Novembre 2022, que s’est-il passé?

Mon bilan d’octobre a été publié il y a une quinzaine de jours seulement et voilà que j’écris déjà celui de novembre. C’est plutôt bon signe, je commence à reprendre le rythme et à rattraper le retard accumulé. Pour ceux qui ont l’habitude de me lire, vous savez déjà, qu’à la fin du mois dernier j’ai rencontré quelques difficultés de santé qui se sont prolongées en novembre. Aujourd’hui, il est encore trop tôt pour vous dire que tout va très bien mais il y a quand même du mieux. Les premiers examens post-opératoires sont plutôt encourageants donc je peux tout de même vous dire que le moral commence à remonter et à se stabiliser. Les prochaines semaines seront déterminantes mais j’essaie de ne pas trop y penser même si c’est plus facile à dire qu’à faire.

Le mois de novembre m’a tout de même réservé de belles surprises, comme par exemple l’envie de reprendre la lecture, petit à petit après plus de 3 semaines de néant. Alors même si mon bilan n’est pas énorme, ça m’a fait du bien et il m’a fallu du temps pour m’y remettre. J’ai eu la chance de reprendre avec un livre addictif, qui était ponctué de beaucoup de dialogues et de chapitres courts, exactement ce dont j’avais besoin ! Merci Peter James pour ce cadeau involontaire. J’ai continué à recevoir une multitude de livres à la maison, tous aussi alléchants les uns que les autres et pourtant, il m’est encore difficile de me résoudre à les ouvrir. Je crois que j’ai besoin de choisir mes lectures au feeling, au dernier moment et non pas par engagement ou obligation. Habituellement je suis plus au moins assidue dans mes réceptions, là je prends un peu le large.

Lors du dernier bilan je vous disais que j’avais tout de même de belles choses à vous raconter, et pas des moindres puisque …

j’ai dit oui !

Le 10 novembre en particulier, fût la plus belle journée de ce mois tout grisou puisque mon compagnon depuis bientôt 10 ans m’a demandée en mariage. Après 3 semaines à trainer à la maison telle un zombie, en legging et gros sweat devant la TV ou au fond de mon lit, Monsieur m’a emmené dans un endroit magnifique pour y passer 24 heures inoubliables. Évidemment, ma réponse fût OUI et depuis, je me plonge régulièrement dans les préparatifs, bague de fiançailles au doigt, ce qui a pour résultat de me mettre du baume au cœur ! Salon du mariage (quelle coïncidence, c’était justement le week-end suivant !), l’annoncer à tout le monde, commencer à rêver de ce jour, échanger sur nos envies (qui sont, pour le coup les mêmes), chercher le lieu et définir une date, bref… Du bonheur que j’ai envie de partager avec vous.

et à côté de ça, la vie reprend son cours

Le 21 novembre, j’ai repris le travail après presque un mois d’arrêt. Pas facile mais toujours mieux que de trainer en pyjama devant les téléfilms de Noël. Depuis, j’essaie de reprendre un rythme qui me convient, entre les journées au boulot, ma vie de famille et mes lectures. Ça commence à se stabiliser petit à petit. Étant toujours dans l’attente de certains examens, je me concentre davantage sur le moment présent et je commence doucement, mais vraiment doucement à préparer Noël. Ce que je sais déjà en revanche, c’est que mon mois de décembre sera particulièrement pauvre en littérature noire, thriller ou polar. C’est vraiment LE moment de l’année où j’aime tout particulièrement me plonger dans les romans de Noël, que ce soit un peu de romance ou du jeunesse. Je ne compte pas déroger à cette petite tradition de moi à moi puisque c’est vraiment la période où j’ai besoin de douceur, de réconfort et de cocooning. C’est d’autant plus le cas en ce moment.

BON, ET COTE LECTURES ALORS ?

Comme je vous le disais, petit bilan puisque je n’ai lu « que » 5 livres contre une moyenne de 8 à 10 habituellement. Mais bon, les habitudes sont faites pour être bousculées non? Sur ces 5 lectures, une seule n’aura pas réussie à me conquérir, il s’agit de Pour seul refuge de Vincent Ortis. J’ai malheureusement un peu raté le RDV avec On était des loups de Sandrine Collette mais ce fût uniquement parce que je n’étais pas dans le bon état d’esprit car j’ai bien conscience que ce livre est une petite perle. J’ai redécouvert la saga Un Autre Monde de Maxime Chattam avec le 1er tome et j’ai adoré ce moment littéraire. J’aime la littérature jeunesse, j’aime retrouver mon âme d’enfant lorsque je lis ce genre d’histoire. Le mois de novembre fût décidément propice à lire du Chattam puisque j’ai également lu son dernier thriller, La constance du prédateur, que j’ai trouvé à la hauteur de toutes mes espérances, le grand retour de son personnage Ludivine Vancker, une valeur sûre pour moi. Comme chaque mois, il me fallait ma petite dose de littérature anglaise. Cette fois, je ne me suis pas plongée dans un livre cosy ou cocooning type ambiance « cup of tea » puisque j’ai lu 47, allée du Lac de Peter James. Une histoire de fantômes, de maison hantée, que j’avais initialement prévu de lire fin octobre. Très bon moment passé aux côtés des personnages même si je n’ai pas frissonné comme je l’espérais.

Petit retour avec les 4èmes de couverture et les liens vers mes chroniques :

On était des loups – Sandrine Collette

Note : 3.5 sur 5.

Ce soir-là, quand Liam rentre des forêts montagneuses où il est parti chasser, il devine aussitôt qu’il s’est passé quelque chose. Son petit garçon de cinq ans, Aru, ne l’attend pas devant la maison. Dans la cour, il découvre les empreintes d’un ours. À côté, sous le corps inerte de sa femme, il trouve son fils. Vivant. Au milieu de son existence qui s’effondre, Liam a une certitude. Ce monde sauvage n’est pas fait pour un enfant. Décidé à confier son fils à d’autres que lui, il prépare un long voyage au rythme du pas des chevaux. Mais dans ces profondeurs, nul ne sait ce qui peut advenir. Encore moins un homme fou de rage et de douleur accompagné d’un enfant terrifié.

Article juste ici

47, allée du lac – Peter James

Note : 3.5 sur 5.

Avec la construction d’un lotissement d’habitations modernes et connectées, un vent de renouveau souffle sur Cold Hill.
Jason et Emily Danes tombent immédiatement sous le charme de la villa qui surplombe le domaine, construite à la place du grand manoir laissé à l’abandon depuis des années, rasé par les promoteurs immobiliers. Même si le gros des travaux du quartier n’est pas terminé et que la plupart des pavillons sont encore vides, l’endroit semble parfait et les Danes décident d’emménager quelques jours avant Noël, sous le regard suspicieux de leurs seuls voisins. Mais, dès le premier soir, le rêve se transforme en cauchemar.
Les brochures de l’agence ont omis une information capitale, à propos du 47, allée du Lac : aucun des précédents propriétaires n’en est jamais vraiment parti…

Article juste ici

Autre Monde, tome 1 : L’Alliance des trois – Maxime Chattam

Note : 4.5 sur 5.

New York, de nos jours. Matt et Tobias sont amis depuis l’enfance, grands amateurs de jeux de rôles, de jeux vidéos. Mais ce qui leur arrive est bien réel. New York est balayée par une tempête sans précédent. Des éclairs bleus fouillent les immeubles ne laissant des humains que leurs vêtements ou les transformant en mutants répugnants.
Matt et Tobias arrivent à fuir sur une île et rejoignent une communauté d’enfants épargnés. Ils sont 77, de 9 à 17 ans, se dénomment les « Pans » et s’organisent pour survivre. Leurs ennemis sont les monstres « Gloutons » et les « Cyniks » humains, « violents et perfides, » des adultes qui se sont transformés.
Les enfants survivants ont développé des dons surnaturels, faire jaillir le feu, créer de l’électricité. Avec Ambre, Matt et Tobias vont former l’alliance des trois et essayer de comprendre et utiliser leur nouvelle nature. Comprendre aussi l’attitude étrange de certains membres de la communauté.

Article juste ici

Pour seul refuge – Vincent Ortis

Note : 2.5 sur 5.

La plus terrible des prisons est celle qui n’a pas de murs.

De la neige à perte de vue, une ourse affamée, pas une habitation à des kilomètres à la ronde. Seuls, perdus dans les immensités sauvages du Montana, à plus de deux mille mètres d’altitude, deux hommes se font face : un jeune Indien, accusé de viol avec tortures, et le juge qui l’a condamné. Chacun possède la moitié des informations qui pourraient les sauver. Ensemble, ils s’entretueront. Séparés, ils mourront.

Article juste ici

La constance du prédateur – Maxime Chattam

Note : 4.5 sur 5.

Ils l’ont surnommé Charon, le passeur des morts. De son mode opératoire, on ignore tout, sauf sa signature, singulière : une tête d’oiseau. Il n’a jamais été arrêté, jamais identifié, malgré le nombre considérable de victimes qu’il a laissées derrière lui. Jusqu’à ce que ses crimes resurgissent du passé, dans les profondeurs d’une mine abandonnée…
Plongez avec Ludivine Vancker dans le département des sciences du comportement, les profilers, jusque dans l’âme d’un monstre.

Article juste ici

QUARTIER NOIR

Ce mois-ci, le Quartier Noir recevait le grand Cédric Sire, auteur que j’adore et dont je ne rate aucune parution, aussi talentueux que gentil. Je l’ai rencontré il y a quelques années au festival Quais du Polar de Lyon et j’ai eu un vrai coup de cœur pour lui. J’avais terriblement hâte d’échanger avec lui lors de notre visio mais malheureusement j’étais trop mal en point pour y assister et j’ai raté ce moment avec beaucoup de frustration et de peine. Comme vous, je découvrirai ce qui s’est dit lors de cette rencontre sur le blog du club de lecture que vous pouvez retrouver juste ICI, j’ai hâte de lire tout ça, ça ne devrait pas tarder à arriver !

Depuis le temps que je vous en parle, vous devez savoir que ce collectif que nous avons créé sur Instagram et qui regroupe des passionné(e)s de lectures noires en tout genre est devenu important pour moi. J’y ai rencontré de vrais amis qui au départ n’étaient « que » virtuels pour finalement devenir réels (Sandrine, j’ai hâte de te voir IRL). Des personnes qui sont là pour parler lectures, ça c’est certain mais pas que… Des personnes avec qui on peut parler de tout. Des amis qui se sont montrés très présents et bienveillants par rapport à mon absence pendant plusieurs semaines. Par rapport à ce qui m’est arrivée, de nombreuses oreilles pour m’écouter et de nombreuses épaules sur lesquelles je pouvais pleurer à distance.

Ces amis m’ont fait une surprise qui m’a terriblement bouleversée et émue. Même si je n’avais pas besoin de ça pour savoir qu’ils étaient présents pour moi, ça n’a fait que renforcer mon sentiment d’appartenance à ce groupe qui m’est devenu indispensable. Les mots que j’ai reçus, en plus de ce merveilleux colis cocooning sont désormais gravés dans ma mémoire. Pour tout ça, je les remercie de tout mon cœur. Je sais que si vous me lisez, vous savez de qui je parle.

Alors : MERCI !

Voilà pour mon bilan de novembre. Concernant le mois de décembre, comme je vous le disais plus haut, ne vous attendez pas trop à lire des chroniques de polars ou de thrillers sur le blog. C’est LE mois de l’année où je me réfugie dans mes lectures doudous. J’ai donc prévu au moins deux livres de Noël, des romans jeunesses, du cosy-mystery victorien et probablement de la littérature blanche. Un ou deux thrillers devraient se glisser parmi tout ça, si le temps me le permet et si mon rythme de lecture revient à la normale. Bref, je pense que pour les amateurs de noir, je risque de vous décevoir mais… Je vais me faire plaisir !!!

En attendant, prenez soin de vous et profitez des fêtes de fin d’année comme vous l’entendez, je pense bien à vous !

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s