De bonnes raisons de mourir – Morgan Audic

« – Ce sont les enfants, dit le type. La chorale des petits anges de Tchernobyl. Comment Dieu peut-il leur infliger autant de souffrances, alors qu’ils chantent si bien? »

Note : 5 sur 5.
Parution en 2019

Alors que la ville de Pripriat est désertée depuis plus de 30 ans suite à l’explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl, un cadavre atrocement mutilé y est découvert par un groupe de touristes, suspendu en haut d’un immeuble. La police Ukrainienne est sur le coup avec Melnyk au commande. Le père de la victime, souhaitant faire bouger les choses engage un détective russe pour trouver le meurtrier de son fils. A travers la zone, comme les habitants l’appellent une enquête sous haute tension démarre. Entre guerre civile et conflit d’intérêt, le tueur qui signe ses meurtres avec une hirondelle naturalisée est traqué. Les secrets du passé refont surface et un double meurtres qui s’est déroulé la nuit de l’explosion du réacteur numéro 4 refait surface. Les histoires sont-elles liées? Le voile de la vérité n’a jamais été aussi proche d’être levé.

Morgan Audic est un auteur français dont je dois l’avouer, je n’avais jamais entendu parler. C’est un collègue de travail qui, au court d’une discussion m’a parlé de ce roman. Il n’a pas fallut longtemps avant que j’aille chez mon libraire pour l’acheter : Tchernobyl, meurtres, enquête, Ukraine, Russie, tout y était pour piquer ma curiosité ! Eh bien je remercie tout particulièrement mon ami et collègue pour cette recommandation car De bonnes raisons de mourir est un thriller implacable qui se révèle être un véritable coup de cœur pour moi !

En plein cœur d’une Ukraine abimée, disloquée où les affrontements sont quotidiens, l’auteur nous tient en haleine de la première à la toute dernière page. Sur fond de crise économique et écologique après cette terrible explosion nucléaire, Morgan Audic dresse une enquête haute en couleur avec des personnages extrêmement bien construits et très attachants chacun à leurs manières. On sort des sentiers battus avec une intrigue qui nous fait cette fois voyager dans des lieux qu’on aurait pas franchement envie de fréquenter en temps normal. Un sacré dépaysement.

Ce roman n’est pas un simple thriller qui aborde une chasse à l’homme, il est également question de géopolitique puisque le conflit Ukraine/Russie avec la guerre du Donbass y est omniprésent en fond tout comme les graves problèmes écologiques qu’a engendré le plus grand rejet de radioactivité non contrôlé de l’histoire. On visite des paysages de pleine désolation, où la population oscille entre conflits armés et terre contaminée, c’est terrible. J’ai personnellement beaucoup appris à travers ce roman ultra documenté, j’ai immédiatement été prise de passion et malgré les 600 pages, on ne voit pas le temps passer et on les englouti à une vitesse affolante.

« Les oiseaux avaient disparus du ciel. Les chevaux de Przewalski s’abritaient sous les pins. Les flocons de neige dansaient longuement avant de tomber sur les calmes forêts de Polésie. Au loin, sous l’averse blanche, Pripriat ressemblait à ces villes miniatures qu’on emprisonne dans une boule où virevolte de la neige synthétique. »

La particularité du rythme c’est que l’enquête progresse à travers deux enquêteurs qui ne se connaissent pas et qui sont chacun de leur côté. On avance progressivement en récupérant les infos de l’un et de l’autre. Personnellement, j’ai adoré Joseph Melnyk l’Ukrainien ainsi que son homologue russe Alexandre Rybalko. Deux personnages aux personnalités différentes qui arrivent à nous séduire grâce à leur volonté et à leurs caractères. Je me suis demandée comment Morgan Audic aller réussir à les réunir et à nous offrir un final magistral et bien franchement, vous ne serez pas déçus ! J’ai terminer les 30 dernières pages ponctuées de « OOOOH » et de « Oh punaiiiiise » .

Bref, vous l’aurez compris, ce roman est une réussite, une vraie. Si je ne devais lui reprocher qu’une chose, et c’est totalement subjectif, c’est que les chapitres sont relativement longs, moi qui aime le rythme qu’imposent les chapitres très courts. Honnêtement, c’est juste pour dire quelque chose parce que ce thriller restera tout en haut de ma liste de « romans incontournables », c’est pour vous dire ! N’hésitez pas à vous ruer dessus, il en vaut vraiment la peine !

Si il vous intéresse, vous pouvez le trouver juste ici.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s