Code 612 Qui a tué le Petit Prince? – Michel Bussi

« Le temps de recueillir des souvenirs, le temps de se convaincre que ce qui est fané va refleurir, que rien n’est jamais enterré, tout n’est qu’enraciné. »

Note : 4 sur 5.
En librairie depuis le 14 octobre chez Presse de la Cité

Résumé éditeur :

« Le Petit Prince », dont on fête les 75 ans de l’édition française, est la fiction la plus traduite au monde, dans 318 langues selon les ayants droit d’Antoine de Saint-Exupéry.

Le livre de Michel Bussi « passe en revue hypothèses, coupables et mobiles pour mettre en lumière la profondeur de cette œuvre et révéler les secrets d’Antoine de Saint-Exupéry, et de son double de papier », a expliqué l’éditeur.

« Depuis son adolescence, Michel Bussi cherche les clés du mystère qui lie la mort du Petit Prince à celle de son auteur. L’enfance, la quête d’identité, l’absence, le désir de liberté contrarié par la responsabilité sont autant de thèmes de ce conte philosophique », a-t-il ajouté.

Saint-Exupéry, aviateur mort en juillet 1944 lors d’une mission en Méditerranée dans des circonstances qui restent inconnues, n’a pas eu l’occasion de voir le succès planétaire de son conte, inspiré à l’origine par un accident en Libye en décembre 1935.

Mon avis :

Tout le monde a déjà entendu parler du très célèbre conte philosophique d’Antoine de Saint Exupery, à défaut peut être de l’avoir lu. Michel Bussi est un grand passionné de cette histoire, un collectionneur aussi. C’est donc avec sa plume et ses nombreuses recherches qu’il nous offre une enquête originale autour des mystérieuses morts (ou pas) de l’auteur et de son Petit Prince.

Personnellement, je fais partie de ceux pour qui ce livre mondialement connu est important. Un petit bijou qui sait me donner autant d’espoir que de réflexions. Mais l’ai-je vraiment bien compris ? Même si chaque histoire vit à travers l’interprétation qu’en fait le lecteur, il n’en reste pas moins le message que l’auteur lui-même souhaite véhiculer ou parfois cacher dans son récit. En lisant Code 612, qui a tué le Petit Prince ? j’ai appris énormément de choses sur la vie de Saint Exupery et sur sa façon de voir les choses. Forcément, mon ressenti face à son personnage mythique a été chamboulé. Peu importe, j’ai apprécié en apprendre davantage sur ce petit monde créé il y a plus de 70 ans. L’intemporalité est tout de même incroyable.

Avec ses deux enquêteurs en herbe, Michel Bussi nous fait voyager, États-Unis, Salvador, Écosse, Arabie Saoudite, triangle des Bermudes… On en voit du paysage ! Nous partons à la rencontre des membres du club 612, fervents admirateurs de l’œuvre de Saint Exupery. Nous chassons avec eux les indices qui nous permettraient de savoir qui a pu tuer le Petit Prince et de connaître les éléments qui entourent la disparition de son auteur. Enrichissant, je suis surtout admirative du travail réalisé autour des recherches, des témoignages qui a été fait en amont et qui permet la construction d’une très très bonne histoire et d’un très bel hommage à l’auteur qui dans un certain sens reste immortel. L’ensemble est rythmé par des dialogues où chaque personnage y va de son point de vue, de ses hypothèses s’ouvrant souvent sur des débats animés et passionnés. On se fait un peu balloter de droite à gauche au fur et à mesure des différentes rencontres. Dans ce récit, il s’agit d’une véritable chasse au trésor, le conte est disséqué pour mettre en lumière la multitude de suppositions quant au véritable message de l’auteur. La majorité des informations sont parfaitement réelles et proviennent d’archives, de témoignages. C’est probablement ce qui rend tout ça encore plus intrigant.

En quelques mots :

J’ai lu ce livre relativement court sur ma journée de repos, me sentant parfaitement à ma place dans cette lecture doudou qui naturellement, m’a fait remonter quelques réminiscences. J’ai pris plaisir à voler à travers le monde pour mener cette enquête et si je ne vous en parle pas plus ici, c’est uniquement pour éviter de dévoiler trop d’éléments. Le titre, le résumé en disent déjà beaucoup. C’est à vous maintenant de le découvrir et de partir à la rencontre d’Antoine de Saint Exupery grâce à ces aficionados dévoués corps et âme à l’histoire, la vraie. Les membres du club 612 n’attendent que vous.

Un très bon moment passé en compagnie de la plume de Michel Bussi, un livre à lire et à offrir, n’en doutez pas.

Michel Bussi reversera ses droits d’auteur à la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la jeunesse, qui finance des projets dans l’éducation et l’environnement.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s