Si je meurs avant mon réveil… – Philippe Setbon

« C’était un an plus tôt. Un avant la dégringolade. Une année avant la chute libre jusqu’au fond des abysses. »

Deux histoires, deux époques, le puzzle est mis sur la table, à nous de rassembler les pièces. Alors qu’une jeune fille, prénommée Jo débarque fraichement à Biarritz avec pour seul bagage son sac à dos, elle y rencontre un Australien d’une petite quarantaine d’années, ex-surfeur. Fitzie se prend d’affection pour Jo et décide de l’aider à s’intégrer en lui proposant un lit en échange de petits services au restaurant de ses vieux amis Lucille et Loulou. Malheureusement pour eux, la grande faucheuse va se mêler de leur histoire. En parallèle, durant l’Occupation de la seconde guerre mondiale, un boucher commet sous prétexte d’aider son pays en tant que résistant des crimes atroces avec son outils tout aussi atroce. Victor voit ces mises à mort comme son art, un art que lui seul possède. Mais comment ces deux histoires, à 70 ans d’écart peuvent-elles être liées?

WA-HOU! Mais quelle histoire !!! Tout d’abord, je tiens à commencer ma chronique en remerciant les éditions AO pour leur confiance en me faisant découvrir Si je meurs avant mon réveil… Quel livre ! Je crois qu’il m’a fallu à peine trois pages pour ne plus réussir à le lâcher. Dévoré en deux jours (malgré les journées de travail chargées), j’ai eu du mal à lire la dernière phrase: Mais pourquoi ai-je été aussi rapide?

L’histoire est captivante, Philippe Setbon nous transporte dans une énigme que je n’ai pas su résoudre seule. Les personnages, n’en parlons que pour dire qu’ils sont extrêmement bien construits, l’affection que j’ai très vite porté à Jo m’a permise d’avaler le livre à vitesse grand V. Chaque chapitre permet de structurer l’histoire de telle sorte que le lecteur ne peut pas se perdre (ou alors c’est qu’il le fait exprès mouahaha). J’ai aimé la découverte progressive des traits de chaque personnage, l’auteur ne vous balance pas une description vite fait bien fait, il nous accompagne et nous apprenons à les connaître, à les apprivoiser (ou pas d’ailleurs) au fil des pages. On file direct en enfer avec eux…

L’ambiance est noire, oubliez les beaux surfers qui fanfaronnent sur les vagues de Biarritz, ici il est question de tension, de suspense, de malaise et de mal-être. Un peu de fraicheur et de lumière nous sont offertes parfois mais nous sont vite retirées. Exactement le genre de thriller à vous tenir en haleine jusqu’à la fin. Comment aurais-je pu passer à côté de ce bouquin? Cela aurait été un tel gâchis que je préfère ne pas y penser.

Le regroupement des deux histoires est tellement évident une fois que Philippe Setbon nous dévoile la vérité. Malgré les années qui les séparent, le lien est vraiment bien construit, bien pensé, le fil conducteur est parfaitement ficelé, nous n’avons plus qu’à nous laisser guider et savourer. La fin… Que dire? Pas grand chose car il faut impérativement que vous le lisiez, mais sachez juste: elle est explosive et prend tout son sens ! Ce fût probablement à cause d’elle que j’écris aujourd’hui mon article avec autant de cœur.

Vous l’aurez, je suppose compris, ce bouquin est resté entre mes mains 48 heures mais ce fût une lecture exceptionnelle, qui m’a accompagné juste avant que la canicule ne vienne m’écraser. L’air frais de la côte basque m’a balayé de ses embruns et m’a vidé la tête. Il est indéniable que cette histoire circulera autour de moi. C’est un devoir que j’ai, que de faire découvrir cette petite merveille.

Si vous souhaitez, tout comme moi, découvrir un nouvel auteur qui met la barre (soyons honnête) très haute, alors je vous laisse cliquer sur le lien ci-dessous qui vous renverra automatiquement vers le site de la maison d’éditions où il ne vous restera plus qu’à le commander ! Il est certain qu’il fait parti de mon podium Coup de Cœur de l’année.

Cliquez juste ici, n’hésitez pas et partez vous rafraichir dans le sud-ouest de la France, inutile de me remercier, tout ça, c’est grâce à Philippe Setbon!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :