Les enfants sont rois – Delphine De Vigan

« Il lui semblait avoir trouvé une place dans le monde, un endroit pour exister. »

Note : 3 sur 5.
Date de parution : le 04/03/2021

Résumé éditeur :

« La première fois que Mélanie Claux et Clara Roussel se rencontrèrent, Mélanie s’étonna de l’autorité qui émanait d’une femme aussi petite et Clara remarqua les ongles de Mélanie, leur vernis rose à paillettes qui luisait dans l’obscurité. “ On dirait une enfant ”, pensa la première, “elle ressemble à une poupée”, songea la seconde.
Même dans les drames les plus terribles, les apparences ont leur mot à dire. »

Avis :

Mon premier Delphine De Vigan, j’ai, je dois vous l’avouer, été complétement influencée par tous les avis dithyrambiques que j’ai pu lire sur les réseaux sociaux à propos de ce livre. Ce n’est pourtant pas forcément un roman vers lequel j’aurais eu tendance à me tourner en temps normal. Soit, depuis un an, j’ai décidé d’ouvrir mes chakras à toutes sortes de lectures donc pourquoi pas celle-ci?

Il est vrai que le risque, quand on lit un tas d’avis ultra positifs sur un bouquin, c’est d’en attendre beaucoup. Vraiment beaucoup. Avec Les enfants sont rois, j’ai passé un bon moment de lecture mais je peux d’ores et déjà vous dire que ce ne fût pas pour autant une lecture renversante pour moi. Le sujet traité est franchement effroyable, inutile de le nier. On se sent tout de même un tantinet concerné quand on tient une page Bookstagram et un blog. Mais j’ai tout de même très vite relativisé. En ce qui me concerne, à part papoter autour de l’univers littéraire, je ne m’expose pas personnellement et je n’en ai pas du tout l’intention. Ouf.

A travers son histoire, l’auteure met en avant les dérives et les dangers d’une surexposition sur les réseaux sociaux. Entre la téléréalité, les vidéos YouTube et les stories, elle nous montre que la frontière est mince et qu’il est facile de vite basculer dans une dépendance malsaine. Quand pour exister, il suffit de se montrer. Woh… Flippant non ? Pas tant que ça quand on voit tout ce qui se passe derrières nos écrans, on en est témoin chaque jour, parfois même un peu acteur, il faut l’avouer… La course aux likes, aux followers, à la reconnaissance tout simplement. Le sujet traité est grave, impossible de le nier. Je peux même dire qu’il est dangereux. Tout peut très vite basculer dans l’excès et je pense que le piège est vraiment là. Mais ce qui compte vraiment, c’est d’en avoir conscience.

J’attendais de ce roman, un mélange entre fiction et sujet fort. Malheureusement pour moi, je n’ai pas aussi bien adhéré à la plume de l’auteure que les autres lecteurs. J’ai trouvé que l’histoire ne servait finalement qu’à nous exposer le problème. Les personnages ne sont pas assez creusés, personnalisés. La construction de l’histoire est assez particulière, j’ai eu l’impression de lire un reportage plutôt qu’une histoire. C’est probablement ça qui me laisse cette petite déception. J’avais hâte de terminer le roman, de passer à autre chose, et pourtant, j’ai vraiment adoré le sujet.

Avis contradictoire me direz-vous ? Vous avez raison, je ne sais pas trop quoi en penser. Je comprends parfaitement les chroniques positives que j’ai pu lire, j’aurais d’ailleurs préféré partager l’opinion général. Ce ne se sera pas pour cette fois. On en parle de cette fin qui est censée être, je cite : renversante ? Je n’ai pas l’impression d’avoir lu le même livre que tout le monde.

En conclusion, j’ai apprécié ma lecture mais je ne peux pas dire que ce fût l’extase. Je l’ai terminé et je suis contente de me replonger dans un bon thriller.

Ma consolation ? J’adore les Éditions Gallimard, je trouve leurs livres épurés, simples et magnifiques.Un de plus dans ma bibliothèque. Voilà, voilà.

3 commentaires

  1. La magie fictionnelle concernant les personnages n’a pas fonctionnée ! Je fais partie de ceux qui ont aimé. Pas grave …car c’est cela la richesse de nos avis et aux lecteurs de ce blog de se faire leur propre opinion 😉

    Aimé par 1 personne

    • Oui je suis d’accord avec toi 😊 d’autant plus que je fais partie d’une très très petite minorité à avoir été déçu. Cependant je ne regrette pas ma lecture.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s