J’ai posé 10 questions à… GAËLLE PERRIN GUILLET

1)Pouvez-vous vous décrire en quelques mots afin de vous présenter aux lecteurs de Black-Books?

je suis auteurE depuis plus de 10 ans. J’écris aussi bien du jeunesse que du polar contemporain ou historique, des nouvelles aussi de temps en temps. En fait, j’écris ce qu’il me passe par la tête ! Sinon, il paraît que je suis un peu folle. Mais ça, il ne faut pas le dire ! 

2) Depuis quand écrivez-vous et comment vous est venue l’envie?

J’ai toujours plus ou moins écrit depuis que je sais tenir un stylo (oui, ça fait cliché mais c’est pourtant vrai). Jusqu’au jour où, a force de lire des thrillers, j’ai eu envie d’écrire moi aussi. Voir si j’étais capable d’aller au bout du projet. De faire un truc qui tenait la route. Et paf, mon premier roman est né ! 

3) Votre inspiration vient-elle complètement de votre imagination ou une petite part de réalité à toujours sa place?

Je dirai qu’il y a toujours une part de réalité dans mes fictions et une part de fictions dans mes réalités… (ça ferait un chouette sujet de philo, ça ! Vous avez 4 heures…)

4) Quels sont vos auteurs préférés et pourquoi?

Je n’ai pas d’auteur préféré. J’en découvre chaque jour des nouveaux qui me font comprendre que la littérature évolue vite et qu’on a de sacrées plumes dans le paysages.

5) D’où vous est venue l’idée d’écrire une histoire comme « Haut le Choeur » ?

J’avais envie de mettre une femme aux commandes. Mais pas seulement en tant qu’ héroïne. Du coup, j’ai créé ce duo/duel de femmes. Et le reste est venu tout seul. 

6) Avez-vous un rituel d’écriture? Êtes-vous plutôt un écrivain du matin, du soir, de la nuit ou autre?

Je suis du soir. Avec tasse de thé, paquet de gâteaux et bougies. Pour l’ambiance

7)Êtes-vous sensible à la critique littéraire?

Si je disais non, je mentirais. Nous sommes tous sensibles à ça. Elle peut nous coller un sourire sur le visage pour la journée, comme nous faire pleurer aussi. (Un auteur est une petite chose fragile, ne l’oubliez jamais !)

8) Êtes-vous écrivain à part entière ou exercez-vous une profession à côté ? Si oui laquelle ? Que vous apporte-t-elle par rapport à votre travail d’écrivain ?

Je suis secrétaire de mairie. Ce que ça m’apporte ? Un salaire en fin de mois pour payer les factures !

9) On dit souvent que l’auteur « fait passer un message » : est-ce le cas pour vous ? Si oui quel est ce message ?

Ça peut arriver, en effet. Même si le but premier est de faire en sorte que le lecteur passe un bon moment, on peut aussi les amener à réfléchir sur la société. Dans mes romans historiques, plusieurs messages étaient véhiculés : la place de la femme, l’utilisation des sciences et de la technologie, le handicap, l’enfance maltraitée… et même si cela se passe au XIXeme, le parallèle avec notre époque est largement possible. 

10) Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ?

RAS

Un grand Merci à Gaëlle Perrin Guillet  pour le temps qu'elle a bien voulu m'accorder, je suis très heureuse d'avoir pu échanger avec elle et j'ai bien hâte de lire le prochain roman!



Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :