Octobre 2021, que s’est-il passé?

Une fois de plus, j’ai cligné une fois des yeux et voilà que le mois d’octobre est déjà terminé. En écrivant ce bilan, je me rends compte à quel point je n’ai rien vu passer alors que certaines journées m’ont pourtant paru interminables. C’est paradoxal, comme souvent avec moi. Que vous dire ce mois-ci ?

Côté vie privé, pas grand chose… Je suis a une période de ma vie (la trentaine oblige?) où je remets pas mal de choses en questions. Tout ça génère forcément des phases oscillant entre confiance et peur. Une chose est sûre, certaines choses vont changer dans les mois à venir, non pas par envie mais surtout par nécessité. J’ai besoin de reprendre quelques aspects de ma vie en main. Alors oui, en ce moment je ne vis pas mes meilleurs moments mais j’espère bien que cette période n’est que les prémices d’un avenir meilleur. Affaire à suivre donc…

Comme chaque fois lorsque je rencontre des difficultés quotidiennes plus ou moins importantes, je me réfugie dans les livres. Ce mois d’octobre n’a pas fait exception. J’ai d’abord démarré avec lenteur pour finalement voir mon rythme de lecture s’accélérer considérablement. Moins de télé, moins de séries, moins de jeux… Je ne me sentais véritablement bien qu’en tournant les pages d’un bon bouquin. L’automne a beau avoir son lot de belles choses : la couleur des arbres, le retour des théières remplies à ras bord, les plaids en pilou-pilou, il n’en reste pas moins une période charnière de l’année pour moi. Le moment où tout bascule rapidement dans la morosité avec les jours qui raccourcissent, les températures qui chutent drastiquement bref… Pas franchement ma saison préférée vous l’aurez compris!

Qu’importe, j’ai eu 31 jours de superbes lectures, j’ai pris plaisir à découvrir de nouveaux auteurs, des genres différents et surtout… La petite semaine de vacances arrive à grands pas !


Qui dit bilan dit… achat du mois et réceptions !

J’ai comme toujours été me perdre dans les rayons de ma librairies plusieurs fois dont une avec mon frangin, lui aussi lecteur. J’en suis ressortie chargée que ce soit par mes achats, par le cadeau qu’il m’a fait ou par les quelques livres que j’ai acheté pour l’anniversaire d’un ami. Comme souvent, certains d’entre eux ont été acheté puis lu dans la foulée tandis que d’autres sont allés rejoindre ceux qui attendent le bon moment pour sortir de ma pile à lire. Quant aux réceptions, elles ont été un véritable réconfort. A chaque déballage d’enveloppe, j’avais un sourire jusqu’aux oreilles! Certains livres ont été lu à peine arrivé et j’ai eu une toute nouvelle collaboration avec Philéas BD qui va me permettre de découvrir un tout nouvel univers, j’ai déjà hâte.

les achats, retour en images :

En plus de ces quelques achats, je suis dans l’attente de recevoir mes deux pré-commandes Minalima avec Harry Potter et la chambre des secrets et Peter Pan. Je ne vous cache pas que je suis vraiment impatiente, je vous montrerai ça dès qu’ils seront arrivés.

Les réceptions, de belles pépites :

En octobre, comme je vous le disais, j’ai donc lu pas mal de livres. Je me suis plongée dans 12 histoires différentes et j’ai eu de très belles surprises dont deux gros coups de cœur. Principalement du thriller, j’ai tout de même lu d’autres genres comme la dernière parution de Michel Bussi ou du livre noir avec David Vann. J’ai eu la chance de n’avoir aucune déception, chaque livre ouvert m’a apporté quelque chose de différent avec parfois un sentiment de malaise comme Un poisson sur la lune ou Une pluie de septembre. J’enchaine donc mon deuxième mois consécutif sans aucune ombre au tableau, j’espère finir l’année comme ça.

Petit récapitulatif en images :

La saignée de Cédric Sire

L’énigmatique Madame Dixon d’Alexandra Andrews

Alabama 1963 de Ludovic Manchette et Christian Niemec

Une pluie de septembre d’Anna Bailey

Filles de Lilith de Sarah Blau

Prendre un enfant par la main de François-Xavier Dillard

Un poisson sur la lune de David Vann

Code 612 : Qui a tué le Petit Prince ? de Michel Bussi

Dans son silence d’Alex Michaelides


1er coup de cœur :

Le fracas et le silence

Cory Anderson

C’est l’hiver, quelque part dans l’Idaho. Le ciel est noir et il fait un froid à fendre les os.

Jack, dix-sept ans, n’a plus d’espoir, plus d’avenir, personne sur qui compter. Hormis son petit frère Matty, pour lequel il serait prêt à se sacrifier. Depuis la mort de leur mère, leurs ressources sont de plus en plus réduites. Jack n’a plus le choix : pour éviter de devoir confier son frère à un orphelinat, il doit trouver l’argent sale qui a envoyé son père en prison.

Ava a le même âge. Sa vie n’est que solitude, secret, silence. Son père, qui lui a appris à n’aimer personne, à ne faire confiance à personne, est sur les traces du même butin que Jack. Quand le chemin des deux familles se croise, Ava doit faire face à un dilemme : garder les secrets de son père ou aider les deux frères à survivre…

Un uppercut, un coup de poing, un livre atmosphérique comme je les aime.

Chronique juste ici!

2ème coup de cœur :

S’adapter ou mourir

Antoine Renand

Elle a 17 ans et s’est enfuie de chez sa mère pour se sentir enfin libre. Accompagnée de son petit ami, elle fait escale chez un homme qu’elle n’a jamais rencontré mais avec lequel elle discute depuis des mois sur Internet. Elle en a fait son confident. Alors qu’il pourrait bien s’agir du plus abject des monstres…
Il a 40 ans, est réalisateur de cinéma, en couple avec la même femme depuis leurs années de lycée. De soudains déboires conjugaux et professionnels le contraignent à trouver un job alimentaire : modérateur pour Lifebook, le plus important des réseaux sociaux. Sa mission : supprimer des vidéos interdites du fait de leur caractère choquant, sexuel ou ultraviolent.
Dans une société en constante évolution, où le précepte » S’adapter ou mourir » connaît des résonances tant dans la folie meurtrière des hommes que dans le monde du travail, les destins de ces deux êtres, si éloignés au départ, finiront par s’entrechoquer.

Un thriller implacable, incroyable, qui laisse des traces.

chronique juste ici!

En plus de ces très belles lectures, ce mois-ci j’ai eu envie de tenter une nouvelle expérience littéraire. Je me suis laissée tenter par le livre audio. Chaque vendredi, je regarde le carnet de bord d’Estelle du compte Instagram @petitelectrice et à force de l’entendre parler de ses audio books, j’ai eu envie d’essayer. Depuis toujours, j’ai des préjugés sur cette façon de découvrir un livre. J’avais peur de ne pas réussir à rentrer dans l’histoire, de ne pas être assez concentrée ou tout simplement peur de m’ennuyer. Seulement voilà, la curieuse que je suis n’a pas voulu s’arrêter à tout ça et j’ai donc sauté le pas. Pour me sortir de mes lectures habituelles, j’ai choisis un roman, Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin. Ne m’imaginant pas encore pour l’instant écouter du thriller, j’ai préféré aller vers tout autre chose. J’ai écouté mon livre audio lorsqu’il m’était physiquement impossible de lire comme par exemple lorsque je faisais le ménage, lorsque je me préparais le matin ou le soir, lorsque je faisais ma manucure bref tous ces moments du quotidien où lire n’est tout bonnement pas possible. Dès les premières minutes d’écoute, j’ai su que je n’aurais en fait aucune difficulté à m’enfermer dans ma bulle. J’ai vraiment adoré cette expérience qui bien sûr me donne envie de continuer. Ce roman m’a tout bonnement bouleversé et j’ai ressenti autant d’émotions que si j’avais lu ces mots sur papier. Une magnifique histoire autour de la résilience et de la vie. J’ai eu un gros pincement au cœur lorsque je l’ai terminé et que j’ai dû dire au revoir à Violette Toussaint. J’ai donc naturellement choisis mon livre audio de novembre dans la foulée et je suis impatiente de vous en parler !

Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu’elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu’un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l’on croyait noires, se révèlent lumineuses.

Voilà le résumé de ce que fût mon mois d’octobre qui, comme vous l’aurez vu a été principalement tourné autour de la lecture (ah boooon?). J’ignore encore quelles seront les lectures qui rythmeront le mois de novembre si ce n’est le dernier KARINE GIEBEL qui arrivera le 4 novembre et que j’attends plus que n’importe quel livre cette année. J’ai une semaine de vacances et je compte bien en profiter pour tenter de recharger mes batteries qui sont actuellement sous un seuil critique. J’ai prévu de me remplir de thé et d’histoires, de passer un petit week-end loin de ma vie de citadine et de continuer à opérer pour réussir à suivre le chemin que je me suis tracée pour me sortir de la situation dans laquelle je suis en ce moment. Bref, nous en reparlerons !

6 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s