Le livre de M – Peng Shepherd

« Que seriez-vous prêt à sacrifier pour vous souvenir? »

Hemu Joshi vit en Inde. Un jour, sans aucune explication scientifique, il perd son ombre. Oui, oui il perd son ombre. Vénéré, il est considéré comme un être extraordinaire. Seulement, quelques semaines plus tard, ce n’est pas une mais des millions d’autres personnes qui perdent leur ombre à travers le monde. Tout s’effondre. Le véritable problème est que lorsqu’une victime perd son ombre, elle perd également tous ses souvenirs. Absolument tout, ce qui devient inévitablement extrêmement dangereux. Max et Ory sont un couple confiné dans les montagnes, tentant de survivre tant bien que mal à cette fin du monde aussi inattendue qu’inexpliquée. Mais arrive le jour où Max perd son ombre elle aussi. Commence alors une véritable aventure à travers une Amérique déchue où survivre consiste à se rappeler, coûte que coûte pour ne pas sombrer.

Exit tous les romans post-apocalyptiques que vous avez pu lire jusqu’à maintenant. Oubliez toutes ces histoires de virus, de zombies, de catastrophe climatique. Peng Shepherd nous livre ici une toute autre vision, une intrigue inédite qui vous, j’en suis certaine, surprendra bien plus que ce que l’histoire laisse paraître. Pour commencer, en tant que première publication, je tire mon chapeau à cette auteure américaine qui a entre ses mains toutes les cartes d’un succès qui nous promet de belles surprises. Lire un roman de fin du monde dans une période comme celle que l’on vit en ce moment donne un goût particulier à cette lecture. Notre monde est confronté aujourd’hui à un événement qui, malgré les frontières, touche chacun d’entre nous, à différentes échelles. Ne mélangeons pas tout, me direz-vous, et vous aurez raison. Cependant, le contexte anxiogène dans lequel nous sommes est peut-être un peu pour quelque chose dans toutes les émotions ressenties en lisant Le livre de M. Oui, mais pas que.

Dans vos mains, vous tiendrez une histoire extraordinaire, au sens propre comme figuré. Vous l’aurez compris, contrairement à un certain Peter Pan, la perte de son ombre engendre ici un phénomène aussi incroyable qu’inquiétant. Le sujet de la mémoire, des souvenirs n’est finalement pas si farfelu que ça. Demandez donc à un malade d’Alzheimer de retourner chez lui en lui laissant comme unique indice le fait qu’il habite juste à côté. Difficile voir parfois impossible. Eh bien c’est la même chose dans ce roman. L’ombre, ou plutôt son absence est l’élément déclencheur, certes, mais le résultat est le même. Quoi que…

Ne vous fiez surtout pas aux apparences, au delà de ce thème, l’auteure va vous embarquer dans un monde dont vous ne pouvez pas soupçonner l’existence. Elle abordera d’autres sujets, comme celui de la survie, de la croyance, la vraie, de la tentation, de l’Humanité avec un grand H. Extrêmement riche de valeurs et parfaitement bien ficelé, rythmé. Le roman est écrit à travers quatre points de vue, vous rencontrerez des personnages pourtant ordinaires qui seront aussi bien attachants que repoussants. Les émotions, les personnalités sont criardes de vérité et de sincérité, on y croit et on peut même tenter de les comprendre en se posant soi-même la question: « Et moi, comment aurais-je réagis? Aurais-je fait pareil? ».

Ce livre est surprenant, je vous mentirais si je vous disais que j’ai compris tout de suite ce qui s’y passé. Bien au contraire, j’ai même du relire trois fois la même page, me demandant si j’avais bien compris ou si la fatigue était telle que je divaguais. Non, non, vous n’hallucinez pas, Peng Shepherd va vous en mettre plein les yeux, plein la tête. Elle a parfaitement su réinventer le post-apocalyptique tout en y gardant les codes principaux, bravo. L’histoire prend tout son sens lors d’un final spectaculaire, on a nos réponses, du moins, celles qui comptent vraiment. Un livre qui prend du vieux pour faire du neuf, une lecture forte, intense, qui est difficile à laisser. Voilà 24 heures que je l’ai terminé et j’y pense encore et encore. N’est-ce pas ça la réussite ? Le livre de M est un roman à ne pas ignorer, il mérite d’être connu et partagé.

N’hésitez pas à revenir vers moi si vous lisez ce roman pour me donner votre avis, j’aimerais beaucoup avoir votre ressenti.

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s