Mirrorland – Carole Johnstone

« En comparant les douleurs de l’existence réelle aux jouissances de l’existence factice, vous ne voudrez plus vivre jamais, et vous voudrez rêver toujours. »

Note : 3.5 sur 5.

Résumé éditeur :

Cat est partie s’installer à Los Angeles, loin de sa ville natale d’Édimbourg, et de sa sœur jumelle, El, dont elle est sans nouvelles depuis de longues années. La première partie de sa vie semble effacée de sa mémoire. Mais le jour où elle apprend la disparition inquiétante de sa sœur, elle décide de rentrer en Écosse.
La police locale l’attend en effet pour l’interroger.

Peu après son arrivée, des messages apparaissent en divers endroits de la maison, tels des indices dans une chasse au trésor. Tous font référence à Mirrorland, le pays imaginaire que les deux sœurs s’étaient inventé dans leur enfance, à la fois terrain de jeu et refuge personnel.

Qui sème ces indices ? Qu’est-il véritablement arrivé à El ? Cat comprend alors qu’elle devra déverrouiller sa mémoire pour comprendre le présent.

Mon avis :

Êtes-vous prêt à partir explorer le Mirrorland ? Pensez-vous ressortir indemne de cette expérience? Imaginez un peu un univers complet sorti tout droit de l’esprit de petites jumelles, alimenté par une mère étrange d’une énorme dose d’histoires de pirates, de fées, de sorcières alors qu’elles ne sont que de très jeunes enfant . Voilà un aperçu de ce qu’est cet endroit.

Pour être absolument honnête avec vous, entre le 1er thriller de Carole Johnstone et moi, le feeling a eu un peu de mal à passer, du moins au départ. Le prologue, aussi intrigant qu’intelligemment écrit, m’a de suite séduite. J’avais tellement hâte de lire se livre qui me faisait de l’œil sur les réseaux depuis sa sortie ! Ensuite j’ai fait connaissance de Cat et là, j’ai senti les choses se dégrader. Aucune empathie ou sympathie pour elle, des plongées dans ses nombreuses réminiscences qui nous permettent certes de découvrir le Mirrorland mais qui traînent parfois un peu en longueur. Peu importe, j’étais lancé, il fallait que je continue.

J’ai eu raison ! Une fois la construction de l’histoire apprivoisée, j’ai senti progressivement une montée d’adrénaline, associée à une atmosphère pesante, lourde et inquiétante. J’ai enchaîné rapidement les chapitres, sans jamais réussir à démêler le vrai du faux. Qui des deux sœurs dit la vérité? Qui sont donc ces personnages énigmatiques? Que s’est-il réellement passé dans cette maison plus de 10 ans auparavant? Pourquoi Cat et El ne se parlent plus? Autant de questions que je me suis posée sans jamais me douter des réponses. J’avais réussi à deviner une ou deux choses mais uniquement parce que l’autrice m’a explicitement aidé en distillant par-ci, par-là, des indices que j’ai su déceler rapidement.

Entre chasse au trésor, retours dans le passé et suspense, cette histoire est rudement bien menée. Gémellité, vengeance, manipulation, mensonges, déni, maltraitance… Une belle ribambelle d’ingrédients qui nous mènera vers une fin incroyable. Diaboliquement incroyable. Je n’ai rien vu venir et je n’ai rien voulu voir. Je me suis laissée porter, attendant patiemment de découvrir où l’autrice allait bien pouvoir m’emmener. Je peux vous dire que je n’ai pas été déçu et que le dernier tiers de ce thriller psychologique m’a véritablement permis d’oublier les nombreuses longueurs que j’avais pu ressentir avant.

Quelle est la limite entre imagination et réalité? Comment faire confiance en nos souvenirs quand tout semble vouloir nous montrer le contraire? Les descriptions sont telles que lorsque les filles sont de le Mirrorland, j’ai parfaitement réussi à me projeter et à voir les choses à travers leurs yeux. Pour un premier roman, je tire mon chapeau à Carole Johnstone. Elle a parfaitement su embrouiller mon esprit, exactement comme j’aime lorsque je lis un thriller psychologique.

Le mot de la fin ?

Un début difficile mais une fois lancée tout s’est bien passé. J’ai particulièrement aimé la fin, que j’ai trouvé à la hauteur de toutes mes espérances et j’ai bien conscience que je deviens de plus en plus exigeante (je n’en suis pas particulièrement ravie mais bon). Je me suis interrogée, ayant la résolution et les réponses à l’ensemble de mes questions alors qu’il me restait une bonne quarantaine de pages mais finalement, j’ai été doublement surprise par le revirement de situation que nous offre l’autrice. Pour finir, quand j’ai terminé le livre, j’ai eu un petit pincement au cœur de laisser ces jumelles reposer sur ma bibliothèque. Comme quoi vous voyez, il ne faut pas toujours se fier à nos premières impressions !

Si vous aimez les histoires un peu bizarres, qui sortent de l’ordinaire. La gémellité comme sujet principal sans pour autant tomber dans le déjà-vu/déjà-lu, le suspense, l’imaginaire/réel alors ce livre est fait pour vous et il est fort à parier que vous allez l’adorer.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s