Cap Canaille – Christophe Gavat

« Quand tout est mort et noir, seule l’imagination donne de la couleur à la vie. »

Note : 4.5 sur 5.
Date de parution: 04/11/2020

Après avoir été plus de 20 ans flic du 36, Henri Saint-Donat a quitté la grisaille parisienne pour rejoindre le soleil de Marseille. La violence est partout, quel que soit l’endroit où l’on va. Henri découvre qu’un barbecue n’est pas toujours synonyme de moment de détente. Ici, dans la cité phocéenne, il s’agit d’un corps mis dans le coffre d’une voiture que l’on brûle ensuite. C’est accompagné d’une équipe jeune et dynamique que le commandant commence son enquête, pensant d’abord à une guerre des gangs. Il est loin de se douter que le corps retrouvé dans la voiture calcinée est celui d’une personne qu’il a déjà rencontré, de nombreuses années auparavant à Paris. Comment cet individu a-t-il pu se retrouver dans le coffre d’une voiture incendiée par des dealers marseillais? Le profil de la victime ne correspond pas à la nature du crime. Paris et Marseille n’ont jamais été aussi proches, il est temps pour Henri et ses coéquipiers de faire le lien entre ces deux villes que tout semble opposer.

Quand on lit le mot barbecue sur la 4ème de couverture d’un roman, on n’imagine pas forcément que les chips et les cacahuètes ne seront pas de la partie. Christophe Gavat signe ici un thriller pur et dur, du genre « le parfait livre policier » pour les amateurs du genre. On en oubli vite l’absence de merguez et de brochettes et on se concentre fissa sur une enquête haute en couleur qui s’installe dès les premières lignes. L’auteur nous offre un paysage à couper le souffle : le Cap Canaille qui surplombe la méditerranée à 300 mètres de hauteur entre la Ciotat et Cassis. J’ai presque senti les embruns.

Grande adepte du policier et du livre noir, j’ai ouvert celui-ci avec beaucoup d’appétence ! Tout de même, c’est le lauréat 2021 du Prix du Quai des Orfèvres s’il vous plait ! Alors évidemment, quand on voit un tel prix sur la couverture d’un roman, on en attend beaucoup. On a d’ailleurs parfois tendance à l’attendre au tournant (lecteurs exigeants que nous sommes). N’ayez crainte, Cap Canaille tient toute ses promesses et vous fera vivre une enquête vu de l’intérieur digne de ce nom.

J’ai eu peur pendant quelques pages car j’avais du mal à cerner le personnage principal, le fameux Henri Saint-Donnat qui profite du déménagement de la PJ au Bastion pour prendre le large. Je le trouvais sympathique mais peu accessible. Bien joué Monsieur Gavat, j’ai compris pourquoi ! Petit à petit, on découvre la vie (passée et présente) du flic et là on se dit… Ah ouais quand même! Mon attachement a finalement été très rapide, vous vous en doutez. C’est le genre de commandant qui n’écrase pas ses troupes, il est à l’écoute et ne se met pas plus qu’il ne faut en avant. J’ai beaucoup apprécié cette approche qui est bien trop souvent l’inverse totale dans les romans policiers. Basile et Lucie, les équipiers ne sont pas à laissé sur le carreau, bien au contraire. Deux personnalités que tout oppose et pourtant…

Tout ça pour vous dire, sans jamais rien dévoiler, que l’auteur signe ici un roman brut, sans fioriture, intense tant par l’enquête, les personnages ou même le rythme. Les chapitres sont courts, j’adore ça, je me fais avoir à chaque fois (« oh aller encore un chapitre et j’arrête et 2 heures plus tard… Vous connaissez la suite). Ces flics de l’évêché, on les aime, on les comprend, ils sont entiers avec leurs forces et leurs fêlures. J’ai eu l’impression de faire partie de l’équipe, j’étais là, à suivre l’enquête et à réfléchir. Le réalisme fait qu’on y croit, on tourne les pages encore et encore et on profite. Bon, il faut savoir que Christophe Gavat est commissaire divisionnaire en Guadeloupe, donc il sait de quoi il parle et il nous le partage avec beaucoup de talent.

Vous l’aurez compris, ma première lecture de 2021 est une belle réussite (ouf!), je commence bien l’année en lisant mon genre de littérature de prédilection, mis de côté durant le mois de décembre : ça fait du bien !

Si vous voulez en savoir un peu plus sur l'auteur, c'est par ici 🙂 

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s