Les trois épouses de Blake Nelson – Cate Quinn

« Vous connaissez cette sensation du calme avant la tempête? Quand on sait qu’il va se passer quelque chose, qu’on attend? »

Note : 4 sur 5.
En librairie depuis le 16 septembre 2021 chez Presses de la Cité, collection Sang d’Encre – 533 pages

Résumé éditeur :

Blake Nelson est retrouvé mort dans le désert. La police soupçonne sa femme l’avoir tué. Mais laquelle ?
RACHEL, PREMIÈRE ÉPOUSE
« Pardonne-moi, Seigneur, j’ai menti à un policier aujourd’hui. Je lui ai dit que Blake n’avait jamais levé la main sur moi. »
TINA, SŒUR-ÉPOUSE
« Quand les flics m’ont embarquée, j’ai cru qu’ils nous arrêtaient pour polygamie. À Vegas, je me faisais arrêter pour racolage. Ici, c’est parce que je suis mariée. »
EMILY, SŒUR-ÉPOUSE
« “ Tu peux être toi-même ici « , m’a dit Blake. Ce qu’il voulait dire, je pense, c’est que je pouvais être à lui. »
Contre la volonté de sa famille et les règles de l’Église mormone, Blake Nelson a épousé trois femmes. Tous les quatre vivent dans un ranch miteux perdu au beau milieu de l’Utah, dans l’attente de la Fin des Temps. Personne ici ne les dérangera. Jusqu’à ce que le corps de Blake soit retrouvé dans un sale état.
Bienvenue chez les mormons !

Mon avis :

En voilà un thriller original ! Digne de la collection Sang d’encre de chez les Presses de la Cité, comme toujours, je ne suis pas déçue, ça change de ce que j’ai l’habitude de lire et c’est bien pour ça que je reste fidèle à leurs parutions. J’ai donc vécu une plongée vertigineuse dans l’univers de mormons où le mariage plural est interdit depuis 1904, ce qui n’empêche pas Blake Nelson de vivre avec ses trois femmes, aussi différentes les unes que les autres. D’un côté, nous avons Rachel, la première épouse, très pieuse et puritaine, elle a très clairement l’ascendant sur ses deux sœurs/épouses. Ensuite il y a Emily, la menteuse, la timide, celle qui ne parle pas beaucoup mais fouine un peu partout où elle ne devrait pas. Et pour finir il y a Tina, la plus à l’aise, la plus affriolante qui est souvent celle qui a le droit au lit marital lors de la sélection du soir par Monsieur le chef de famille. Ces trois femmes ne s’aiment pas, c’est peu de le dire, elles ne se comprennent pas mais devront faire face, ensemble à la mort de leur cher et tendre. Tout porte à croire que l’une d’entre elles est la coupable, mais qui et pourquoi?

Voilà la trame de cette histoire prenante, saisissante et franchement passionnante. J’ai adoré l’atmosphère du livre, avec les dessous des Saints des derniers jours, complétement ignorante de tout cet aspect religieux, j’y ai appris une multitude de choses qui m’éloignent de tous les clichés que j’avais pu imaginer jusque là.

Les chapitres sont relativement courts et donnent la paroles, tour à tour à l’une des trois épouses. Le suspense s’installe très rapidement et le besoin de savoir à tout prix prend le dessus sur le reste, c’est dynamique et prenant. J’ai avalé les 533 pages en moins de 24 heures, n’arrivant pas à décrocher de l’intrigue (et étant en vacances, forcément ça aide aussi!). Comme une sorte de Cluedo, l’histoire nous envoie vers des pistes pour finalement nous mener par le bout du nez du début à la fin. On suspecte toute le monde sans aucune réelle conviction. L’aspect psychologique des personnages est parfaitement bien développé et les réminiscences du passé de Rachel sont fascinantes. Quand la frontière entre religion et mouvement sectaire est aussi mince… Attendez vous à des révélations fracassantes !

La relation entre les trois femmes évolue au fur et à mesure que les pages se tournent tout en finesse et crédibilité. On découvre l’Utah, état américain où plus de 60% de la population se revendique de confession mormone (oui, oui, je suis allée faire quelques recherches, curieuse que je suis). A notre époque actuelle, il est parfois difficile de concevoir autant de restrictions imposées par sa foi et pourtant c’est belle et bien une réalité. J’ai particulièrement apprécié le non-jugement qui découle de toutes ses pages. L’auteure n’est pas là pour ça et ça se ressent. Elle expose des faits, probablement après moult recherches mais ne cherche nullement à discréditer qui que se soit. En cela, j’ai trouvé le sujet audacieux et parfaitement respectueux. Excellent maniement du thème, c’est enrichissant.

« Découvrir que tout ce qu’on croyait savoir n’est qu’un tissu de mensonges est une expérience insupportable. Et ça ne vous quitte jamais. »

En quelques mots

Loin d’être un thriller conventionnel, malgré l’enquête des forces de l’ordre et les nombreux interrogatoires, Les trois épouses de Blake Nelson est avant tout un livre sur les émotions humaines, la perception des choses et l’acceptation (de soi, de son passé et de la situation). Véritable moment de plaisir livresque, il est sincèrement difficile à lâcher. Insidieusement, le suspense vous tiendra en haleine jusqu’à la dernière page. La Fin des temps n’est peut-être pas celle qu’on imagine. Avec sa construction en roman choral, aucune des trois femmes n’est mise en avant plus qu’une autre. C’est parfaitement équilibré pour parfaitement nous déséquilibrer.

Une belle réussite, un livre à offrir ou à s’offrir mais nullement à ignorer, croyez-moi.

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s