Inconditionnelles – Marlène Charine

« Il fallait encore remonter le fil de cet ouvrage sordide, l’enrouler en une pelote nette, sans nœuds ou portion effilochée. Puis la ranger dans une boîte proprement étiquetée, hors de portée de personnes mal intentionnées. »

Note : 5 sur 5.
Date de parution : le 07/04/2021

Résumé éditeur :

TROIS MÈRES, UNE FLIC ET CETTE QUESTION : QUE MÉRITE CELUI QUI A BRISÉ UN ENFANT ?

« Venez ! Elles sont là ! » La capitaine Silke Valles et son équipe viennent d’investir une maison délabrée sur les hauteurs d’Annecy. Au sous-sol, une des trois fillettes enlevées dix jours auparavant gît, inconsciente, dans une baignoire remplie de glace. Les deux autres sont recroquevillées à côté, terrifiées mais indemnes.

Le ravisseur a été abattu dans l’assaut, l’affaire est donc officiellement close. Et pourtant, insidieusement, d’indice en indice, une interrogation fait son chemin dans l’esprit de la capitaine Valles, mais aussi dans celui de Garance, Cora et Blandine, les mères des trois fillettes : et si ça n’était pas fini ?

Avis :

Parfois, lorsque je termine un bouquin, j’ai besoin d’écrire ma chronique rapidement pour coucher sur le clavier ce que j’ai ressenti. Pour ne rien perdre de cette sensation, de cette émotion, de cet état d’âme. Inconditionnelles de Marlène Charine fait parti de ces livres qui laissent une trace, le besoin d’en parler et d’en parler vite pour être le plus sincère possible. Embarquée dès les premières pages, je n’ai pas réussi à le lâcher. Avec la crainte qu’il se termine trop rapidement alors qu’il m’était impossible de m’arrêter. Quel dilemme. Une histoire forte avec des personnages tout aussi forts.

Quatre femmes, quatre personnalités complètement différentes et pourtant, toutes ont un but en commun. L’ambiance est pesante, oppressante et bouleversante. J’ai frissonné, notamment face aux traumatismes de ces petites filles et au désarroi de leurs mamans. Silke, l’enquêtrice est vraiment unique, complètement inédite par rapport à toutes les autres que j’ai pu rencontrer à travers mes lectures. Ce livre n’est pas conventionnel, l’enquête est principalement féminine bien que des alliés masculins sont là pour prêter main forte, pour aiguiller, encourager. Loin de là le roman féministe qui ne laisse aucune place aux pères, aux enquêteurs. L’approche est différente et ça fait du bien même si l’histoire fait mal.

J’ai senti pointer le coup de cœur très rapidement, grâce à l’intrigue bien sûr mais aussi et surtout grâce à la plume de cette auteure que je viens juste de découvrir et je ne me suis pas trompée. Comment fait-elle pour être aussi poétique en racontant des faits aussi dramatiques? Pas besoin d’être maman pour ressentir la douleur de ces femmes. C’est décrit avec tant de sincérité tout en laissant une grande place à l’imagination et à l’interprétation, c’est diaboliquement efficace. Difficile d’être insensible aux actes abominables qui sont mis en scène sans jamais rentrer dans les détails (c’est peut-être pire…).

Les chapitres courts qui tantôt nous donnent le point de vue des victimes (parce que oui, les parents sont des victimes) et tantôt celui des enquêteurs nous font monter la pression de façon redoutable. L’écriture fluide, brute se plante directement en plein cœur. On veut connaître la fin même si finalement on s’en doute un peu mais peu importe. La lire est terrible mais nécessaire. L’instinct maternelle n’a pas de limite quand on fait du mal à son enfant.

Inconditionnelles est une vraie réussite, un thriller bouleversant, noir et intense. Exactement ce que j’aime par dessus tout. Le titre évocateur représente à la perfection cette histoire qui me colle encore à la peau. Difficile de choisir une nouvelle lecture après un tel choc littéraire. Oui, mes propos sont élogieux mais amplement mérités et à la hauteur de ce que j’ai ressenti. Ce serait un crime de passer à côté d’un tel livre, croyez-moi. Je serai égoïste si je ne vous encourageai pas à vous jeter dessus. A vous de voir si vous souhaitez ignorer ce chef d’œuvre, au moins vous êtes avertis.

N’hésitez pas à cliquer juste ici pour vous le procurer, inutile de me remercier 😉

2 commentaires

Répondre à Mai 2021, que s’est-il passé? – Black-Books Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s