Le tueur de l’ombre – Claire Favan

« Les gens sont aveugles à ce qui ne les concerne pas. Appelle ça de l’indifférence, de l’égoïsme, de la crédulité. Le tout c’est de se glisser à la périphérie de leur seuil d’alerte. »

Note : 4.5 sur 5.
En librairie depuis le 13 mars 2014 chez Pocket – 552 pages, 8.30€

4ème de couverture :

Will Edwards, tueur en série de la pire espèce, parvient à s’évader grâce à un mystérieux complice. RJ Scanlon, profiler et chef d’une équipe d’enquêteurs du FBI qui l’avait lui-même mis sous les barreaux, part à nouveau sur les traces de son ennemi le plus intime. Intime au point que cette évasion perturbe le couple que l’enquêteur forme désormais avec Samantha, qui n’est rien moins que… l’ex-épouse du criminel qu’elle a livré à la police. Nul doute que Will Edwards veut sa vengeance.
Inexplicablement, l’assassin reste inactif et les mois s’écoulent. RJ Scanlon est dans l’impasse. Mais, lorsque les meurtres reprennent, plus cruels que jamais, Edwards frappe au plus juste avec une telle évidence que le doute s’installe. De subtiles variations dans la signature du dément sont perceptibles. Ont-ils affaire à un imitateur ? Non, bien pire…

Mon avis :

Ce thriller m’attendait dans ma pile à lire depuis bien trop longtemps et j’ai eu envie de le sortir sur un coup de tête. Ayant adoré Le tueur intime, je me suis dit, à juste titre, que je me garantissais un très bon moment de lecture avec sa suite. Claire Favan n’est pas le genre d’auteure à rigoler et à vous faire voir la vie en rose. Elle explore les profondeurs de l’âme humaine, elle fait ressortir le pire de ses personnages et manie avec brio l’aspect psychologique de ceux-ci. Je sais donc qu’en ouvrant l’un de ses livres je vais y lire certains passages difficiles mais finalement, c’est bien pour ça que j’y retourne !

J’étais particulièrement impatiente de retrouver RJ Scanlon, ce profiler qui avait réussi à faire chavirer mon petit cœur. Cette fois, on retrouve un homme abimé, encore sous le choc des événements vécus (qui ne le serait pas?). Il est aussi perdu que déterminé, j’ai adoré le suivre dans cette nouvelle traque. Quant à Will, je me suis surprise, parfois, à avoir pitié de lui (elle est forte cette Claire Favan) et puis je me suis rappelée son parcours et là… ça allait mieux… Mais quand même ! Le rendre si… Humain, c’est assez déstabilisant finalement. Pour Samantha, je ne savais pas trop quoi penser. Tantôt je la comprenais, tantôt elle m’agaçait dans ses réactions et ses paroles. De quoi chambouler nos certitudes par rapport au premier volume de cette duologie. La noirceur du récit ne laisse que peu de répit. Soyez prêts à lire des passages particulièrement effroyables et sanguinolents. J’ai réussi à me détacher de certaines descriptions sinon je serais aller en courant rendre mon repas aux WC…. Oui, certaines scènes sont tellement bien décrites que l’odeur du sang parvient à se frayer un chemin dans votre cerveau, âmes sensibles, s’abstenir !

J’ai lu ce livre en 48 heures, happée dans cette enquête palpitante et intrigante, j’ai lu dès que j’avais quelques minutes de libres, se transformant souvent malgré moi en plusieurs heures de lectures successives sans que je ne m’en rende compte. C’est plutôt annonciateur d’un bon thriller, à mon sens. Préparez vous à côtoyer un ou des sociopathes, avec un travail de recherches de la part de l’auteure tels que vous ne pourrez nullement remettre en question la crédibilité de cette histoire. C’est aussi effrayant que fascinant. Le tueur de l’ombre rassemble l’intégralité des ingrédients qui font, pour moi, un thriller parfait : un excellent enquêteur (dans sa personnalité, ses méthodes et sa remise en question), des scènes qui ne nous épargnent pas, un suspense qui s’installe dès les toutes premières lignes, une construction oscillant entre l’enquête et le(s) tueur(s), de quoi nous mettre davantage de pression. On sait plus de choses que le FBI, on assiste à tout, aux deux côtés de l’histoire : immersion garantie ! Un incontournable pour les amateurs du genre, croyez-moi.

en résumé

Une bonne claque, une fois de plus. Un thriller psychologique plus noir que noir, un rythme soutenu, des personnages parfaitement bien maitrisés, une intrigue alambiquée mais parfaitement ficelée une fois que les tenants et aboutissants se mettent devant vos yeux, c’est du grand art ! J’ai passé une douzaine d’heures quasiment en apnée, reposant le livre de temps en temps pour reprendre mon souffle. C’est brillant, BRAVO.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s