1991 – Franck Thilliez

« Derrière chaque meurtre, il y a un homme ou une femme qui a franchi une frontière .C’est ça qui m’intéresse. Le pourquoi. »

Note : 4.5 sur 5.
Date de parution : le 06/05/2021

Résumé éditeur :

La première enquête de Franck Sharko !

En décembre 1991, quand Franck Sharko, tout juste sorti de l’école des inspecteurs, débarque au 36 quai des Orfèvres, on le conduit aux archives où il est chargé de reprendre l’affaire des Disparues du Sud parisien. L’état des lieux est simple : entre 1986 et 1989, trois femmes ont été enlevées, puis retrouvées dans des champs, violées et frappées de multiples coups de couteau. Depuis, malgré des centaines de convocations, de nuits blanches, de procès-verbaux, le prédateur court toujours.
Sharko consacre tout son temps à ce dossier, jusqu’à ce soir où un homme paniqué frappe à la porte du 36. Il vient d’entrer en possession d’une photo figurant une femme couchée dans un lit, les mains attachées aux montants, la tête enfoncée dans un sac. Une photo derrière laquelle a été notée une adresse, et qui va entraîner le jeune inspecteur dans une enquête qui dépassera tout ce qu’il a pu imaginer…

Avis :

Bon, je pense qu’il est inutile de préciser que lorsqu’un Franck Thilliez est prévu, la date est notée dans mon agenda, ma journée de repos est posée et ma carte bancaire me brûle déjà les doigts. Cette fois-ci ne fût pas une exception, ma librairie n’a même pas eu le temps de le mettre en présentation que je l’avais déjà dans les mains, à le serrer fort contre moi pendant mon petit tour à travers les rayons (on ne sait jamais!). C’est un peu fébrile que je l’ai commencé, ravie de cette couverture magnifique mais un peu déçue car je pensais que la prochaine sortie de l’auteur serait la clé de la fameuse énigme de son précédent opus Il était deux fois. Bon raté mais ce n’est pas grave, n’ayant jamais (mais vraiment jamais!) eu de déception avec un Thilliez, je me suis jetée dessus et j’ai arrêter de me créer des cheveux blancs en pensant à son dernier titre.

Retrouver Sharko c’est déjà génial mais le retrouver alors qu’il n’a que 30 ans, qu’il est le petit bleu d’une équipe qui patauge sur une enquête insoluble, ça promet une belle histoire. Étant une enfant des années 90, j’ai particulièrement aimé l’ambiance de cette époque où internet et les réseaux sociaux n’étaient encore que science-fiction. Un bol d’air frais qui, comme l’auteur l’indique à la fin de son thriller, permet de nous évader de notre contexte actuel où la pandémie prend le dessus sur tout.

Dans son précédent livre, j’avais déjà le sentiment que Franck Thilliez nous jouait ses plus beaux tours de magie. Mais jusqu’où va-t-il aller ? Véritable prestidigitateur, il manie à la perfection l’art de nous embobiner et de nous retourner la cervelle. Ce fût donc une suite logique des choses que de choisir le thème de la magie pour cette intrigue bourrée d’illusions (sans jamais ou presque, dévoiler les secrets). Une fois de plus durant ma lecture, je suis restée coi sur le talent de cette auteur qui arrive toujours a embarquer son lecteur sans jamais être redondant. Maître du suspense, il va nous tenir en haleine au fil des pages tout en nous présentant son personnage emblématique sous un autre jour. Rassurez-vous, Sharko reste Sharko et son caractère, son attitude et sa façon de penser sont fidèles à notre flic adoré que l’on a appris à connaître depuis les années 2000. Première enquête pour lui mais pas des moindre ! On peut dire qu’il a directement sauté dans le grand bain en intégrant le mythique 36 quai des Orfèvres. Il va avoir sa santé mentale mis à rude épreuve et commencer à se forger cette personnalité qui fait sa signature. On aura la chance de rencontrer Suzanne, cet amour inconditionnel dont on ne voyait jusque là qu’un fantôme du passé.

Les nouveaux personnages (ou les anciens, tout dépend du point de vue finalement) sont bien évidemment construits d’une main de maître, l’auteur ne laisse pas de place au hasard ou à l’à peu près. Le décor est planté avec précision, nous permettant de voyager aux côtés des enquêteurs, dans les bas fond de Paris, les couloirs du 36 et tout ce qui va avec. L’ambiance hivernale ne dénote pas avec la période actuelle puisque en ce moment, j’ai personnellement la mal chance de vivre des journées plus pluvieuses qu’un mois de novembre.

Les fidèles ne sont pas pris au dépourvu, l’ambiance Thilliez/Sharko est au rendez-vous et ne manquera pas de ravir les plus insatiables. L’enquête est rudement menée, nous sommes ballotés au même rythme que les enquêteurs dans ce monde ensorceleur qui nous fait croire ce qu’il veut. On est perdu, longtemps, on se laisse piéger… Pour ma part j’ai vu la fin arriver. Cette lecture a vraiment été un moment géniale dans ma vie de fidèle lectrice (groupie?) mais lors du dénouement j’ai souris. Souris parce que je me suis dit « encore? ». Évidemment, ne souhaitant pas vous spoiler je n’en dirais pas plus si ce n’est que cette fin, elle existe déjà ailleurs, dans d’autres livres. Des livres que j’ai lu récemment ou qui m’ont du moins marqué. L’effet final WAHOU n’a donc pas été là, cependant j’ai décidé de le prendre tel quel, sans me poser de question, tout en savourant le fait que bien sûr, l’enquête est résolue et que le reste de l’histoire m’a complétement captivée. La petite note du début, nous mettant d’emblée dans l’ambiance m’a beaucoup plus, bien que je n’avais pas le bon mot. C’est cette proximité avec nous qui me plaît tant avec cet auteur. Bien sûr il écrit les histoires qu’il souhaite mais lorsqu’on lit un Franck Thilliez, on ressent son envie de communiquer avec son lecteur, son envie de lui faire vivre une parenthèse spectaculaire grâce à ce cadeau qu’il nous offre.

Le plus frustrant dans tout ça, c’est d’attendre une sortie littéraire pendant des mois et des mois pour finalement l’avaler en 4 jours. C’est un jeu sans fin, je suis repartie pour attendre encore et encore mais pour être honnête, j’apprécie que l’auteur ne sorte qu’un livre par an. La qualité est au rendez-vous et finalement c’est ça qui compte vraiment.

Vous n’avez pas encore craqué ? Jetez un œil juste ici 🙂

La saga au complet

7 commentaires

Répondre à blackbookspolar Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s