La part du démon – Mathieu Lecerf

« Elle se sentait creuse, comme une poupée russe dépourvue de petites sœurs. »

Note : 4.5 sur 5.
En librairie depuis le 04 mars 2021 chez La Bête Noire de Robert Laffont – 432 pages

Résumé éditeur :

Certaines pulsions sont irrépressibles.
Une religieuse sauvagement assassinée et mutilée, à Paris, ça n’arrive jamais. Pourtant, c’est la première affaire du lieutenant Esperanza Doloria à son arrivée au 36, rue du Bastion.
Au couvent où enquêtent Esperanza et le capitaine Manuel de Almeida, la religieuse est décrite comme un ange. Et qui voudrait tuer un ange ? Mais un mystère plane autour d’elle. À l’orphelinat où elle enseignait, les enfants semblent terrorisés… Certains prétendent même subir de terrifiantes expériences médicales. Disent-ils la vérité ou sont-ils manipulés ?
Esperanza se jette corps et âme dans cette enquête. Manuel, lui, est persuadé que seuls le sang-froid et la raison permettront de la résoudre. Se trompe-t-il ? Le grand patron de la brigade criminelle en est convaincu. Et bientôt Esperanza se retrouvera seule face à un complot démoniaque que le diable lui-même renierait…

Mon avis :

Difficile de croire qu’il s’agit là d’un premier roman tant le talent est au rendez-vous, chapeau ! Mathieu Lecerf nous offre ici un thriller implacable qui vous tiendra en haleine à coup sûr. Que ce soit au niveau de la plume, de l’intrigue, de la construction, on peut clairement parler d’une superbe réussite. Justement, pour en venir à la construction, je tenais à souligner son choix de diviser le récit en trois parties, donnant ainsi le point de vue et la parole à trois personnages : Esperanza, Cristian et Manny. Au départ assez déroutée par ce revirement, je me suis très vite aperçue que cette narration donnait un sacré coup de pep’s à l’ensemble. Aucun de ces trois personnages n’est plus ou moins important que l’autre et l’approche diffère selon les personnalités de chacun. C’était astucieux pour nous les présenter en bonne et due forme et nous faire voir l’enquête sous un œil nouveau à trois reprises.

Mathieu Lecerf tend vers une écriture que j’ai trouvé assez cinématographique, nous permettant ainsi d’imaginer sans trop de difficultés les diverses scènes, de quoi nous plonger davantage dans cette intrigue vertigineuse. Parce que oui, autant vous prévenir, vous allez être secouer avec ce thriller et ça, dès le début. Les temps morts sont inexistants, sans pour autant avoir l’impression de vivre un film d’action qui nous en fait voir de toutes les couleurs. Bravo.

Sinon, on en parle de ce cliffanger à la fin? Mazette ! Heureusement que la suite arrive le 24 mars sinon j’aurai été dans l’obligation de soudoyer l’auteur pour qu’il m’évite un ulcère. Bon sang, je veux en savoir plus. Je préfère vous prévenir, une fois qu’on a ouvert ce livre, on n’arrive plus à le lâcher, quelle efficacité, surtout dans ce genre littéraire, mon petit bonbon à moi qui je trouve, a de plus en plus de mal à me surprendre. Les quelques chapitres en italiques qui saupoudrent le récit nous envoient une part de mystère réussie et nous font nous poser moult questions.

La part du démon explore des sujets audacieux qui n’en restent pas moins crédibles et parfaitement bien maniés. Les personnages sont aussi attachants les uns que les autres malgré des différences marquées qui les rendent atypiques et bouleversants. Les dialogues sont nombreux et dynamisent davantage l’ensemble de cette enquête qui, je vous le répète, est franchement impressionnante.

J’avais des craintes concernant ce livre, les avis étant majoritairement dithyrambiques, je redoutais d’être déçue comme c’est souvent le cas quand on nous survend une histoire. Appelons un chat, un chat, je peux vous garantir que toutes les éloges que vous avez pu lire à son sujet sont justifiées. D’autant plus qu’il faut bien garder en tête qu’il s’agit là d’un premier roman. Bingo, je suis conquise et je compte bien rameuter d’autres lecteurs à ma cause : LISEZ CE LIVRE.

En bref

Inutile de me répéter, vous l’avez compris, La part du démon fût une totale réussite pour moi. Enquête palpitante et très bien construite, personnages forts et attachants, plume addictive, suspense en veux-tu en voilà, une fin renversante : la recette d’un thriller qui mérite son succès ! Vivement le prochain, moi je vous le dis.

Vous n’êtes pas encore convaincu ? Voici quelques mots de Mathieu, vous ne pourrez plus résister :

– Je dirai en quelques mots :

« J’ai voulu avec La Part du démon offrir au lecteur une plongée dans la zone sombre de l’âme humaine, tout en faisant de cette histoire un récit addictif, touchant et sincère. J’espère avoir rempli mon contrat… »

Mathieu Lecerf

Le contrat est rempli, rassure-toi !

5 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s