Blackwater, tome 1 : La crue – Michael McDowell

« C’est une erreur commune que d’imaginer que les hommes n’aiment pas les commérages. »

Note : 4.5 sur 5.
En librairie depuis le 07 avril 2022 chez Monsieur Toussaint Louverture – 256 pages, 8,40€

Résumé éditeur :

Pâques 1919, alors que les flots menaçant Perdido submergent cette petite ville du nord de l’Alabama, un clan de riches propriétaires terriens, les Caskey, doivent faire face aux avaries de leurs scieries, à la perte de leur bois et aux incalculables dégâts provoqués par l’implacable crue de la rivière Blackwater.
Menés par Mary-Love, la puissante matriarche aux mille tours, et par Oscar, son fils dévoué, les Caskey s’apprêtent à se relever… mais c’est sans compter l’arrivée, aussi soudaine que mystérieuse, d’une séduisante étrangère, Elinor Dammert, jeune femme au passé trouble, dont le seul dessein semble être de vouloir conquérir sa place parmi les Caskey.

Mon avis :

Évidemment j’ai succombé, je le vois partout. En plus de le voir partout, je suis complétement sous le charme de la couverture. Il ne m’en fallait pas plus, la curiosité autour de ce phénomène littéraire du moment m’a forcément poussée à m’y jeter dessus moi aussi. J’en ai lu des critiques élogieuses à la pelle et j’ai eu envie de découvrir ce qui pouvait bien créer cet engouement général donc j’ai suivi le mouvement et je ne regrette absolument pas. Cette histoire est assez saisissante de part son mystère. Il ne m’a fallu qu’une petite dizaine de pages pour être complétement happée et le fait que ça se lise extrêmement vite fait que j’ai avalé ce livre en 48 heures. C’est le premier tome de la saga, je ne vais pas vous le présenter davantage, je pense que vous allez frôler l’overdose d’info sinon. Ce que je peux vous dire c’est que ce qui a achevé de me convaincre c’est qu’au delà du fait que ce soit une saga familiale se déroulant au début des années 20, il y a, apparemment, une petite dose de fantastique voire d’horrifique. Je n’en suis pas encore là mais cela a suffit à me convaincre définitivement.

Blackwater est clairement un phénomène de mode et alors? C’est avant tout une histoire intrigante, addictive avec une plume exquise qui saura séduire les plus récalcitrants. Le côté feuilleton en 6 tomes m’a beaucoup plus et je trouve qu’il a redonné un souffle d’air frais dans ma bibliothèque. En plus d’être de véritables bijoux visuels, leur prix plus qu’abordable en fait une histoire épique palpitante.

En général, j’aime tout particulièrement le premier tome d’une série puisque c’est celui-ci qui nous présente, les décors, les personnages sans pour autant rentrer dans le cœur même de l’intrigue. C’est une atmosphère qui s’installe et c’est celle-ci qui arrive à me ferrer ou non. Vous l’aurez compris, ici le job est fait, je suis conquise. J’ai adoré rencontrer la famille Caskey, les mœurs et les coutumes de cette époque et le mystère qui plane autour d’Elinor aura eu raison de moi. Les sujets abordés n’en restent pas moins pertinents et importants : les conditions de la femme, la différence de classe sociale, la ségrégation, le droit à l’éducation, la manipulation bref… Autant de thèmes qui font du tome 1 de Blackwater une parfaite ouverture de saga. De quoi nous donner la tendance.

A ce jour, je n’ai absolument aucune idée d’où je vais avec cette série et j’en suis ravie. J’espère que de nombreuses surprises m’attendent et je pense éviter toute lassitude tant chaque tome est court. Rien de complexe dans la plume ou l’intrigue, accessible à tout public, cette saga peut rassembler des lecteurs d’univers différents, c’est l’une de ses plus grandes forces sans pour autant infantiliser quiconque.

J’invite chaque lecteur à prendre son billet pour Perdido en Alabama. Oui, ces livres font du bruits, on en entend parler à tout va, mais peut-être est-ce simplement parce que c’est mérité? Je me délecterai de la suite avec parcimonie afin de faire durer le plaisir un maximum.

En bref

Le suspense est parfaitement bien mené et, vous vous en doutez, me pousse à lire la suite ! J’ai hâte d’en savoir un peu plus. Les personnages m’intriguent et le décor m’a vraiment séduite. Sans parler du travail éditorial qui fait l’unanimité, avoir de tels livres dans sa bibliothèque, c’est forcément une vraie joie pour tout lecteur non? Le tome 2 et 3 m’attendent déjà dans ma pile à lire et le 4, 5 et 6 ne tarderont pas à les rejoindre. A suivre donc !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s