Un œil dans la nuit – Bernard Minier

« Mais les âmes, contrairement aux choses, ne se réparent pas. Tout au plus peut-on les aider à ne pas s’autodétruire, à survivre. Et à ne pas blesser les autres. »

Note : 4.5 sur 5.
En librairie depuis le 6 avril 2023 chez XO Editions – 501 pages, 22.90€

4ème de couverture :

Dans les montagnes, retiré du monde, un réalisateur de films d’horreur, Morbus Delacroix.
Culte, misanthrope, fou.
Parmi ses fans, une étudiante en cinéma.
Fascinée, intrépide, inconsciente.
À Toulouse, un as des effets spéciaux est retrouvé mort, ligoté sur un lit d’hôpital.
Et si ce meurtre trouvait sa source dans un film maudit ?
Pour le commandant Martin Servaz, peut-être la plus grande énigme de sa carrière…

Ce que j’en ai pensé :

Pour une fidèle parmi les fidèles, retrouver le commandant Martin Servaz est un grand moment ! Personnage emblématique du monde du polar et du thriller français, il est un incontournable. Aussi efficace qu’humain, je plonge chaque fois dans ses enquêtes en toute confiance : je sais que je vais passer un EXCELLENT moment de lecture. Ca n’a pas manqué cette fois-ci aussi et pour cause : quelle enquête !!! Installez-vous confortablement, sortez les pop-corn et prévoyez du temps devant vous, Un œil dans la nuit est si addictif qu’il vous sera pénible de le lâcher. Entre frissons, suspense, ENORMES rebondissements, vous allez parcourir le monde du cinéma d’horreur et découvrir de bien sombres secrets.

Quel talent il a ce Bernard Minier ! Réussir à faire vivre un personnage aussi longtemps sans jamais s’essouffler, lui offrant une dimension humaine hors du commun, provoquant une empathie et un attachement puissants, bref c’était génial. Quand l’auteur s’attaque à un sujet, il ne le fait pas à moitié. Ici, il est question de films d’horreur, de cinéma et les références sont nombreuses et palpitantes. J’ai adoré retrouver le trio d’enquêteurs, Martin, Vincent et Samira dans cette nouvelle intrigue qui franchement, m’a bien chamboulée. Intrigante, effrayante et parfois malsaine, l’ambiance tient ici une place à part entière. Les scènes décrites sont telles que le cerveau n’a pas besoin de faire beaucoup d’efforts pour imaginer le décor…BOUUUH je m’y suis crue ! Un peu de sang par-ci, de l’occultisme et de l’ésotérisme par-là, de quoi vous faire dresser les poils tant les sujets sont maniés d’une main de maitre. Si chaque crime ne semble pas lier au départ, nous savons tous qu’ils finiront par se rejoindre. Rien n’était évident, je n’ai pas vu venir l’assemblage des pièces du puzzle. Efficace, les chapitres sèment leurs indices et pourtant…

Bernard Minier n’est plus un auteur à présenter. J’imagine qu’à défaut de l’avoir lu (!!!) vous avez déjà entendu son nom, souvent associé à une multitude d’éloges concernant ses livres. Eh bien sachez que c’est amplement mérité. Au bout de quelques pages, j’ai levé la tête et j’ai dit à mon compagnon à quel point ça faisait du bien de retrouver sa plume. Dans ce dernier tome sorti de la saga Servaz j’ai eu peur, j’ai eu les mains moites, j’ai eu l’estomac secoué aussi mais j’ai surtout été surprise. Bon sang, je ne l’avais pas vu venir celle-là ! Un rebondissement qui rebondit bien plus que les autres, de ceux qui vous font dire « MAIS NON ?? ». J’ai même dû poser le livre quelques minutes, le temps d’assimiler ce que je venais de lire, sidérée, presque révoltée. Et cette fin alors ? Quelle torture pour nous lecteurs et lectrices !

En bref :

Je ne vous raconte en rien l’histoire, c’est d’ailleurs impossible. Ce que je peux en revanche vous dire, c’est que vous allez retrouver un Servaz fidèle à lui-même : usé mais déterminé. Vous allez plonger dans le monde du cinéma horrifique (le vrai de vrai), vous allez être secoué, persécuté. Retrouver l’écriture de Bernard Minier m’a fait énormément de bien, je savais dès les premières lignes que j’allais adorer cette nouvelle enquête, j’y suis allée tête baissée et mon seul regret aujourd’hui est de l’avoir avalé en si peu de temps. Evidemment qu’il faut lire Un œil dans la nuit !

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s