Méfiez-vous des anges – Olivier Bal

« Vous voilà prévenus. Si vous pénétrez dans L’Enceinte, il sera déjà trop tard… « 

Note : 4.5 sur 5.
En librairie depuis le 21 avril 2022 chez XO Éditions – 463 pages

Résumé éditeur :


Sur les collines de Californie se dresse L’Enceinte, une communauté spirituelle en apparence parfaite. Paul Green, ancien journaliste cabossé par la vie, est persuadé que la jeune femme qu’il recherche est enfermée entre ces murs.
Il s’infiltre dans L’Enceinte et découvre avec stupeur ses rites étranges, ses lieux interdits, son gourou mystérieux.
Au même moment, à Los Angeles, l’inspectrice Sarah Shelley est appelée en urgence. Le cadavre d’une jeune femme vient d’être découvert, entièrement tailladé. Impossible de l’identifier. Elle serait morte vidée de son sang.
Et si ce crime nous ramenait au cœur de L’Enceinte ?
Dans les bas-fonds de Los Angeles, Sarah Shelley et Paul Green vont emprunter un chemin de ténèbres. Et affronter l’une des organisations sectaires les plus redoutables des États-Unis.
Une plongée dans la noirceur de l’âme humaine et de la manipulation.

Mon avis :

Comme j’ai été ravi lorsque j’ai eu le tout dernier Olivier Bal dans les mains ! J’avais vraiment beaucoup aimé les deux premiers opus qui mettent en scène Paul Green, mec lambda qui vit pourtant à chaque fois 1001 aventures. Même si Méfiez-vous des anges peut se lire indépendamment des deux autres, je vous conseille tout de même de les lire dans l’ordre, les quelques références aux précédents tomes seront pour vous, beaucoup plus claires. Autant vous le dire tout de suite, pour moi, cette nouvelle enquête est vraiment celle que j’ai préféré. Tout y était pour me plaire : un personnage auquel je suis attachée, un décor hollywoodien qui ne vend absolument pas le rêve américain, de sombres secrets autour d’une secte intrigante et une plume qui va à 100 à l’heure. Parfaits ingrédients pour vous garantir un moment de lecture intense, palpitant et passionnant.

Olivier Bal nous offre ici une histoire digne d’un scénario, la plume très cinématographique prend aux tripes et vous tient en haleine dès les premières pages. Un page-turner efficace qui ne laisse que peu de temps morts. De quoi vous tenir éveillé de longues heures. Les descriptions seconde par seconde des actions rendent l’ensemble ultra dynamique, prenant et déstabilisant. On retient notre souffle jusqu’à la prochaine petite pause que l’auteur daignera nous accorder, elles seront rares, autant vous prévenir. Bravo, ça nous donne un rendu explosif ! Construit en roman choral, signature de cette trilogie, on va osciller entre Paul, Sarah (l’enquêtrice), Rafa (membre du gang La Sombra qui souhaite se repentir) et Dorothy (retour dans les années 80 pour découvrir cette jeune fille qui rêve de devenir actrice). De quoi nous en mettre plein la vue sans jamais nous donner la moindre chance d’avoir un coup d’avance.

Composé en plusieurs parties, ce thriller installe un climat inquiétant très rapidement, qui monte crescendo jusqu’à un final pour le moins satisfaisant pour les lectures exigeants que nous sommes. Un sans faute. Avec son rythme effréné, nous allons visiter les bas fond du show-business, de la toute puissance américaine et du paraître qui cache bien souvent une réalité insoupçonnée. La ténacité de Paul et de Sarah pour découvrir ce qui se cache derrière ces cadavres de jeunes « écorchés » ne nous surprendra guère. Leurs caractères jusqu’au boutistes nous sont présentés dès le départ et on comprend vite que rien ni personne ne les arrêtera. Deux enquêtes pourtant bien différentes au premier abord mais qui vont s’avérer liées de façon inhérente. Oh je vous imagine déjà penser : mais pourquoi nous dit-elle ça? Elle va nous spoiler ! Que nenni les amis, au même titre que l’auteur, je ne vous dévoile ici que la pointe de l’iceberg. Le reste est à découvrir et croyez-moi, vous n’êtes pas au bout de vos surprises !

On passe donc un cran au dessus par rapport aux précédentes aventures de Paul Green, on gravit un échelon supplémentaire dans l’imagination de l’auteur. On s’en prend plein les yeux, plein le cœur parce que oui, les personnages sont attachants, que ce soit Paul, Sarah, Boone, Rafa ou même Flash, le chien, on garde en tête ces noms qui nous auront fait vibrer pendant près de 470 pages. Vous aurez l’impression de regarder un film tant tout y est parfaitement décrit, mis en avant, rythmé. Un bon thriller cadencé qui a toutes les clefs en main pour vous divertir plus que ce que vous imaginez.

EN BREF

Une excellente lecture, une histoire de dingue, une plume addictive et une construction diabolique. Je n’en demandais pas autant, j’ai été servi. Retrouver Olivier Bal, c’est toujours un plaisir mais retrouver Olivier Bal dans une forme olympique comme celle-ci, je m’en délecte ! Allez-vous oser franchir les portes de L’enceinte ? C’est à vos risques et périls mais c’est surtout la garantie d’un moment de divertissement comme je n’en n’avais pas eu depuis longtemps ! Un plaisir que je ne peux imaginer taire, je vous partage mon engouement pour que vous aussi, vous vous laissiez porter par cette intrigue haute en couleur. N’hésitez pas, allez-y.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s