La Mort dans l’âme – Mathieu Lecerf

« L’œil.

La fenêtre de l’âme.

Connaît-on vraiment l’œil ?

En conséquence, connaît-on vraiment l’âme ? »

Note : 4.5 sur 5.
En librairie depuis le 11 mai 2023 chez Robert Laffont collection La Bête Noire – 352 pages, 19.90€

4ème de couverture :

Le corps d’une femme est découvert sur une péniche à proximité du pont d’Iéna. Le légiste est formel : la dépouille présente des blessures similaires à celles d’autres victimes, des cold cases qui remontent au début des années 1990. Meurtre sauvage et mise en scène macabre : Urizen, le tueur en série qui terrorise Paris depuis plusieurs décennies, semble signer son grand retour…
Le capitaine Manuel de Almeida est chargé de l’enquête mais, seul, il sait qu’il ne parviendra à rien. Pourra-t-il convaincre sa partenaire de reprendre du service ? Et son frère, journaliste devenu romancier, de poursuivre l’enquête à ses côtés ?

Ce que j’en ai pensé :

Après La part du démon puis Au royaume des cris, c’est avec La mort dans l’âme que Mathieu Lecerf met un point final à sa trilogie magistrale. Comme toujours, j’ai ouvert ce troisième et dernier tome avec appréhension, j’ai toujours ce problème de gestion émotionnelle lorsqu’il s’agit de la fin d’une saga que j’adore. Et bien cette fois encore, j’avais raison d’avoir des craintes. Non pas parce que je n’ai pas aimé, bien au contraire mais parce clore une telle histoire m’a été difficile.

J’étais en joie de retrouver Cristian, Manny et Esperanza. Trois personnages emblématiques et surtout inoubliables. Mathieu Lecerf a su créer un trio attachant, complexe et complétement crédible. Seulement voilà, il est temps de le dire au revoir… Dans La mort dans l’âme, nous avons une suite directe des tomes précédents, il ne peut clairement pas se lire indépendamment si vous souhaitez pouvoir appréhender l’ensemble de l’histoire et vu la fin du second livre, vous pouvez me croire si je vous dis que l’attente fût longue avant de pouvoir avoir le dernier dans les mains.

Que vous dire de l’histoire ? Elle est assez classique puisqu’il s’agit d’un roman policier avec d’un côté l’enquête de Manny et Esperanza, tous deux membres des forces de l’ordre et de l’autre celle de Cristian en tant que journaliste. Évidemment leur but est identique et leurs chemins se croisent et s’entrecroisent pour devenir un véritable travail d’équipe, une fois de plus. Qui est donc ce tueur en série qui agit impunément depuis une trentaine d’années? Comment fait-il pour passer entre les mailles du filet depuis tout ce temps? Lorsque les réponses vous tomberont dessus… Vous allez sûrement avoir de sacrées surprises !

Lors d’un échange avec l’auteur durant une visio avec le club de lecture, il nous avait dit qu’il y aurait une histoire d’amour dans son dernier livre… Certains d’entre nous avons grincé des dents : une histoire d’amour love-love ou…? Mais il n’a pas pipé mot et nous a laissé avec cette information. Il y a donc bien une romance dans ce thriller de haute voltige mais croyez moi, elle ne ressemble pas à ce que vous pouvez imaginer et finalement… Elle coule de source, elle est parfaite. Les mots de l’auteur sont parfaitement bien choisis, sa plume est toujours aussi cinématographique, on se projette sans aucune difficulté dans cette enquête retord. C’est un véritable plaisir.

Certains secrets sont dévoilés et les rebondissements sont nombreux, ce ne fût pas pour me déplaire. J’ai aimé ressentir cette extrême empathie pour les personnages car j’y ai senti celle de Mathieu Lecerf. J’ai senti l’amour qu’il portait à ses personnages, même les secondaires et plus généralement à son histoire toute entière. Cette trilogie fait partie de celles qu’on sent être écrite avec les tripes, avec passion pour lui-même mais surtout pour ses lecteurs. Rien que pour cela, je n’ai pas les mots pour dire à quel point je le remercie. C’est devenu tellement rare à mes yeux.

Et cette fin on en parle?

Avoir le don d’offrir un final qui fait à ce jour l’unanimité, ce n’est pas à la portée de tout le monde ! Et pourtant… Mathieu l’a fait.

Si j’admets avoir relu les dernières pages trois fois, n’étant pas sûre de comprendre, étant dans un vrai déni, lorsque j’ai enfin accepté la réalité… LA CLAQUE. Vague immense d’émotions. Une si belle façon d’écrire les choses, s’en est presque poétique je vous assure. Je n’étais clairement pas prête, je m’étais imaginée quelque chose mais pas de cette manière. J’ai encore le cœur serré et les larmes aux yeux en écrivant ces mots.

Pour conclure :

Enquête, frères, amour, suspense, résilience, thriller, tueur en série… Si ces mots résonnent en vous alors vous savez ce qu’il vous reste à faire. Cette trilogie est une petite perle dans l’univers pourtant bien dense du polar français. Mathieu Lecerf fait parti de la bande, de ces auteurs qu’on ne peut pas ignorer (à moins de vivre dans une grotte). C’est une étoile montante qui, croyez-moi, n’a pas fini de briller ! Si mon avis ne vous suffit pas à vous arrêter dessus en librairie, les couvertures absolument magnifiques devraient attirer votre attention, tout comme les nombreux autres avis élogieux que vous pourrez lire un peu partout sur la toile. S’il vous plait, ne passez pas à côté d’un tel talent, vous risqueriez de le regretter. Si vous hésitez encore, alors directement parler à l’auteur sur les réseaux, sa gentillesse achèvera de vous convaincre.

C’est La mort dans l’âme (jeu de mots hyper facile, je vous l’accorde) que je referme cette saga policière qui avait tous les ingrédients pour plaire à la lectrice exigeante que je suis devenue. Merci Mathieu, merci pour tout ça !

RETOURS SUR LES 2 PREMIERS TOME :

La part du démon, Tome 1 juste ICI

« Elle se sentait creuse, comme une poupée russe dépourvue de petites sœurs. »

Au royaume des cris, Tome 2 juste ICI

« Au Royaume des cris, nul ne peut sortir indemne… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s