Un couple irréprochable – Alafair Burke

« Est-on jamais sûr de savoir quelque chose? »

Note : 3 sur 5.
En librairie depuis le 13 janvier 2021 chez Le Livre de Poche – 480 pages

Résumé éditeur :

« EN UN INSTANT, JE SUIS DEVENUE CELLE QUE J’ÉTAIS CENSÉE ÊTRE DEPUIS LE DÉBUT : L’ÉPOUSE QUI MENT POUR PROTÉGER SON MARI. »


Angela Powell est en apparence une femme comblée. Elle mène une vie confortable avec Jason, un brillant professeur d’économie devenu une personnalité médiatique, et leur fils de treize ans. Mais leur bonheur de façade se lézarde lorsque l’une des stagiaires de son mari dépose plainte contre lui pour comportement déplacé, puis qu’une de ses collaboratrices l’accuse de viol. De quoi donner à Angela l’impression qu’elle ne connaît peut-être pas si bien celui qui partage sa vie. Pourtant, face à l’obstination d’une enquêtrice coriace, elle choisit quand même de jouer son rôle d’épouse et de le défendre, envers et contre tout.
La disparition soudaine d’une des deux jeunes femmes donne cependant une autre dimension à l’affaire. Tandis que la presse se repaît du scandale, Angela est tiraillée entre la honte, le doute et le besoin de préserver un sombre secret…

Mon avis :

Voilà bien longtemps que je n’avais pas lu de thriller domestique, un peu lassée du genre que je trouvais trop conventionnel, j’ai finalement rejoint un groupe de lectrices sur Instagram pour une lecture commune de ce titre qui me faisait envie. Un couple irréprochable est donc comme je vous le disais un thriller qui se passe au sein d’une famille, Angela, Jason et Spencer. Alors que tout semblait marcher pour eux comme sur des roulettes, une puis deux accusations viendront ternir le tableau de ce trio en apparence parfait et je dis bien : en apparence. Vous l’aurez compris, un scenario connu et reconnu dans le genre mais qui peut être rudement efficace si il est bien manié et qu’il sort un tantinet des sentiers battus.

C’est la première fois que je lisais un livre de l’auteure Alafair Burke, j’ai donc découvert à la fois sa plume et son style d’intrigue. Je peux vous dire que j’ai été rapidement embarquée dans l’histoire qui est somme toute traditionnelle mais très addictive. Les chapitres relativement courts aident à donner une bonne dynamique à l’ensemble. C’est Angela qui nous raconte ce qui se passe avec quelques changements de temporalité pour mieux appréhender son passé. A travers cette enquête, l’auteure dénonce le viol, les violences conjugales, l’emprise et le traumatisme. Ce sont des sujets forts mais qui restent abordés de façon soft, sans jamais rentrer dans les détails. C’est davantage le côté psychologique qui est développé. J’ai beaucoup apprécié la construction du thriller, ses pistes et fausses pistes qui nous fait douter de tout et de tout le monde.

De part son expérience professionnelle, Alafair Burke, diplômée en psychologie et en droit, spécialisée dans les affaires de violences conjugales, il est tout naturel de faire confiance à sa description des événements de ce genre. C’est d’ailleurs ce qui m’a le plus marquée dans ce thriller, la véracité des procédures qui ne sont nullement fardée de sensationnel comme on a pourtant tendance à lire. C’est crédible et met en avant les nombreuses failles d’un système judiciaire loin d’être encore rodé.

Quand un couple qui semble parfait se fissure, mensonges, trahison et tout son lot de douleurs viennent chahuter le petit confort routinier d’une vie. J’ai apprécié globalement les personnages, même Jason (oui, oui cela ne veut pas dire que je comprends ou cautionne les choses), j’ai trouvé qu’ils étaient décrit de façon humaine et non rocambolesque ou caricaturale comme on peut parfois le lire dans certaines histoires sur l’adultère où tout est soit tout noir, soit tout blanc. Principalement centré sur les relations humaines, ce livre ne fait pas dans le sensationnel, heureusement. Il ne porte d’ailleurs aucun jugement direct et laisse le lecteur se faire son propre avis.

En conclusion

Une lecture agréable mais pas mémorable non plus. Un moment distrayant, pas beaucoup plus. Peut-être ai-je lu trop de thrillers domestiques ? Peut-être suis-je habituée à des histoires beaucoup plus noires? Quoi qu’il en soit, j’ai passé un bon moment et c’est ce qui compte. La fin que tout le monde qualifie de surprenante ne le fût pas pour moi car, malheureusement, j’avais en partie devinée le dénouement. Qu’importe, j’en reste tout de même satisfaite et je suis sûre que ce livre pourrait plaire à un très grand nombre de lecteurs.

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s