Jurassic Park – Michael Crichton

« Et cela obligera tout le monde à se poser la même question ; comment utiliser ce pouvoir que je détiens ? Or, c’est précisément la question à laquelle la science reconnait ne pas avoir de réponse. »

Note : 3.5 sur 5.
En librairie depuis mai 2015 chez Pocket – 504 pages, 7.95€

4ème de couverture :

Que s’est-il donc passé sur Isla Nublar, durant ces deux jours d’août 1989, pour obliger l’armée à venir « faire le ménage » ? Le programme dont cette île est le théâtre avait pourtant tout du paradis scientifique: un immense complexe naturel où s’ébattent, aux yeux de tous, les plus féroces sauriens du Jurassique, génétiquement ramenés à la vie…
Quelques jours avant le chaos, le paléontologue Alan Grant et Ian Malcolm, mathématicien de renom, chargés de délivrer une caution universitaire au projet, embarquent pour ce bout de terre perdu au large du Pacifique. Bientôt, le petit groupe invité par le créateur du parc doit se rendre à l’évidence: au cœur d’une jungle primitive et farouchement hostile, l’être humain n’est plus l’espèce dominante, mais la proie…
Et la science se révèle vite impuissante face à la sauvagerie d’un écosystème disparu, un monde oublié qui cherche à reprendre ses droits. Dès lors, l’évolution impose sa loi, unique, éternelle, terrifiante ; survivre…

Mon avis :

Inutile de présenter cette histoire, à défaut d’avoir lu le livre, vous avez du voir le film (n’est-ce pas? Vous l’avez vu hein? NON??? Qu’attendez-vous??). Jurassic Park a bercé mon enfance, je vous parle bien sûr de la première trilogie, la vraie, l’authentique. Petite fille, j’étais l’une des plus grandes admiratrices d’Alan Grant, ayant eu envie, comme beaucoup, de devenir archéologue pour aller déterrer les squelettes de dinosaures. 25 ans plus tard, je me suis plongée dans l’œuvre originelle, celle qui a permis aux films d’exister, celle qui a permis à de nombreux enfants de rêver de ce monde perdu. J’imaginais lire la même histoire que celle portée sur écran. Je craignais un peu le grand nombre d’informations scientifiques qui heureusement, fût suffisamment vulgarisées pour que je ne passe pas à côté.

Au fil de ma lecture, je me suis rendue compte que les similitudes avec le film étaient finalement peu nombreuses. Je vais partir du principe que tout le monde ici connait l’histoire, si ce n’est pas le cas, évitez de lire la suite qui va, à coup sûr contenir des éléments spoilants. La première chose qui m’a surprise, bien que dérisoire, c’est que dans le livre, Lex a tout juste 5 ans et Timmy est l’ainé. Bon, rien de bien méchant comme vous pouvez le constater. La seconde chose marquante est qu’Alan Grant est peint comme un homme adorant les enfants. Là, vous êtes d’accord, ça change tout non? Si je vous dis tout ça, c’est en fait parce que je m’attendais à lire une histoire que je connaissais et finalement, le livre de Michael Crichton est véritablement différent du film. On y retrouve quelques scènes mythiques comme celle du T-Rex ou des vélociraptors mais pour le reste… Découverte totale ! J’ai donc redécouvert l’univers de Jurassik Park à travers les mots de son créateur. Il a su créer un monde incroyablement riche en informations et en décors. Aucun temps morts, l’action est omniprésente, gardant le lecteur en haleine jusqu’à la toute fin.

Je suis ravie d’avoir fait connaissance avec la plume de cet auteur qui, de part son imagination a su faire rêver l’enfant que j’étais pendant de nombreuses années. La génétique et les méthodes utilisaient pour reproduire les dinosaures sont davantage développées et m’ont permises d’apprendre d’autres éléments. L’écriture est fluide, rythmée, dynamique avec des chapitres alternant entre les différents personnages. La succession d’éléments dramatiques nous pousse à croire que la malchance a frappé sur Isla Nublar, tuant le projet faramineux de John Hammond avant qu’il ne soit rendu public. Rien ne va, tout par en cacahuète. La nature reprend ses droits et la science ne pourra rien y faire.

en conclusion

Un véritable plaisir de lecture, dense, intense. Une fin vraiment différente de celle que je connaissais qui a su me surprendre. Des dinosaures aussi effrayants que fascinants. Une folie humaine aussi dangereuse qu’innovante. Bref, une référence littéraire dans son genre, un livre à découvrir pour les amateurs des films. Des personnages attachants et une ambiance brumeuse oppressante. J’ai aimé replonger dans cet univers et y découvrir tellement, tellement plus que ce que j’imaginais. Un classique, on peut le dire.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s