Le sang des Belasko – Chrystel Duchamp

« Les émotions non exprimées ne meurent jamais. Elles sont enterrées vivantes et libérées plus tard de façon plus laide. »

Note : 4.5 sur 5.
En librairie depuis le 20 janvier 2022 chez Archipoche – 260 pages, 6.95€

4ème de couverture :

Cinq frères et sœurs sont réunis dans la maison de famille, la Casa Belasko, une vaste bâtisse isolée au cœur d’un domaine viticole de Provence.
Leur père, un vigneron taiseux, vient de mourir. Il n’a laissé qu’une lettre à ses enfants, et ce qu’il leur révèle les sidère : leur mère ne se serait pas suicidée – comme l’avaient affirmé les médecins six mois plus tôt. Elle aurait été assassinée…
Au cours de la nuit, non-dits, jalousies et frustrations accumulés au fil des années vont se déverser. Mais le pire reste à venir. D’autant que la maison, coupée du monde extérieur, semble douée de sa propre volonté…

Ce que j’en ai pensé :

Eh beh… Je ne m’attendais pas du tout à ça en commençant Le sang des Belasko de Chrystel Duchamp ! Un huis-clos exactement comme je les aime : étouffant, oppressant, stressant, intrigant, bref, une réussite ! Je suis ravie que ma première rencontre avec l’auteure se fasse avec ce livre que j’ai dévoré en moins de 24 heures. Enfermer une fratrie dans leur maison de famille, qui avant même de se retrouver marchait sur des charbons ardents, je vous laisse imaginer le résultat ! Cette lecture vous offre un rythme effréné, elle est courte mais intense. On en vient à douter de tout et de tout le monde, sous cette prétendue malédiction, que se cache-t-il exactement? J’ai adoré assisté à la déchéance de cette famille (lectrice sadique que je suis) et les personnages, malgré leurs caractères parfois détestables m’ont tout de suite plu ! Les nombreux dialogues aident à vous sentir concerné, je n’avais qu’une envie : m’installer confortablement avec mon bol de pop-corn et assister à leur folie. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait mais sans les pop-corn, dommage pour moi.

Parce que croyez-moi, aussi amphigourique soit-elle, cette histoire va vous mener par le bout du nez vers un final explosif en terme de révélations. Le fait de commencer le livre avec la maison, la casa, qui nous relate ses mémoires a su attiser mon attention à vitesse grand V. J’aime l’idée qu’une demeure puisse avoir une âme (bien que je ne crois pas forcément à ces choses-là… quoique…), témoin d’une vie ou de plusieurs, on à déjà tous entendu la phrase « Si les murs pouvaient parler »

Ensuite, les chapitres oscillent entre David, Garance, Solène, Mathieu et Philippe. Exposant tour à tour les points de vue et les ressentis de chacun. De quoi nous apporter de l’eau à notre moulin pour spéculer sur leur passé et le sort qui leur est réservé. Petit à petit, les masques tombent, révélant ainsi des secrets aussi terribles les uns que les autres. C’est jubilatoire ! Tout se déroule dans un laps de temps assez court, une soirée et une nuit plus tard et HOP l’affaire est bouclée (ou pas). Derrière toute cette trame qui frôle le fantastique, Chrystel Duchamp évoque des sujets bien plus profonds : la généalogie, les empreintes héréditaires, la psychologie profonde bref un beau panel qui fait du Sang des Belasko un thriller de haut vol !

Il fallait oser, se lancer dans un huis-clos, faire sortir des secrets de famille. C’est tellement vu et revu. Pourtant l’auteure donne un nouveau souffle à ce genre, avec brio. Elle a ce petit quelque chose qui fait que la maison, la casa, vous emprisonne en quelques secondes, comme cette fratrie. Impossible à lâcher, il ne vous restera plus qu’à savourer ces quelques heures de lectures.

En bref

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce livre. Je ne connaissais pas encore cette auteure mais je sais ce qu’il me reste à faire : découvrir l’ensemble de ses parutions. Il est aujourd’hui impensable pour moi de passer à côté d’un tel talent. Le rythme, la construction, les personnages, le dénouement : tout m’a plu, convaincu. Je n’arrivais plus à lever les yeux de mon livre, addictif au possible, j’en voulais encore et encore. Le Sang des Belasko m’a été offert par une amie, je compte à mon tour le faire découvrir à mes proches parce que je suis certaine que c’est une valeur sûre, un sans faute.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s