Les refuges – Jérôme Loubry

« – Le temps est une notion instable, Sandrine. »

Note : 5 sur 5.

Résumé éditeur :

Installée en Normandie depuis peu, Sandrine est priée d’aller vider la maison de sa grand-mère, une originale qui vivait seule sur une île minuscule, pas très loin de la côte.
Lorsqu’elle débarque sur cette île grise et froide, Sandrine découvre une poignée d’habitants âgés organisés en quasi autarcie. Tous décrivent sa grand-mère comme une personne charmante, loin de l’image que Sandrine en a.
Pourtant, l’atmosphère est étrange ici. En quelques heures, Sandrine se rend compte que les habitants cachent un secret. Quelque chose ou quelqu’un les terrifie. Mais alors pourquoi aucun d’entre eux ne quitte-t-il jamais l’île ?
Qu’est-il arrivé aux enfants du camp de vacances précipitamment fermé en 1949 ?
Qui était vraiment sa grand-mère ?
Sandrine sera retrouvée quelques jours plus tard, errant sur une plage du continent, ses vêtements couverts d’un sang qui n’est pas le sien…

Mon avis :

Aller, autant vous annoncer la couleur tout de suite : Les refuges de Jérôme Loubry est tout simplement incroyable. Un thriller psychologique qui semble être l’exacte définition de ce terme. Après avoir lu De soleil et de sang de cet auteur, nombreuses ont été les personnes qui m’ont conseillées de lire celui-ci, toutes tenant des propos dithyrambiques à son sujet, me vendant cette histoire comme étant l’une des meilleures qu’elles aient pu lire. Bref, aussitôt dit, aussitôt acheté et aussitôt lu. J’avais cette crainte que nous connaissons tous : ne vais-je pas en attendre trop vu tous ces éloges ? Ne vais-je pas finalement être déçue?

QUE. NENNI. J’ai avalé ce thriller en 24 heures. Impossible à lâcher, j’ai été propulsé dans cette histoire sans réussir à m’en extirper. J’ai mis de côté ce soleil magnifique qui éclairait ma journée de repos tant attendue pour finalement rester dans la grisaille de novembre en Normandie aux côtés des personnages. Ce thriller est composé de trois parties. Trois parties bien distinctes qui chacune procurera un sacré revirement de situation. La construction de l’histoire est réellement un coup de maitre. L’auteur nous distille par-ci par-là des indices que nous sommes incapables de voir. Telle une toile d’araignée minutieusement construite pour coincer toutes ses proies, on va se retrouver piéger dans cette folle intrigue qui, je vous le promets, ne laissera personne de marbre.

Il est tellement difficile de vous en parler… Craignant de vous dévoiler quelque chose qui pour moi est aujourd’hui logique et important mais qui pour vous, qui n’avez pas encore lu ce livre, pourrait entacher ce suspense quasiment insoutenable qui vous tiendra en haleine durant toute votre lecture. Je ne parlerai donc pas du tout de l’histoire, ni des thèmes abordés car même ceux-ci pourraient vous révéler une piste qui mènerait droit à ce final époustouflant. Si je vous parle de la seconde partie, je vous gâche la première. Donc… Motus et bouche cousue !

Mais alors qu’est-ce que je peux vous dire?

Pour commencer, je peux vous dire que Jérôme Loubry est exceptionnel tant dans son histoire que dans sa construction ou sa plume. Véritable puzzle de mille pièces, tout s’emboite petit à petit sans que rien ne puisse laisser penser à cette fin. J’ai, à la page 237 eu un gros doute. Je me suis dit : « Oh punaise, je crois avoir trouvé la fin! », fort heureusement pour moi, je me suis bien plantée.

A travers ses différents personnages, ses décors mystérieux, peu colorés, ses mystères, Les refuges est absolument diabolique.

« Les gens se réfugient derrière le mot folie quand ils ne peuvent ou veulent envisager une étrange réalité. Ne faites pas cette erreur. »

C’est un livre qu’il faut lire pour comprendre l’étendue de cette mécanique tordue mais crédible qui vous retournera le cerveau. Je sais que lorsqu’on lit trop d’avis positifs sur un bouquin, on a tendance à y aller a reculons par peur de subir cette fameuse déception. J’ai ressenti ça moi aussi et pourtant…. Ce fût un coup de cœur. Cependant, le fond de cette histoire, lorsque j’ai eu tout les éléments et que j’ai pu terminé ce puzzle m’a donné un petit goût de déjà-vu et déjà-lu. Bien que les intrigues soient différentes, il y avait comme un petit air familier. Peu importe, j’ai tout de même était convaincue et complétement satisfaite !

Pour conclure

Ma chronique ne vous aura pas forcément aidé à avoir une idée de l’histoire, la vraie de ce livre. Mais j’estime que ce serait un sacrilège (oui, oui j’utilise les grands mots!) de vous dévoiler ne serait-ce qu’une toute petite chose. Ce que vous pouvez retenir de tout ça, c’est que si vous aimez les thrillers plus psychologiques que psychologiques, avec une intrigue retord mais parfaitement expliquée, des personnages parfaitement bien construits, un rythme de lecture parfaitement cadencé et les fins qui vous laissent pantois alors… Il faut vous lancer sans vous poser de questions, sans réfléchir et sans hésiter. Croyez-moi, vous ne serez pas déçus.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s