Abîmes – Sonja Delzongle

« Il se contentait de vivre, de se fondre dans son environnement familier, cette forêt qui l’abritait depuis toujours et la neige, sa matrice. »

Note : 4 sur 5.
En librairie depuis le 16 février 2022 chez DeNoël – 444 pages

Résumé éditeur :

Janvier 1999. Viktor Mendi, un homme d’affaires, et son épouse s’écrasent avec leur avion de tourisme dans le massif pyrénéen du Mont-Perdu, à la frontière franco-espagnole.
Vingt-quatre ans plus tard, leur fils, Antoine, arrive dans la région. Auparavant en fonction chez les chasseurs alpins, il vient d’obtenir sa mutation dans la gendarmerie du village natal de son père.
Très vite, sa supérieure, la redoutable capitaine Elda Flores, comprend que sa nouvelle recrue lui cache quelque chose. Quel secret obsède Antoine ? D’où lui vient cette défiance envers les habitants du village ? Quels liens entretient-il avec la communauté qui vit en autarcie dans la forêt voisine, et notamment avec la mystérieuse Miren ?
Lorsqu’un berger découvre dans son pré sept bonhommes de neige disposés autour du message « Ont vous auras », tracé dans la poudreuse, le village est saisi d’effroi.

Mon avis :

Une fois de plus Sonja Delzongle nous donne rendez-vous dans un décor aussi glacial que son intrigue (souvenez-vous de Boréal ou de Quand la neige danse). Alors avant de démarrer votre lecture, prévoyez votre plus gros plaid en pilou-pilou, un thé chaud et de quoi supporter tout ce froid qui vous attend. Avec Abîmes, on embarque dans une enquête hors norme, où les faux-semblants brouilleront complétement toutes vos pistes et vos suppositions, c’est vertigineux, perturbant, sidérant. Pour ceux qui connaissent l’auteure, vous savez qu’à travers ses histoires, elle construit des personnages forts, intrigants, complexes et que la nature y tient une place prépondérante. Ça n’a pas manqué ici, avec une virée dans les Hautes-Pyrénées, en plein mois de février, dans un petit village qui tient le coup, après ce drame tristement célèbre qui s’est produit plus de vingt ans auparavant. Nombreuses sont les questions qui nous viennent à l’esprit, notamment autours des personnages, qui ne sont pas tous aussi blanc que la neige qui les entoure. Exit le manichéisme, on a affaire a un nuancier qui sèmera très rapidement le doute chez le lecteur. A qui faire confiance?

Se plonger dans Abîmes, c’est plonger dans la noirceur humaine. Soyez prêts à amorcer de nombreux virages et à faire du hors-piste car les rebondissements sont nombreux et ne vous laissent que peu de temps pour sortir la tête de l’eau. On est pris dans une tempête telle que pour s’en sortir, pas le choix, il faut foncer tête baisser et avancer. Comment refermer un tel livre alors qu’une nouvelle révélation vient de nous tomber dessus? Suspense, angoisse, mystère… Voilà de quoi sera teintée votre lecture. C’est parfaitement bien manié, étudié, pour nous piéger et nous pousser à tourner les pages alors même que la fatigue gagne du terrain. De quoi vous laisser un aperçu plutôt éloquent de mon avis final non ?

Sonja Delzongle a cette capacité à écrire des histoires tellement incroyables qu’elles pourraient passer pour invraisemblables alors qu’en réalité, sa plume intelligente, percutante rend l’ensemble aussi crédible qu’ahurissant. Bravo. Il est important de garder l’œil ouvert pour ne rater aucune information, c’est à la fois distrayant, principalement grâce au fait qu’il est impossible de laisser vagabonder son esprit ailleurs et énergivore puisque vos heures de sommeil se verront fortement réduites si vous lisez le soir (croyez-moi, je sais de quoi je parle).

Tout ça pour vous dire qu’ouvrir un Delzongle, c’est se préparer à vivre 1001 émotions. Il faut être prêt à lire certains passages difficiles et il n’est pas rare que la lecture ébranle toutes vos certitudes, même pour les plus aguerris. En plus de faire honneur à la nature, qu’elle défend bec et ongles de manière subtile et pertinente, elle n’hésite pas à nous malmener autant que ses personnages et bien sûr… On en redemande.

EN quelques mots

Abîmes est un thriller psychologique intense, travaillé, qui vous conduira vers un final insoupçonnable. Le rythme de lecture est soutenue par une multitude de révélations et de rebondissements, rendant le lecteur complétement dépendant de l’histoire. L’auteure avait déjà toute mon admiration mais elle confirme une fois de plus qu’elle fait partie des grands noms du thriller français. Impossible de passer à côté d’une telle enquête, aussi glaciale que passionnante. Vous l’avez donc compris, j’ai adoré et je vous conseille vivement de plonger sans réfléchir dans les Abîmes de Sonja Delzongle.

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s