Après – Stephen King

« Ceci est une histoire d’épouvante, je vous avais prévenus. »

Note : 3.5 sur 5.
En librairie le 3 novembre chez Albin ichel

Résumé éditeur :

Grandir, c’est parfois affronter les démons qui vous hantent.Jamie n’est pas un enfant comme les autres : il a le pouvoir de parler avec les morts. Mais si ce don extraordinaire n’a pas de prix, il peut lui coûter cher. C’est ce que Jamie va découvrir lorsqu’une inspectrice de la police de New York lui demande son aide pour traquer un tueur qui menace de frapper… depuis sa tombe.

Mon avis :

Sortir un nouveau Stephen King en novembre, en voilà une bonne idée ! De quoi nous mettre dans l’ambiance avec la pluie, le brouillard, les journées ultra courtes et les températures en chute libre. Pour être tout à fait honnête, je ne suis pas une inconditionnelle du King. Bien sûr, j’en ai lu quelques uns mais aucun ou presque qui me donne l’envie de lire l’intégrale. Seulement voilà, la 4ème de couverture de ce tout nouveau roman m’a fortement intéressé. Le rapport avec l’enfance, les fantômes… Bref une bonne lecture pour Halloween.

Ce que je peux déjà vous dire c’est que la force de cette histoire, en tout cas pour moi, se trouve autour du narrateur. On suit Jamie, qui nous raconte ce qu’il vit depuis son plus jeune âge tout en utilisant ses propres mots et en s’adressant directement au lecteur. L’écriture évolue au fur et à mesure que James grandit, c’est subtil mais perceptible. Une proximité se créée naturellement avec ce personnage attachant. Après est un livre relativement court, aéré qui se lit très vite grâce aux chapitres d’à peine quelques pages qui cadencent bien l’ensemble. Automatiquement, notre curiosité est piquée et on se dit « aller, encore un chapitre avant d’aller dormir », bien sûr votre nuit commence 10 chapitres plus tard, on commence tous à connaître le piège et pourtant on tombe toujours dedans !

Loin de là les histoires d’horreur que l’auteur nous offre habituellement. Ici, j’aurais tendance à dire que ce livre cible un plus large public. Pas de quoi faire des cauchemars, même un public sensible peut aisément prendre du plaisir à découvrir l’univers particulier de ce personnage bien qu’il soit question de morts et de fantômes. Jamie aime répété que c’est une histoire d’épouvante, oui dans le fond mais dans la forme c’est beaucoup moins impressionnant que ça en à l’air. Le style d’écriture et les expressions employés par un enfant, rendent le texte plus léger, un peu comme une histoire que vous auriez envie de raconter autour d’un feu de camp en mangeant des marshmallows. Le langage courant et parfois familier rend les choses beaucoup plus lisse et met en lumière l’innocence d’un enfant. Forcément, vu par un adulte, les événements seraient bien moins accessibles, les êtres rationnels que nous sommes majoritairement chercheraient sans cesse à rendre tout ça bien plus terre à terre.

Vous savez ce qui m’a le plus manqué dans nouveau cru? C’est le décor… J’aime me plonger dans le Maine, région de prédilection de l’auteur mais là, on se retrouve en plein cœur de New-York. Ça retire un chouïa du charme de l’histoire pour moi, peu importe, j’ai pris plaisir à lire Après même si il ne restera pas gravé dans ma mémoire comme l’a pu l’être Simetiere. On est bien loin d’une pâle copie du très célèbre film de M.Night Shyamalan, Stephen King aborde le sujet de « je vois des gens qui sont morts » complétement différemment, je dirais de façon moins dramatique. Heureusement, j’avais peur d’avoir un arrière goût de déjà vu/lu mais non, je me suis laissée porter sans attendre quoi que ce soit de l’histoire. C’est un livre qui se lit bien, vu la période mais où le suspense n’est pas non plus à son paroxysme, c’était parfait pour moi, exactement le genre de lecture dont j’avais besoin en ce moment. Cela fait de lui un très bon opus pour découvrir cet auteur si vous craignez habituellement de le lire à cause de sa réputation de maitre de l’horreur.

Pour conclure:

Un très bon moment de lecture, un thème sur l’enfance et le surnaturel que l’auteur maitrise parfaitement (depuis le temps!), des chapitres courts qui en font un très bon page-turner. Peu d’énormes surprises, peut-être parce que je n’ai pas su vivre cette histoire corps et âme, cependant, j’en garde un très bon ressenti. La fin laisse l’éventualité d’une possible suite, pourquoi pas? Je serai au rendez-vous si c’est le cas, comptez sur moi.

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s