Aliénés – Fabrice Papillon

« Porchnev demeurait silencieux. L’odeur de boucherie et d’abats avariés devenait insoutenable. Il se propulsa hors de Columbus et ferma l’imposante écoutille rectangulaire qui permettait d’isoler le laboratoire du reste de l’ISS. »

Note : 3.5 sur 5.
En librairie depuis le 14 octobre 2021 chez Plon – 502 pages

Résumé éditeur :

Mai 2022. À 400 kilomètres de la terre, la station spatiale internationale sombre dans la nuit artificielle. Tandis que l’équipage dort, le cadavre éventré d’un astronaute américain flotte en impesanteur dans l’un des modules de recherche. Le même jour, à Lyon, le corps éviscéré d’un biologiste américain est retrouvé à 30 mètres de profondeur, dans un mystérieux réseau de galeries souterraines baptisé les « arêtes de poisson ».
S’engage une double enquête, d’abord internationale avec la NASA, aux États-Unis, pour tenter d’élucider un meurtre inédit dans l’histoire : celui d’un astronaute dans l’espace. À Lyon, Louise Vernay, commandant de la brigade criminelle, fait rapidement le rapprochement entre les deux assassinats, très semblables et synchrones, l’un dans l’espace, l’autre sous terre… Qu’est-ce qui les relie ? Pour quelle raison ces deux Américains ont-ils été visés ? Comment ont-ils pu être éliminés au même moment, à une telle distance ?
Louise fait rapidement la rencontre d’un étonnant moine jésuite, astrophysicien et directeur de l’observatoire du Vatican, de passage à Lyon et qui avait rendez-vous avec la victime. Ce personnage troublant lui laisse entendre que des signes d’une présence extraterrestre se multiplient, et qu’ils pourraient bien être à l’origine de ces deux meurtres…

Mon avis :

J’avais beau savoir que Fabrice Papillon écrivait des thrillers scientifiques vulgarisés (c’est à dire accessibles à tous et surtout à moi!), j’avais tout de même quelques craintes. N’ayant que très peu d’attraits pour ce genre littéraire, je me suis tout de même demandé si j’arriverai à suivre cette enquête. Eh bien la réponse est une grand OUI ! Ok, le démarrage a été laborieux en ce qui me concerne, tous ces termes propres au milieu spatial m’ont pendant quelques minutes mis à rude épreuve mais c’est très, très vite passé et pour cause! L’auteur nous simplifie grandement les choses sans jamais nous prendre pour des imbéciles, ça a très bien fonctionné pour moi et je me suis laissée happer par cette intrigue digne des meilleurs scenarii de science-fiction cinématographiques.

Aliénés a été pour moi, un véritable OVNI (sans mauvais jeu de mots). Peu habituée à ce genre de lecture, j’en ressors pourtant extrêmement satisfaite. J’ai rapidement été prise au piège de cette enquête à 100 à l’heure, véritable course contre la montre pour sauver le monde d’un ennemi invisible. J’ai englouti plus de 350 pages en un après-midi, n’arrivant pas à lâcher ces personnages Louise et Ethan, suspectant tout et tout le monde jusqu’au bout. Mes peurs primaires concernant la vie au delà de la terre ne m’ont pas épargnées. Les nombreux éléments à ce sujet durant toute la lecture n’ont pas été pour me rassurer. Offert aux lecteurs comme un vrai divertissement, c’est du moins comme ça que je le perçois, l’auteur joue avec des personnalités publiques bien réelles, ne soyez donc pas surpris de croiser Elon Musk, Joe Biden ou même le pape François. Certains diront que c’est un peu trop, moi j’ai trouvé ça d’autant plus intéressant pour donner un peu de réalité à tout ce récit assez incroyable.

Certains personnages peuvent paraître caricaturaux, mais c’est ce qui, à mon sens, fait tout le charme de l’histoire. J’ai apprécié voyagé en compagnie de Louise et son franc parler, j’ai presque eu l’impression que j’étais devenue une experte en astronomie tout ça parce que j’ai visité l’ISS et Space X et que maintenant je connais la différence entre astronaute, spationaute et cosmonaute. AAAH les grands pouvoirs de la littératures ne peuvent être contestés ! Blague à part, j’ai savouré cette lecture bien que je craignais une fin rocambolesque qui ne soit pas digne de mes attentes. Fort heureusement pour moi, ce ne fût pas le cas. On voit bien que l’auteur sait de quoi il parle et il nous dresse ici un thriller scientifique frôlant le roman d’anticipation. Effrayant.

Je n’ai nullement été vérifier les dires de Fabrice Papillon, préférant avancer aveuglement dans cette quête de vérité sur la source originelle du monde. Grand moment de distraction, teinté d’un temps soit peu d’angoisse, du moins pour ma part, j’ai dévoré ce livre, oubliant parfois où j’étais et quel jour on était. En plus de son côté page-turner à souhait, ce thriller nous amène inéluctablement à nous poser certaines questions. Je les tairais ici pour ne pas vous spoiler mais sous toute cette enquête extravagante et surprenante, de véritables problèmes sociétaux vous sauteront au nez. Inutile de faire l’autruche, on est en plein dedans…

En conclusion :

Une très bonne lecture pour finir l’année. De quoi vous vider la tête et l’esprit de vos tracas quotidiens et vous tordre les boyaux (mais quel est donc ce mal qui s’installe dans les intestins?). 502 pages qui promettent moult rebondissements, nous donnant l’impression d’être destiné à atterrir sur grand écran tant ses ressemblances avec les gros blockbusters sont flagrantes. Distrayante, captivante et efficace, une très belle découverte qui, une fois de plus, efface mes préjugés quant à ce genre de littérature. Que c’est bon de sortir de sa zone de confort. Vous l’aurez compris, un livre à lire si vous voulez sortir des sentiers battus !

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s