Trois – Valérie Perrin

« Il y a des livres que l’on rate, comme certaines rencontres, on passe à côté d’histoires et de gens qui auraient pu tout changer. A cause d’un malentendu, d’une couverture, ou d’un résumé passable, d’un a priori. Heureusement que parfois la vie insiste. »

Note : 4.5 sur 5.
En librairie depuis le 30 mars 2022 chez Le Livre de Poche – 768 pages

Résumé éditeur :

« Je m’appelle Virginie. Aujourd’hui, de Nina, Adrien et Etienne, seul Adrien me parle encore.

Nina me méprise. Quant à Etienne, c’est moi qui ne veux plus de lui. Pourtant, ils me fascinent depuis l’enfance. Je ne me suis jamais attachée qu’à ces trois-là. »

  1. Adrien, Etienne et Nina se rencontrent en CM2. Très vite, ils deviennent fusionnels et une promesse les unit : quitter leur province pour vivre à Paris et ne jamais se séparer.
  2. Une voiture est découverte au fond d’un lac dans le hameau où ils ont grandi. Virginie, journaliste au passé énigmatique, couvre l’événement. Peu à peu, elle dévoile les liens extraordinaires qui unissent ces trois amis d’enfance. Que sont-ils devenus ? Quel rapport entre cette épave et leur histoire d’amitié ?

Mon avis :

J’avais été conquise par Changer l’eau des fleurs et je me suis donc tournée vers Trois, pleine d’espoir et en toute confiance. J’ai eu raison, bon sang que j’ai eu raison ! Cette lecture était merveilleuse. Longtemps je me suis demandée où elle allait me mener jusqu’à cette révélation incroyable, de celle qui s’imprime dans votre cœur pour ne plus en sortir. C’est là, tout le talent de Valérie Perrin, avec sa plume honnête, à la fois crue et poétique, elle a ce petit quelque chose qui vous touche de manière indélébile. N’imaginez pas un roman feel-good, c’est tellement plus que ça. En nous racontant l’histoire de ces trois amis, alternant entre passé et présent, on se retrouve indéniablement embarqué dans leur histoire.

Nina, Adrien, Étienne et Virginie. Des personnages qu’on ne peut pas ignorer. Des personnages qui vous marquent et qui restent. J’ai adoré suivre leurs aventures, leur vie, tout simplement. Faite de hauts, de bas et de très bas. De quoi vous serrez le cœur, croyez-moi. C’est comme une mélodie qu’on entend après des années et des années et qui nous fait nous replonger dans nos réminiscences. Ce sentiment qui, parfois se mélange entre nostalgie et mélancolie. Voilà ce que j’ai pu ressentir en lisant Trois. C’était magique.

Les références culturelles qui sont données tout au long de cette lecture m’ont faite sourire. Même si je ne suis pas une gamine des années 80, je n’ai eu aucun mal à me situer dans le temps et dans l’espace. De quoi rendre l’ensemble du récit d’autant plus crédible, réel, touchant. Oui je sais, je ne dis que des compliments, mais quand on aime, on aime. Je ne vais pas chipoter à essayer de trouver des défauts à un livre qui pour moi, n’en n’a pas ou très peu. En tout cas, aucun qui mérite qu’on s’attarde dessus. Ce que j’aime avec ce genre de lecture c’est que les personnages sont toujours extrêmement bien travaillés, rien n’est laissé au hasard mais tout coule de source, c’est une évidence tant c’est sincère. Impossible de ne pas être embarqué avec eux. Ce que j’aime avec ce genre de lecture, c’est aussi cette vague d’émotions énorme que je ressens à chaque fois. Un tsunami d’amour, de douleur, de joie, d’espoir. C’est exactement ce que je recherche lorsque j’ouvre un roman dans ce genre là. Quel genre d’ailleurs ? Difficile pour moi de le classer, à quoi bon…

C’est avant tout une histoire d’amitié, d’amour mais pas dans le sens que vous imaginez. C’est beaucoup plus général. C’est une histoire sur l’enfance, l’adolescence et le passage à l’âge adulte. C’est une aventure qui se vit, qui se savoure. Vous n’allez pas souvent rire, c’est vrai, sourire en revanche, ça arrivera, beaucoup. Mais la vie n’est pas toujours drôle, n’est pas toujours belle. Elle le devient en revanche lorsque nous sommes bien entourés. Famille, amour, amitié, animaux… Peu importe tant qu’on n’est pas seul. La solitude se partage pour être moins lourde à porter.

En bref

Vous l’avez compris, ce livre est une petite merveille d’émotions. De celles qui font du bien comme elles peuvent faire mal. C’est une histoire d’amour incroyable entre trois individus que la vie a malmené. C’est une façon de voir les choses différemment, avec des points de vue tout aussi différents. De quoi nous ouvrir l’esprit et le cœur. Est-ce nécessaire de vous dire que je vous conseille fortement de lire ce roman? Une chose est sûre, il fera parti des livres que j’offrirai encore et encore… Parce que je suis convaincue que son public est universel, parole d’une lectrice de polar !

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s