L’enfant étoile – Katrine Engberg

« Combien de culpabilité et de honte une seule affaire de meurtre pouvait-elle contenir ? »

Note : 3.5 sur 5.
En librairie depuis le 03 février 2022 chez Pocket – 463 pages, 8.30€

4ème de couverture :

En plein centre-ville de Copenhague, une jeune étudiante est retrouvée dans son appartement sauvagement assassinée, le visage marqué par d’étranges entailles. L’inspecteur Jeppe Korner et son équipière Annette Werner, chargés de l’affaire, découvrent rapidement que le passé de la victime contient de lourds secrets. Quant à la propriétaire de l’immeuble et également voisine, Esther, elle est en train d’écrire un roman qui relate dans les moindres détails le déroulement du meurtre.
Simple coïncidence ou plan machiavélique ?
Commence alors pour Jeppe et Annette une plongée au cœur d’une ville dans laquelle les apparences sont mortelles.

Mon avis :

J’avais des craintes quand j’ai vu que L’enfant Etoile était un polar nordique. N’étant absolument pas friande de ce genre de littérature, j’y suis allée pour ainsi dire à reculons. Un polar Danois, une grande première pour moi. Ma foi, allons-y. Fort heureusement pour moi, la surprise fut finalement plutôt bonne. Je n’irai pas jusqu’à dire que ce fut une lecture marquante mais plutôt plaisante. L’enquête est relativement classique, sans grande innovation mais tout de même très efficace. Le duo de flics : Jeppe, plutôt calme et déprimé suite à son divorce (il m’a fait pensé à Monk dans sa façon de fuir les microbes) et Annette, impulsive et dynamique (principalement décrite à travers les yeux de Jeppe) est efficace et se complète bien malgré le fait que j’aurais apprécié davantage de complicité entre les deux.

Comme je vous le disais, sous son aspect assez classique, ce thriller réunit tous les ingrédients qui permettent de tenir le lecteur en haleine : une bonne enquête, des personnages construits, des pistes et des fausses pistes et un dénouement plutôt intéressant. La petite idylle que vit l’inspecteur est à mon sens complétement inutile, si ce n’est pour lui donner un peu de baume au cœur. Peut-être que cela deviendra plus pertinent dans le futur puisque Le papillon de verre qui est sorti le 3 février 2022 est semble-t-il la suite. J’ai beau avoir apprécié ma lecture, je sais tout de même que je ne poursuivrai pas cette nouvelle saga. Non pas parce que ça ne vaut pas le coup mais plutôt parce que je n’en ressens pas le besoin ni l’envie à ce jour. Ce premier tome se suffit à lui-même et mon attachement pour les deux enquêteurs n’est pas assez fort pour continuer.

J’ai particulièrement apprécié le fait de ne pas ressentir l’atmosphère lente et contemplative dont je ne suis pas particulièrement fan dans les thrillers ou les polars nordiques. Ici, même si l’enquête piétine (il faut bien pour en faire en livre me direz-vous à juste titre), je n’ai ressenti que peu de temps morts et ça, c’est un point très positif pour ma part.

en bref

L’enfant Etoile de Katrine Engberg est le second livre finaliste dans la catégorie étrangère du Prix Nouvelles Voix du Polar de chez Pocket. C’est d’ailleurs dans ce cadre que j’ai eu l’opportunité de le lire, je ne me serai jamais tournée de moi-même vers ce titre, vous savez maintenant pourquoi. Je suis en toute honnêteté, ravie parce que j’ai passé un très bon moment de lecture et par la force des choses, j’ai une nouvelle fois mis de côté mes préjugés littéraires. Est-ce un livre que je conseillerai ? Pourquoi pas si vous aimez les histoires classiques mais efficaces, sans trop de descriptions sanglantes et avec des personnages qui tiennent bien la route.

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s