Un fils parfait – Mathieu Menegaux

« Maman, ne pars pas, le loup vient quand tu n’es pas là. »

Note : 4.5 sur 5.

Résumé éditeur :

Quand on épouse le prince charmant, beau et brillant, qu’on a avec lui deux petites filles adorables, comment imaginer un seul instant que le pire puisse arriver? Qu’il a menti sur tout, tout le temps? Qu’il va falloir se résoudre à affronter celui qu’on a tant aimé dans une lutte sans merci? Inspiré d’une histoire vraie, le récit poignant du combat d’une mère contre la machine judiciaire.

Maxime, enfant unique d’Élise, a tout du fils parfait : brillantes études et carrière fulgurante ; c’est un mari aimant comme un père attentionné. Un jour, sa femme Daphné va découvrir la faille dans ce tableau idyllique. Le conflit est inévitable : il sera sans merci.
Jusqu’où une mère doit-elle aller pour protéger ses filles et faire valoir ses droits, alors que personne n’accepte de la croire ?

Mon avis :

Bon, déjà il faut commencer par dire que ce récit est loin d’être une partie de plaisir. Toutes les planètes étaient alignées pour que la vie de Daphné et Maxime soit belle et heureuse. Une bonne situation, de l’amour à revendre et deux merveilleuses petites filles tant attendues. Seulement, voilà le haut de l’iceberg. Derrière ce tableau idyllique se cache une réalité qu’aucune mère ne peut imaginer. Lorsque Daphné découvre la vérité, toute sa vie bascule. Elle se transforme en lionne prête à absolument tout pour protéger ses enfants de ce monstre qui depuis tant d’années partage sa vie.

Ce qui vous attend en lisant Un fils parfait de Mathieu Menegaux, c’est un témoignage puissant, sincère et difficile qui est partagé à travers une (très longue) lettre adressée à Élise pour qu’elle comprenne qui est réellement son fils. L’écriture immersive nous plonge en plein cauchemar aux côtés de cette mère que personne ne veut croire. Entre manipulations, doutes et machine judiciaire infernale, on suit étape par étape le parcours de cette combattante. A travers son texte, l’auteur nous expose les lacunes et les carences (intolérables) de la justice française. C’est un plaidoyer en faveur de toutes ces femmes, de tous ces enfants qui restent trop souvent dans l’ombre à cause d’une impunité qui engendre malheureusement trop souvent des drames médiatisés bien trop tard.

Daphné a beau hurler la vérité, personne (ou presque) n’est là pour l’entendre. Imaginez-vous juste quelques secondes à sa place. Imaginez que personne ne prenne au sérieux votre déclaration, votre témoignage et que chacun s’évertue à décrédibiliser chacune de vos paroles et chacune de vos actions. Que feriez-vous pour protéger vos enfants? Comment réagiriez-vous?

Il est difficile de donner un avis sur ce genre de récit, si ce n’est dans le style d’écriture et la connaissance du sujet. Qui serais-je pour juger une histoire comme celle-ci ? Ce que je peux vous dire, c’est qu’avec la plume magnifique de l’auteur, on vit le drame de cette mère à ses côtés avec l’envie de crier haut et fort avec elle. Je n’ai jamais douté d’elle, même si tout était fait pour la rendre coupable de diffamation et de violence. J’ai été horrifié tant l’empathie que j’éprouvais pour elle m’a prise aux tripes alors que la justice ne rendait justement pas justice. Mais dans quel monde vit-on?

En conclusion

Un livre court, très court. Un coup de poing sur la table de la part de l’auteur pour mettre en exergue ces failles dans le monde judiciaire français. Une sincérité palpable, une recherche avancée, une fiction inspirée d’un fait divers, parce que oui, on appelle ça un fait divers…

Une lecture poignante, magnifique et nécessaire. Bravo et MERCI Mathieu Menegaux !

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s