Adopt – Arnaud Poissonnier

« Oseriez-vous lire un thriller pandémique en pleine crise de la COVID? »

Note : 4.5 sur 5.

Alors que Jeanne n’arrive pas à avoir d’enfant, faisant partie d’un grand nombre de femmes touchées par l’infertilité, elle adopte le petit Maximilien d’origine philippine. Femme d’affaire accomplie, créatrice d’une start-up qui fonctionne bien, tout semble lui réussir enfin. Seulement, un jour de 2025, Maximilien, 5 ans, se plaint de violentes douleurs au ventre. Tout s’effondre. Une maladie dévastatrice fait son apparition et se propage à toute vitesse. Une crise sanitaire sans précédent met le monde à mal. Quel est le lien entre Maximilien et cette pandémie? D’où vient-il réellement? Jeanne ne peut pas rester sans savoir, elle doit connaître ce qui est à l’origine de la disparition de son enfant. Commence alors une véritable quête de vérité, indispensable pour tenter de faire le deuil de son garçon. Accompagnée de Viktor, elle va remuer ciel et terre pour découvrir quel est le lien entre son fils et cette maladie.

Lire un thriller collapso-pandémique en pleine période de crise sanitaire liée à la Covid-19 est un peu masochiste me direz-vous? Eh bien c’est vrai que ce n’était pas l’idée du siècle pour calmer le climat anxiogène qui habite nos vies aujourd’hui. Mais je vais vous dire pourquoi j’ai tout de même tenté l’expérience. Arnaud Poissonnier a commencé l’écriture de ce roman il y a maintenant 3 ans, bien avant l’actualité que l’on connait tous aujourd’hui. Rattrapé par la réalité, il s’est alors posé la question « Est-ce judicieux de sortir le livre en cette période? ». Il a fait le choix de publier Adopt (à compte d’auteur) malgré tout mais en le rendant unique et particulier. En ce sens j’entends le fait que ce bouquin est le premier roman solidaire. Mais, quesaco un roman solidaire? Je vous dit tout : Adopt va permettre de reverser 2 euros par livre vendu à l’hôpital Necker Enfants malades. Alors franchement, pourquoi aurais-je hésité plus longtemps à le lire cette fiction (car oui c’est une fiction et non une prédiction – enfin je l’espère vraiment!) ? Je me suis donc lancée et j’ai été percuté en plein cœur. J’ai tenu entre mes mains le premier thriller solidaire qui a complétement chamboulé ma vie le temps de ma lecture, certes court car je l’ai avalé très rapidement (bah oui, on deviens limite parano et on vérifie si nos vaccins sont à jour, croyez moi.)

Par quoi commencer? Tout d’abord il faut vous situer dans le temps : L’histoire se déroule entre les années 2021 et 2025, soit vous l’aurez compris, après la crise COVID-19. Audacieux, Arnaud Poissonnier a su adapter son roman en y intégrant subtilement la crise actuelle à son récit. C’est d’autant plus effrayant croyez-moi. Le livre est un thriller mais pas comme ceux que vous avez pour habitude de lire, d’ailleurs, si vous souhaitez un peu vous renouveler, vous serez servis ! Difficile à lâcher, préparez-vous à avoir des sueurs froides durant votre lecture. Ici, on ne parle pas d’un tueur en série recherché par des policiers charismatiques. Il est au contraire question de dérives humanitaires, posant des questions aussi sensibles qu’importantes, d’écologie, avec un réchauffement qui risque bien de nous exploser à la tête si on ne redresse pas la barre tout de suite, mais aussi d’avancée scientifique et du prix à payer. Véritable cocktail explosif, on est transporté dans un roman où chaque chapitre nous raconte un événement à des dates différentes (passant régulièrement d’une année à une autre). Déstabilisant au départ, on a peur de se perdre dans cette frise chronologique en désordre, mais l’auteur arrive à nous guider et nous à nous captiver tellement fort qu’on arrive aisément à placer les différentes pièces du puzzle.

Les personnages et les dialogues ont tous une importance, rien n’est laissé au hasard ou n’est là pour le décor. La construction du roman est telle, que vous serez happé à 100% par votre lecture qui, même posée sur votre bureau au travail, occupera vos pensées (je parle en connaissance de cause). Extrêmement effrayant de part son rapprochement avec notre situation actuelle, Adopt nous met en garde sur les failles d’un système mis à mal par la maladie (mais pas que, non non je ne spoilerais pas) et d’un véritable effondrement non seulement économique mais aussi humanitaire. Un livre fort et extrêmement addictif. A peine reçu qu’il était déjà entamé et je ne regrette absolument pas d’avoir fait confiance en Arnaud Poissonnier qui signe ici une histoire percutante et époustouflante qui n’est pas sans rappelé un certain roman du King sorti récemment. J’ai réussi à faire l’impasse sur deux ou trois coquilles et répétitions tant l’intrigue m’a convaincu et m’a transportée.

En plus d’avoir une couverture d’une simplicité magnifique et épurée, ce roman fait définitivement parti de mes coups de cœurs 2020 (c’est d’ailleurs un peu bizarre de dire ça quand on connait l’histoire mais bon.) Faites-moi confiance et procurez vous ce thriller qui, en plus de vous permettre de faire un don à l’hôpital Necker, vous sortira à coup sûr de votre routine de lecteur(rice). L’essayer c’est l’ADOPTer, soyez-en sûr (j’ai pensé a ce jeu de mot avant même de lire le livre donc ne m’en voulez pas svp).

Si vous souhaitez plus de renseignements sur Adopt d’Arnaud Poissonnier, je vous invite à aller sur le site du roman. Vous pouvez le commander sur différentes plateformes : le site internet, Amazon, Fnac.com, Librinova.

Vous trouverez ci-dessous une petite vidéo d’Arnaud, qui vous parle de son roman et de ses choix, n’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil :

La chair de sa chair – Claire Favan

« Un sombre pressentiment l’envahit en entendant ces mots. » Résumé éditeur : Moira O’Donnell c’est, derrière le feu des boucles rousses et l’énergie inépuisable, une femme qui lutte pour garder la tête hors de l’eau.C’est une vie d’adulte démarrée trop tôt.Ce sont trois gamins livrés à eux-mêmes et autant de boulots cumulés pour les nourrir.Ce sont […]

Avril 2021, que s’est-il passé?

Le mois d’avril est terminé et il est passé à une vitesse incroyable. Tout s’est goupillé lors des 15 derniers jours: visites d’appartement, le choix, les cartons et le déménagement. Les 15 premiers jours étant sous le signe du stress de ne trouver aucun logement qui me convenait. Autant dire que ce fût un sacré […]

La forêt des disparus – Olivier Bal

« Si tu quittes Redwoods, Tu erreras, perdu, Pour toujours, disparus, Dans la forêt sans fin. » Résumé éditeur : « Dans cette forêt, tu peux toujours y entrer, mais tu n’en sortiras jamais… » Des murs d’arbres géants, séquoias millénaires qui se referment comme un piège. Des randonneurs qui disparaissent sans laisser de traces. Il ne fait […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s