Fermer les yeux – Antoine Renand

« Le tueur en série choisit ses victimes au cas par cas, chacune a une identité pour lui et il assouvit sur elle ses fantasmes. »

Dominique Tassi est gendarme et père de deux enfants. Un jour, au détour d’un virage, sa voiture se renverse et sa fille ne survie pas. Alcoolisme, divorce et dépression, voilà ce qui caractérise maintenant l’adjudant. Des années après, en 2005, Justine, petite fille bien-aimée du village disparaît. Les habitants s’organisent, les battues commencent. C’est Tassi qui la retrouve, mais elle n’est pas seule… Gabin Lepage est à ses côtés. Le coupable idéal. Il est coupable aux yeux de tous et sera condamné. Quinze ans après, des disparitions de jeunes filles alertent le gendarme, devenu ex-gendarme. Il commence son enquête aux côtés de Nathan, auteur trentenaire spécialisé dans les tueurs en série et l’avocate de Lepage qui se bat pour rétablir la vérité. Une course contre la montre débute alors et les vieux secrets refont surfaces.

Antoine Renand signe ici son second roman et Fermer les yeux est pour moi celui qui m’a permis de découvrir cet auteur. Abonnée au concept Kube, j’ai eu la chance de recevoir ce livre qui, je dois l’admettre me faisait de l’œil lorsque je passais chez mon libraire. Quelle belle surprise ! Ce livre à tous les ingrédients nécessaires pour réussir un bon thriller : un tueur, un gendarme, un décor, une ambiance anxiogène: Bingo c’est gagné !

L’histoire est parfaitement bien construite et va mener le lecteur à travers un dédale aussi sombre qu’effrayant. On comprend mieux quand on sait qu’elle a au départ été écrite pour un long-métrage (ça ferait d’ailleurs un sacré bon film, soit dit en passant). Les personnages sont profonds, attachants (enfin pas tous, cela va sans dire) et gagnent en crédibilité grâce à la sincérité de leurs émotions, parfaitement décrites. J’ai aimé le style d’écriture assez direct qui vous happe pour ne plus vous lâcher. Efficace et intrigant. Pas de fioriture, l’auteur va à l’essentiel et vous promet de bons moments horrifiques.

Durant la lecture, je me suis questionnée concernant le titre et sa signification. Ne vous inquiétez pas, vous aurez la réponse, mais chuuuut c’est secret. J’ai souvent eu l’impression, en lisant cette histoire, que je tenais dans mes mains l’héritier de Bernard Minier. Bien que les scènes noires soient plus noires que chez Minier (hop, une petite dose de torture par-ci et une par-là), l’ambiance est aussi percutante et le niveau de tension est à son paroxysme. En fait, on voit les choses venir, on a même assez vite l’identité du tueur et pour autant, vous n’êtes pas au bout de vos surprises. Il est probablement difficile en tant qu’auteur de thrillers de réinventer le genre ou tout du moins de se trouver une place. Personnellement, Antoine Renand a trouvé la sienne dans mes références et sur ma bibliothèque. Je compte bien aller rendre visite à mon libraire avant les vacances pour me procurer L’empathie, son premier roman. Ce serait une faute de serial lectrice si je passais à côté, j’en suis certaine.

Vous l’aurez donc compris, mes lectures se suivent et ne se ressemblent pas et pourtant, elles sont toutes passionnantes (quelle chance quand même!). Je vais garder les yeux ouverts et guetter les sorties de cet auteur qui nous promets de bons moments de lecture et des frissons.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s