Idéalis – Christopher Paolini

Tome 1 : A la lueur d’une étoile inconnue

« Alors Kira essaya. Et, si douloureux et difficile que cela fût, elle n’abandonna pas. »

Note : 4 sur 5.
Sortie le 14 octobre 2020

L’humain a évolué, il a colonisé la galaxie et vit désormais un peu partout dans l’univers. Kira Navaràrez est exobiologiste et rêve d’une vie riche en découvertes. Elle est loin de se douter qu’elle va être à l’origine d’une véritable guerre des Mondes. Alors que sa mission sur une planète inconnue arrive presque à son terme, Kira par en exploration et découvre un organisme d’origine extra terrestre des plus intrigant. Une poussière noire virevolte, elle s’en approche et se voit recouverte de la mystérieuse substance. Cette dernière s’empare d’elle, elle ne font plus qu’un. Mais quelle est cette chose? Dans quel but s’est-elle accrochée à la scientifique? Kira pensait avoir le temps de répondre à ces questions, mais rien ne se passera pas comme prévu. Kira est-elle le dernier espoir de l’humanité?

De la science-fiction? Ici? Oui, oui, le blog n’a pas été piraté, c’est bien moi qui ai lu ce pavé de 850 pages parlant de système intergalactique et tout le toutim. Mais que se passe-t-il me diriez-vous? Eh bien, j’ai tout simplement flashé sur la couverture et sur le volume de ce roman et je me suis dit : et pourquoi pas? J’avais adoré la saga La 5ème vague, seule référence que j’ai dans ce genre littéraire et j’ai donc voulu réitérer l’expérience. Mon premier ressenti lors des premières pages? Déroutant ! Dès le début on entre dans le vive du sujet avec des termes complétements inconnus de mon vocabulaire ! Si je peux d’ailleurs commencer cet avis en vous donnant un conseil : il y a un énorme lexique à la fin du livre, n’attendez pas la fin (comme moi) pour aller y jeter un coup d’œil, ça vous évitera d’attendre plusieurs pages pour comprendre.

Bref, comme je vous le disais, ma première réaction a bel et bien été d’être déconcertée. Complétement (mais alors, vraiment complétement !) éjectée de ma zone de confort habituelle, il m’a fallu une bonne cinquantaine de pages pour m’y faire. Et puis finalement, je me suis laissée emportée. J’avais prévu d’abandonner au bout de 100 pages si je n’y arrivais pas et 750 pages plus loin … J’étais toujours là. J’ai été happé dans cette histoire incroyable. J’ai voyagé à travers l’univers en PRL (plus vite que la lumière, maintenant je connais) et j’ai fait de belles rencontres. Tout d’abord avec Kira, loin d’être l’héroïne guerrière et indestructible, elle est entière et partage toutes ses émotions avec nous. Elle est vite rejointe (enfin tout est relatif, il faut tout de même attendre plusieurs centaines de pages) par l’équipage de l’Hélix avec son capitaine Falconi aussi détestable qu’attachant. Gregorovitch, l’intelligence de bord complétement barrée, un peu à l’image des Gardiens de la Galaxie (mais juste un peu).

J’ai lu certains billets disant que l’histoire est trop lente, avec beaucoup de descriptions, mais moi je n’ai pas ressenti ça. Peut-être parce que je n’ai quasiment aucun point de comparaison dans ce genre littéraire assez inédit pour moi. Alors oui, les descriptions sont nombreuses mais justement, j’ai trouvé ça intéressant puisque cela donne un visuel précis, reste plus qu’à laisser l’imagination faire son travail. Le roman semble être destiné à l’adaptation cinématographique (Ridley Scott serait d’ailleurs sur le projet, rien que ça!) Alors bien sûr le livre est long, très long, mais je l’ai trouvé extrêmement riche et en y réfléchissant, je ne vois pas ce qui aurait pu être retiré. Ce n’est pas une simple course poursuite interplanétaire, l’auteur traite ici de plusieurs sujets : la conquête de l’espace évidemment mais pas que, il parle de l’adaptation de l’Homme, des progrès incontestables de la science et de la technologie, de la biologie et bien sûr, de l’instinct de survie. Je comprends pourquoi il aura mis 6 ans à écrire Idéalis.

Dites-vous que ce roman est censé être pour les adolescents, voir les jeunes adultes. Wahou ! A part les fans absolus de science-fiction et les gros lecteurs, bon courage aux autres parce qu’il faut s’accrocher parfois. Heureusement, toutes nos questions trouvent une réponse, si ce n’est pas tout de suite, ça viendra plus tard (vous avez le temps vu le pavé!). C’est certain que maintenant, j’attends le tome 2 avec une impatience folle : je veux savoir !!!

Pour ceux qui, comme moi, ne sont pas du tout adeptes de science-fiction, que les vaisseaux, la cryogénisation, les exodermes et les extra-terrestres c’est bien beau mais que dans les films (et encore!) sachez qu’aussi impressionnant qu’il soit ce livre est une vraie merveille. Les personnages y sont pour beaucoup mais l’histoire en elle-même vaut vraiment le coup d’être lu. Les images qui apparaitront dans votre tête seront impressionnantes, toute votre imagination sera sollicitée pour vous déconnecter complétement de votre réalité. C’est donc une très belle découverte que j’ai eu en lisant ce premier tome et je suis assez fière d’avoir mis de côté tous les préjugés que je pouvais avoir sur cet univers (je parle de l’univers littéraire bien sûr). Vous l’aurez compris, c’est un livre à mettre au pied du sapin !

Ah oui, j’allais oublier : pour ceux qui se disent que le nom de Christopher Paolini ne leur est pas inconnu, regardez ce qu’il a écrit d’autre juste en dessous, c’est cadeau !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s