Le Cheptel – Céline Denjean

« Tout, dans le monde, semblait partir de travers. Ce constat la fit sourire. Elle s’en foutait complètement ! »

Note : 4.5 sur 5.

Résumé éditeur :

Le corps d’une jeune femme est retrouvé en Lozère.
Au regard des éléments qu’ils détiennent, les enquêteurs de la SR de Nîmes se forgent rapidement un avis: elle a fait l’objet d’une chasse à l’homme…
Pour le capitaine Merlot, d’Interpol, les conclusions médico-légales placent cette victime dans une longue série.
Les gendarmes nîmois vont alors apprendre à leur grande stupéfaction, qu’Interpol tente depuis vingt-cinq ans de démanteler un réseau de trafic d’êtres humains.
Louis Barthes, notaire à la retraite, est à la recherche de sa sœur jumelle dont il ignorait l’existence. Ses démarches vont a peu à peu le faire remonter jusqu’à une poignée d’orphelins juifs dont la fuite vers l’Espagne s’est arrêtée dans les Pyrénées…
Jeune adolescent de 13 ans, surdoué, Bruno passe des vacances dans les Pyrénées quand il tombe dans un dangereux torrent et est emporté par les flots. Il parvient miraculeusement à s’extirper des eaux tumultueuses, et cherchant de l’aide, découvre une communauté vivant hors temps et hors réalité dirigée par une grande prêtresse qui se fait appeler Virinaë.

Mon avis :

« Cheptel », nom masculin désignant l’ensemble des animaux d’élevage d’une exploitation agricole ou plus largement d’une région ou d’un pays. Voilà de quoi vous donner un peu la température de ce thriller impressionnant. Je ne connaissais absolument pas Céline Denjean, je l’ai croisé au festival Quais du Polar et sa voix ainsi que sa bienveillance m’ont interpellées. Après avoir discuté avec elle, je me suis laissée tenter par cette belle brique d’un peu plus de 930 pages. Même pas peur, j’adore les pavés.

C’est donc il y a 5 jours que je me suis finalement lancée dans ce livre, en lecture commune avec d’autres Bookstagrameurs, j’ai ouvert Le Cheptel sans trop savoir à quoi m’attendre. Il ne m’a pas fallu longtemps pour être happée par cette histoire incroyable. Une enquête en puzzle comme aime la décrire l’autrice, où vont se croiser différents personnages, vous l’aurez compris grâce au résumé. Évidemment, il est inutile de vous préciser que toutes ces pièces vont finir par s’assembler mais il faudra être patient. Nombreuses sont les pages mais nombreux sont les rebondissements. L’enquête avance doucement, plaçant petit à petit chaque maillon et rendant le récit attractif et sans aucune longueur. Je craignais un peu l’essoufflement (bah oui, il faut le tenir en haleine son lecteur sur presque 1000 pages quand même!) mais j’ai finalement dévoré ce livre, sans aucun temps mort, sans aucune fausse note.

Les chapitres sont relativement courts et alternent entre les différents personnages. Le style d’écriture change pour chacun d’entre eux ce qui j’ai trouvé, rend la compréhension d’autant plus simple, on ne se perd pas. Les personnages sont attachants et bien construits. Loin de toutes caricatures, ils sont au contraire pour la plupart assez vulnérables, sensibles, crédibles, que se soit du côté des enquêteurs ou des victimes. Une fois habitué aux étranges prénoms des membres de la communauté, on se délecte de cette intrigue qui traite des sujets particulièrement difficiles et vraiment variés. On passe de la quête identitaire, à la puissance de la manipulation mentale bref… Je ne les évoquerai pas tous ici afin de ne rien gâcher de votre future lecture, sachez juste que l’autrice mise sur le noir, le noir profond de l’âme humaine.

Dès le début, on connaît une grande partie des tenants et des aboutissants, plutôt risqué quand on pond un polar aussi dense et long. Mais non, aucun problème, c’est passé comme une lettre à la poste. Ça n’a en rien entacher l’intrigue, bien au contraire. Nous sommes témoins de tout et nous ne pouvons rien faire à part tourner les pages aussi vite que possible pour accompagner nos personnages.

Je n’ose même pas imaginer la montagne de documentations qu’à du faire Céline Denjean pour nous relater ce thriller si détaillé et précis. Rien n’est laissé au hasard et rien n’est superflus. Voilà pourquoi il ne faut pas prendre peur face à cette brique, elle se lit vite, très vite. Le suspense est maintenu de la première à la toute dernière phrase. C’est brillant, parfaitement écrit, les ficelles sont tirées avec brio, tout est fait pour que le lecteur soit embarqué dans l’enfer de cette enquête.

En conclusion

Une sacrée claque, un uppercut dans ma vie de serial lectrice, un livre intense qui laisse une trace. Une plume qui vous séduira, j’en suis certaine, une enquête époustouflante, un rythme soutenu, des détails forts sans jamais tomber dans le grotesque ou le sanglant. Tout est psychologique, je vous laisse donc imaginer les images qui traverseront votre esprit en lisant. De quoi secouer un peu nos petits cœurs fragiles !

En quelques mots, il ne faut en aucun cas passer à côté de ce thriller. Oui il est long en terme de nombre de pages, mais en toute franchise, je ne vois absolument pas ce qui aurait pu être retiré pour l’alléger. Tout y est indispensable, nécessaire. Foncez.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s