Nouvelle Babel – Michel Bussi

« Naïfs que vous êtes ! Vous pensez changer le monde avec des banderoles accrochées au fronton du Kremlin ou du palais du Peuple de Pékin, rédigées dans des langues que plus personne ne comprend ? »

Note : 3.5 sur 5.
En librairie depuis le 03 février 2022 chez Les Presses de la Cité – 456 pages

Résumé éditeur :

La méthode, calme et systématique, du tueur terrifia les trois enquêteurs. Qui était cet assassin progressant à visage découvert ? Déjà, leurs tabletas se connectaient aux bases de données planétaires de reconnaissance faciale. Plus personne ne pouvait rester anonyme dans le monde actuel. Dans quelques secondes, ils connaîtraient l’identité de ce monstre.
La suite du film fut plus sidérante encore.

2097. Sur une île privée paradisiaque inaccessible, de paisibles retraités sont assassinés…
Trois policiers, un journaliste ambitieux et une institutrice nostalgique s’engagent dans une folle course contre la montre pour préserver l’équilibre d’un monde désormais sans frontières, où la technologie permet aux humains d’être à la fois ici et ailleurs.

Mon avis :

Quelle histoire ! La 4ème de couverture ne reflète pas l’immensité de ce roman. Complétement différent de ce que j’ai l’habitude de lire, je me suis laissée téléporter au fil des pages dans cette chasse à l’homme autour du monde. Téléporter oui, parce qu’ici, c’est bien de quoi il s’agit, disons-le tel quel. Imaginez un peu un monde où en une simple pression sur un bracelet (votre tabletas) vous pouvez vous rendre où vous le souhaitez. Les frontières telles qu’on les connaît aujourd’hui n’existe plus, un seul peuple, une seule langue, une seule nation. Difficile à croire n’est-ce pas? D’autant plus quand on se penche un peu sur notre actualité qui a de quoi nous empêcher de dormir. A travers cette utopie, du moins en apparence, Michel Bussi nous amène à un questionnement important sur la place de l’être humain, son identité et son anonymat, sur l’écologie, sur la géopolitique, sur les origines et les racines, tout en nous offrant une histoire palpitante, riche en personnages attachants et parfaitement bien construits (même si je dois admettre que les réactions et le cœur d’artichaut de Cléo m’ont un tantinet agacée) .

Avec ce roman d’anticipation, le lecteur accepte de vivre à 100 à l’heure, au quatre coins du globe, visitant ainsi des endroits qu’on a parfois du mal à situer sur une carte. Comment arrêter un tueur quand il a la capacité à se téléporter en un clin d’œil ? C’est justement l’énorme enjeu des forces de l’ordre, le temps est compté, d’ici quelques jours, aura lieu la Nouvelle Babel, c’est tout bonnement impossible de laisser cet individu orchestrer un attentat.

Oh, je vous vois déjà lever les yeux au ciel ! Mais c’est quoi ce speech ? Rassurez-vous, tout y est amené avec une grande maitrise et vous donnera l’impression d’y être. Il est vrai qu’en règle général, ce genre de roman a plutôt tendance à me faire fuir mais fort heureusement, cette fois-ci, j’y suis allée et j’ai eu raison. Comment vivre l’instant présent, voir l’essentiel quand on a la capacité de vivre 1001 vies en une journée? Michel Bussi a la réponse, ne vous inquiétez pas. Sa plume est addictive, les rebondissements sont nombreux, tout semble cohérent. A travers ce voyage dans le temps et dans l’espace, j’ai découvert une multitude de points de vue, tous aussi recevable les uns que les autres. Le commandant Artem et son équipe du bureau d’investigation criminelle vont mener une enquête à tambour battant tandis que certains individus n’hésiteront pas à mettre à l’épreuve la démocratie universelle en défiant Pangaïa, autorité suprême de ce nouveau monde.

Quel talent ! Avec ce polar futuriste, l’auteur aborde une multitude de sujets sans jamais être moralisateur. C’est palpitant, impressionnant et superbement bien rythmé. Existe-t-il vraiment la possibilité d’un monde utopique ? A mon humble avis, il y aura toujours des dissidents, quoi qu’il puisse se passer. Mais finalement, ,n’est-ce pas ça la liberté?

En conclusion

Un très bon moment, où j’ai pris plaisir à voyager aux côtés des personnages. Une intrigue originale qui ne laisse personne sur le côté par son accessibilité. Les personnages, les décors et les thèmes abordés sont maniés avec brio et Michel Bussi nous renvoie l’image d’un monde meilleur en apparence mais qui a matière à être controversé. Exit tous les transports que vous connaissez aujourd’hui, vous allez voyager en un claquement de doigts et découvrir des lieux aussi reculés que spectaculaires. Le suspense est maintenu de la première à la dernière page même si on est loin d’un twist final renversant. De quoi nous laisser songeur en refermant ce livre…

Une belle réussite, je vous le conseille si vous souhaitez, vous aussi, sortir de votre zone de confort et explorer un genre différent.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s