60 minutes – M.J. Arlidge

« Quels que soient les aléas, un travail effectué dans les temps était synonyme de contrôle.

Note : 4 sur 5.
En librairie depuis le 10 février 2022 chez Les Escales – 496 pages

Résumé éditeur :

2010. Alors qu’ils participent à une compétition sportive, cinq lycéens disparaissent dans les bois. Quatre d’entre eux réapparaîtront au bout de quelques jours. Ils auraient été séquestrés et torturés par Daniel King, un psychopathe. La cinquième membre du groupe serait morte. Le tueur, lui, semble s’être volatilisé dans la nature.
Une dizaine d’années plus tard, les quatre survivants ont réussi à surmonter tant bien que mal cette tragédie. Une nuit, l’un d’entre eux reçoit un coup de fil troublant. Une voix l’avertit qu’il ne lui reste plus qu’une heure à vivre. Si tout laisse penser qu’il s’agit d’une mauvaise blague, son corps sans vie est retrouvé le lendemain matin dans son appartement. Il a été étranglé.
Helen Grace mène l’enquête. Mais un nouveau coup de fil délivrant le même funeste message ne tarde pas à semer la panique parmi l’ancien groupe d’amis…

Mon avis :

Si vous avez l’habitude de me lire, vous devez déjà connaître ma passion indéfectible pour M.J. Arlidge ! Retrouver Helen Grace est toujours un plaisir et j’avais mis de côté ce dernier tome depuis sa sortie en février en cas de coup dur. Celui-ci a rempli sa mission puisqu’il m’a sortie d’une de mes rares pannes de lecture. Des chapitres courts qui dynamisent l’ensemble du récit et qui pousse le lecteur à lire plus et plus vite, tout ce dont j’avais besoin.

Les qualités de l’auteur sont là une fois de plus pour installer une tension permanente, un rythme endiablé, une intrigue bien ficelée. Après 8 opus déjà parus, on pourrait craindre une certaine redondance ou lassitude, il n’en fut rien. Ce personnage féminin fort sait capter l’attention pour ne plus la lâcher. Ici nous retrouvons une Helen Grace différente, ses vieux démons sont tenus éloignés mais à quel prix? Côté perso, tout n’est pas rose et côté pro, l’enquête patine avant un final digne de l’auteur. On retrouve les personnages qu’on aime (ou qu’on déteste) suivre : Helen, Charlie, Joseph, Garanita, le commissaire Simmons… Comme l’impression de rentrer à la maison, c’est sécurisant quand l’envie de lire nous a passablement abandonné. En véritable thriller psychologique, vous retrouverez tous les ingrédients qui font de 60 minutes un bon page-turner. Même si ce n’est pas le tome que j’ai préféré, j’ai tout de même adoré passer quelques heures auprès de cette valeur sûre. L’évolution d’Helen est progressive mais elle reste tout de même fidèle à elle-même, de quoi ne pas dérouter ses nombreux admirateurs. Dans ce dernier tome, on retrouve une intrigue prenante qui, même si elle ne réserve pas autant de surprises que les précédents, arrive à vous secouer comme un cocotier de temps en temps !

J’ai aimé l’aspect psychologique de chaque personnage, les secrets, les non-dits. Ils sont là pour brouiller les pistes et vous mener par le bout du nez. La plume de M.J. Arlidge agit sur moi comme une vraie drogue, impossible à lâcher, impossible d’y résister, elle vous piège dans ses filets pour ne vous libérer qu’à la toute dernière ligne. C’est une écriture abordable, qui ne s’attarde jamais sur des détails morbides sans pour autant en négliger le côté sombre et dramatique des meurtres. Les petits cœurs sensibles à la violence résisteront, c’est promis.

Même si Helen Grace n’est plus à présenter, quel plaisir de retrouver une enquêtrice aussi solide et déterminée qui ne tombe jamais dans la caricature. L’auteur nous peint une fois de plus le portrait d’une femme solide, compétente, qui fait son petit effet lorsqu’elle rentre dans une pièce, non pas par son physique mais par ses compétences qui ne sont plus à prouver. Si quelqu’un doit douter d’elle, c’est elle-même, toujours prête à se remettre en question pour évoluer, grandir et s’améliorer. Ça fait du bien quand même non?

En quelques mots

Il est évident que je ne dévoilerai rien de cette nouvelle enquête ou de l’évolution des personnages au cas où (oh malheur !) vous n’avez pas encore découvert cette incroyable saga. Honnêtement, je ne sais plus quoi vous dire pour vous convaincre ! Si vous aimez les thrillers, les personnages forts et attachants, les récits dynamiques et rythmés, les enquêtes retords, la littérature anglaise mais qu’attendez-vous ? Tentez l’expérience Arlidge, ça vaut vraiment le coup, croyez-moi. Je vous promets un moment distrayant et haletant à chacune de vos lectures. Maintenant, c’est à vous de jouer, moi j’attends le prochain !

Un commentaire

Répondre à Juillet 2022, que s’est-il passé? – Black Books Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s