J’ai posé 10 questions à … XAVIER MASSE

1) Pouvez-vous vous décrire en quelques mots afin de vous présenter aux lecteurs de Black-Books?

Hello à tous les lecteurs de Black-Books et merci à Marie pour ce petit moment d’intimité que j’ai la joie de partager avec vous. Alors… Xavier Massé de mon nom, 41 ans…bientôt 42…arfff ! En couple, j’ai un petit garçon de 5 ans. Je travaille à la SNCF depuis 20 ans, sportif auparavant, mangeur de Haribo maintenant, je suis surtout fan de cinéma.

2) Depuis quand écrivez-vous et comment vous est venue l’envie ?

Comme évoqué au-dessus, je consacrais tout mon temps au sport et depuis mes accidents sportifs, du jour au lendemain, j’ai tapoté sur mon ordinateur, comme si quelque chose me démangeait…J’ai démarré il y a 6 ans. Mais je pense sincèrement que cette addiction est venue il y a 4 ans. Aujourd’hui, j’en suis à 2 livres édités et le 3ème en cours de correction.

3)Votre inspiration vient-elle complètement de votre imagination ou une petite part de réalité à toujours sa place?

Mon inspiration vient des films que je regarde. J’adore le cinéma et surtout les bons scénarios. Souvent cela part d’une idée de base, sans en avoir toutes les ficelles et rebondissements. C’est là que mon imagination prend le relais. Pour ce qui est du réalisme…il y en a toujours, mais pas tant que ça. Au contraire, et je réponds à l’avance à une question en dessous…je lis très peu et m’accroche peu aux médias. Je ne fais pas dans le sociétal, je me considère plus comme un raconteur d’histoires.

4) Quels sont vos auteurs préférés et pourquoi?

Alors, peu, très peu étant donné mes faibles lectures… Je pense que je suis aux antipodes de l’écrivain Lambda . Malgré tout je dirai Harlan Coben, de par la construction de ses livres et le principe de dévoiler uniquement à la fin. J’adore ce procédé. Alors je vais répondre à : «  pourquoi je ne lis pas »…Pour la simple et bonne raison que je ne trouve pas le temps. Et que lorsque j’en ai, j’en profite pour écrire. Aussi, je sais que je ne suis pas un littéraire de base. Dans mes livres je souhaite laisser ma marque de fabrique. J’ai mon style, mon écriture, mes idées et scénarios et j’ai envie de les imbriquer à ma façon, avec mon franc-parler (écrit ) et aucunement je ne souhaite être influencé… Dans mes histoires j’ai envie de ne ressembler à aucun style, sauf le mien. Au risque de plaire et de ne pas plaire.

5)D’où vous est venue l’idée d’écrire une histoire comme …. ?

« L’inconnue de l’équation » Bonne question… Alors ici aussi, j’avais juste l’idée de base, qui mêlait les relations humaines, l’argent, le vrai du faux…Mais avant d’écrire et de construire un roman, que ce soit pour lui ou un autre, je cherche avant tout dans quel système je vais le construire plutôt que d’avoir toutes les idées. Il est primordial pour moi de trouver une originalité de construction, et seulement après les idées viennent, glissent et s’incorporent…En somme aucune des mes histoires ne sont imaginées à l’avance :).

6) Avez-vous un rituel d’écriture? Êtes-vous plutôt un écrivain du matin, du soir, de la nuit ou autre?

Mon rituel est le temps ! Pas d’heure précise. Ce qui me complique la tâche, il s’avère que si je ne trouve pas le temps pendant un mois, et bien je n’écris rien pendant 1 mois…Pas facile pour joindre les idées :).

7) Êtes-vous sensible à la critique littéraire?

Oui évidemment… Comme beaucoup on aimerait, dans un monde magique, que tout le monde adore votre bouquin et son histoire. Mais plaire à tous c’est impossible. D’autant plus, quand on pousse des scénarios avec son style bien à soi… On ne rentre déjà pas dans la case…Donc forcément on joue avec le feu. Mais pour le coup il faut prendre les critiques, bonnes ou mauvaises. Les bonnes sont un réconfort à continuer. Et les mauvaises à t’améliorer. Il faut juste que les deux soient constructives en expliquant pourquoi tu as aimé ou détesté. Après, perso…il faut faire la part des choses, et écrire pour soit avant tout. Il faut bien entendu penser aux lecteurs, car c’est eux qui te lisent, mais si tu focalises ton écriture uniquement pour le bien être du lecteur, je pense que c’est le meilleur moyen pour se vautrer deux fois plus.

8)Êtes-vous écrivain à part entière ou exercez-vous une profession à coté ? Si oui laquelle ? Que vous apporte-t-elle par rapport à votre travail d’écrivain ?

Alors non, je me considère comme un écrivain de loisir. C’est un passe temps, qui prend beaucoup de temps. Et je travaille à coté, à la SNCF pour le FRET. Avec le travail, ça me permet d’avoir de nombreux échanges et des lecteurs qui me suivent.

9) On dit souvent que l’auteur « fait passer un message » : est-ce le cas pour vous ? Si oui quel est ce message ?

Alors toujours, il y a une part de soi dans mes romans. Pas de message particulier sur la société. Mais plus des sentiments/émotions personnels ou du vécu à travers des personnages ou scènes de l’histoire. Alors ne cherchez pas des choses tordues chez moi… il n’y en a pas ! Même si mes scénarios le sont un peu…mais juste un peu !

10)Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ?

Alors, après l’expérience avec mon 1er roman, je savais ce que je voulais et ne voulais plus. J’avais adoré ma première maison ‘ IS Edition’. Une équipe géniale, familiale et aucun tabou. Mais je connaissais ses avantages et ses inconvénients. Et il est évident que pour gravir une marche il fallait un diffuseur. Alors tout est relatif et je garde les pieds sur terre. Dire qu’on a le choix ce n’est pas le bon mot…je dirai plus : « on a la chance d’être choisi par une ME*. » Pour la suite, je suis parti du principe de trouver une ME, plus dans la thématique du polar/thriller où j’allais retrouver cette relation de confiance. Taurnada me colle parfaitement à la peau. Joël et Patricia sont adorables et me mettent aucune pression sur un timing de rendu littéraire. Ils sont à ma disposition et font preuve de grande souplesse, et j’ai vraiment la sensation de vivre une aventure d’écrivain ! Plus de 230 points de vente en librairie, des dédicaces, des salons… que demander de plus ! Et pour le coup…ce qui m’a plu et qui fait la force de Taurnada : ce sont les auteurs qui en font partis. Et je me retrouve comme dans un aquarium avec Taurnada et ses talentueux auteurs. On est tous différents avec des styles percutants, des idées pleins la tête…et ça, pour moi, c’est la marque de fabrique de Taurnada ! (*Maison d’éditions)

Merci à Xavier pour sa disponibilité et sa gentillesse ! C'est un réel plaisir d'échanger avec lui, j’apprécie tout particulièrement son humour et sa bonne humeur!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :