Octobre 2022, que s’est-il passé?

Habituellement, je suis très organisée sur mon blog. Les chroniques sont écrites juste après ma lecture, elles sont publiées quelques jours après, le temps de prendre un peu de hauteur lors de ma relecture. Le bilan mensuel est publié au plus tard le 2 ou 3 du mois suivant et là… On est mi-novembre passé et je commence seulement l’écriture. Octobre a pourtant plutôt bien commencé, disons qu’il était somme toute assez classique, sans encombre avec de bons et beaux moments. J’ai lu, assez pour me satisfaire, découvrant de chouettes livres. Au travail, la grosse période bien stressante est enfin derrière moi, avant la prochaine. Les journées sont plus calmes, j’ai même décidé de poser le 31 octobre pour faire le pont avec mon homme. 4 jours de congés, j’en rêvais ! Films d’horreur pour Halloween, pop-corn et bonbons, lectures d’épouvante, bref rien d’extraordinaire et pourtant c’est tout ce que je souhaitais.

Seulement voilà, le sort en a décidé autrement. Le 23 octobre je suis tombée « malade ». Douleurs abominables, insoutenables. RDV chez le doc le lendemain, le lundi, puis chez un spécialiste le mercredi pour finalement finir aux urgences le vendredi… Opération dans la nuit de vendredi à samedi afin d’éviter de grosses complications puis… hospitalisation. Les projets tombent à l’eau, le moral s’écroule. Depuis, il m’est difficile d’ouvrir un livre. Après 5 jours à l’hôpital, à passer mes journées à pleurer, difficile de me concentrer, difficile de passer au dessus des angoisses… Encore des examens à passer, des examens qui pourraient changer le cours de ma vie, malheureusement pas dans le bon sens, je n’ai pas encore les dates, j’attends. Ma bouffée d’air frais habituelle ne fonctionne plus, me voilà donc à enchainer les téléfilms de Noël en pyjama dans le canapé depuis le 2 novembre.

Comme je vous le disais, je vous écris tout ça alors que nous sommes à la mi-novembre. Depuis, pas mal de choses se sont passées, je vous en parlerai lors du prochain bilan. Après presque un mois, je vais reprendre le travail dans quelques jours et retrouver un quotidien à peu près normal. La bienveillance de mes patrons me rassure et la reprise se fera en douceur, grâce à eux. J’espère retrouver mon plaisir perdu à lire, lire, lire. Plaid, thé et bougies parfumées, la saison est propice au cocooning.

Ne vous inquiétez pas, côté littérature, j’ai quand même des petites choses à vous raconter ! Comme je vous le disais, le mois d’octobre avait bien commencé ! Voici donc, avant de parler du bilan livresque, les quelques petites choses qui se sont passées :

Lirôlac,Festival du livre de Talloires-Montmin le 2 octobre

Pas très loin de chez mes parents, dans une commune que je connais très bien pour y avoir vécu quelques années, a eu lieu un festival littéraire. Le cadre absolument magnifique couplé à une météo plus que clémente ont fait de cette journée un moment magique. J’avais très envie d’y aller notamment pour rencontrer Eric-Emmanuel Schmitt. Aussi adorable que talentueux, cet auteur est tout simplement passionnant. Nicolas Beuglet et Sandrine Collette, deux auteurs que j’aime beaucoup étaient également présents. L’occasion parfaite pour acheter le dernier de Sandrine et pour faire un petit cadeau à une amie en lui prenant un livre de Nicolas dédicacé. En famille, avec mes parents et mon homme, pique-nique au bord du lac, conférence d’EES, j’ai adoré cette journée.

Merci les éditions des lacs !

Le 6 octobre est sorti le 1er thriller de Delphine Muse en format poche aux Éditions des lacs. J’avais eu la chance, à sa sortie de le lire et j’avais absolument adoré ! Morgane, éditrice m’a donc demandée si elle pouvait intégrer un petit extrait de ma chronique sur la 4ème de couverture. Vous imaginez ma réaction? Touchée, flattée et honorée, j’ai bien sûr accepté. Je partage cette joie avec vous et vous vous doutez bien que je vous encourage vivement à découvrir ce thriller fantastique exceptionnel !

Vous pouvez retrouver mon avis complet sur Ancrier juste ici !

club DE LECTURE : Rendez-vous mensuel du quartier Noir

Rencontre avec Claire Favan !

Depuis quelques temps déjà, vous avez dû remarquer que nos réunions visio sont toujours synonymes de rencontre avec un ou une auteur(e). Quel plaisir chaque mois de discuter tous ensemble, de rigoler aussi parce que c’est souvent comme ça que ça se passe ! Notre petite communauté a comme point d’honneur l’honnêteté et la bienveillance. Ce mois-ci, nous avons eu la chance d’accueillir Claire Favan parmi nous. Une autrice de thrillers psychologiques intenses, noirs et profondément humains. Nos lectures communes ont bien évidemment tourné autour d’elle et pour ma part je me suis régalée à lire son tout dernier livre : De nulle part. Nos échanges ont été riches, cette femme est aussi talentueuse que drôle et gentille. Un vrai moment convivial et passionnant pour les lecteurs et les lectrices passionnés que nous sommes.

Vous pouvez retrouver la retranscription de nos réunions sur notre blog, celle de Claire ne devrait pas tarder à arriver, restez connectés, abonnez vous !

BLOG DU QUARTIER NOIR

Les Louves du Polar

Avant que je ne suis plus trop en capacité de gérer le blog, mes réseaux et tout ce qui va avec et en accord avec tous les copains du Quartier Noir, j’ai contacté Marlène Charine pour qu’elle nous parle un peu de ce nouveau collectif exclusivement féminin qui a conquis les réseaux, les librairies et le monde de la littérature en général. Nous avons pu poser nos questions, pour en savoir plus sur Les Louves du polar et c’est avec gentillesse qu’elle a accepté, une fois de plus d’échanger avec nous. Tiffany, du compte Instagram @depagesenpages a pris le relais pour créer la publication sur notre compte. Vous pouvez donc, si le cœur vous en dit, retrouver l’interview de Marlène sur la page du Quartier Noir juste ICI.

QU’EN EST-IL DU BILAN LECTURE?

En octobre, j’ai donc lu 7 livres et un roman graphique. J’étais sur une excellente lancée, je prenais énormément de plaisir, enchainant lecture sur lecture mais j’ai été stoppé net le 24 octobre. Qu’importe, ce mois-ci je n’ai eu que de très, très bonnes surprises. Un gros coup de cœur avec La doublure de Melissa Da Costa, deux qui l’ont frôlé avec De nulle part de Claire Favan et Billy Summers de Stephen King, de très belles découvertes avec Comme une image de Magali Collet, le tome 5 de Blackwater et avec Et puis Fuck, on n’a qu’une vie de Anne-Sophie Lesage, Fanny Lesage et Léna Piroux. J’ai également fait une rererelecture du 1er tome d’Harry Potter avec ma Booksta cop’s Noemi,. De quoi me remplir de joie, vous l’aurez compris.

Je m’étais prévu des petites lectures d’Halloween, notamment avec les derniers Peter James et Maxime Chattam mais ce fût finalement décalé sur le mois de novembre. Ma pile à lire déborde de titres qui me font plus envie les uns que les autres et j’ai du mal à choisir mes lectures. Mon rythme n’étant pas encore revenu, j’y vais doucement.

La Doublure – Melissa Da Costa

Note : 5 sur 5.

Passion, faux-semblants, emprise… Qui manipule qui ?

Une jeune femme fragile en quête d’un nouveau départ.
Un couple magnétique et fascinant prêt à lui ouvrir les portes de son monde doré.

Un trio pris au piège d’un jeu cruel et d’une dépendance fatale.

Dans ce roman sombre et envoûtant, Mélissa Da Costa explore, à travers l’histoire d’une passion toxique,  la face obscure de l’âme humaine et les méandres du désir.

CHRONIQUE JUSTE ICI


ET PUIS fUCK, ON N’A QU’UNE VIE – Anne-Sophie Lesage, Fanny Lesage et Léna Piroux

Note : 4 sur 5.

En mode YOLO !
Qui, ces derniers temps, n’a pas rêvé de nouveaux horizons ? D’entamer de petits ou de grands changements ? De se lever le matin pour autre chose que son café crème ? De prendre la route de ses envies ?
Dans ce nouvel opus des sœurs Lesage et de Léna Piroux, la drôle et attachante Alice nous embarque à bord de son van dans ses joyeuses tribulations en quête de sens et d’inspiration.

AVIS SUR INSTAGRAM JUSTE ICI


l’aigle noir – Jacques Saussey

Note : 4 sur 5.

Une île de rêve
Un tragique accident
Le thriller de tous les dangers
La Réunion, 2020. Un sorcier vaudou tisse sa toile autour de l’obscure Église qu’il a fondée loin de son Togo natal. Un homme meurt dans une terrible attaque de requin. Une petite fille se replie sur sa détresse de jour en jour. L’île, malgré ses paysages entre lagons turquoise et montagnes luxuriantes, n’a rien du paradis auquel Paul Kessler s’attendait. Pourtant, cet ex-commandant de police n’aspirait qu’à un peu de tranquillité jusqu’à sa rencontre, à Toulon, avec Hubert Bourdonnais.
Trois ans plus tôt, ce riche industriel a quitté l’archipel en confiant la direction de la vanilleraie familiale à Pierre, son fils unique. Mais celui-ci est décédé dans un crash d’hélicoptère. Et si la gendarmerie a conclu à un accident, Hubert Bourdonnais, lui, ne croit pas à cette thèse. Face à ses doutes, Kessler a accepté de mener l’enquête, sans imaginer qu’il serait confronté à une réalité bien sombre.

CHRONIQUE JUSTE ICI


de NULLE PART – Claire Favan

Note : 4 sur 5.

Chatou. Fin des années 1990. Deux nouveaux-nés sont trouvés et confiés à l’Assistance publique. Des jumeaux que l’existence va vite se charger de séparer.
Trappes. 2020. Balloté de foyers sordides en familles d’accueil, Antoine, dit « Tony », s’est construit tant bien que mal avec l’idée que la vie est un combat. Il lutte pour mener de front études de droits et petits boulots, et qui sait : dépasser sa condition.
Alors que tout ce qu’il réussit à faire est d’accumuler les dettes, se présente un beau jour à sa porte un certain Raphaël. Raf, c’est son frère, sa copie conforme et son exact contraire, un hériter qui a les codes et la confiance qui va avec. Raf a un plan qui peut changer le destin de son frère. Passé la surprise de la première rencontre, Tony hésite à qualifier la visite de providentielle. Car il n’oublie pas : l’échec est inscrit en lui depuis son premier cri. Mais il reste l’espoir. Cet espoir qui engendre le supplice.

CHRONIQUE JUSTE ICI


Comme une image – Magali Collet

Note : 4.5 sur 5.

Lalie a 9 ans, un teint de pêche et des joues roses. Elle a aussi deux frères et des chatons, une belle-mère et deux maisons.
C’est une enfant intelligente et vive, une grande sœur attentionnée et une amie fidèle.
C’est la petite fille que chacun aimerait avoir.
D’ailleurs, tout le monde aime Lalie.
Tout le monde doit aimer Lalie.
C’est une évidence.
Il le faut.

CHRONIQUE JUSTE ICI


Blackwater T5 : La Fortune – Michael McDowell

Note : 4.5 sur 5.

Le clan Caskey se développe et se transforme. Certaines branches font face à la mort, d’autres ­accueillent la vie. Entre rapprochements inattendus, haines sourdes et séparations inévitables, les relations évoluent. ­Miriam, ­désormais à la tête de la scierie et noyau dur de la famille, continue à faire grandir la richesse. Suite à une découverte surprenante et miraculeuse – excepté pour une personne –, c’est la ville entière qui va bientôt prospérer. Mais la soudaine fortune suffira-t-elle alors que la nature commence à ­réclamer son dû ?

CHRONIQUE JUSTE ICI


Billy Summers- Stephen King

Note : 4 sur 5.

L’histoire d’un type bien…qui fait un sale boulot.

Billy Summers est un tueur à gages, le meilleur de sa profession, mais il n’accepte de liquider que les salauds. Aujourd’hui, Billy veut décrocher. Avant cela, seul dans sa chambre, il se prépare pour sa dernière mission…

À la fois thriller, récit de guerre, road trip et déclaration d’amour à l’Amérique des petites villes, Billy Summers est l’un des romans les plus surprenants dans l’œuvre de Stephen King, qui y a mis tout son génie et son humanité.

CHRONIQUE JUSTE ICI


Harry POTTER à l’école des sorciers – J.K. Rowling

Note : 5 sur 5.

Harry Potter est un garçon ordinaire. Mais, le jour de ses onze ans, son existence bascule : un géant vient le chercher pour l’emmener dans une école de sorciers.
Voler à cheval sur des balais, jeter des sorts, combattre les Trolls: Harry Potter se révèle être un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure donc sa naissance et qui est l’effroyable V…, le mage noir dont personne n’ose prononcer le nom ?

POST INSTAGRAM JUSTE ICI

Voilà un aperçu de mon mois d’octobre qui, finalement, fût tout de même assez riche, avec plein de belles choses. Je vous écris alors que nous sommes le 18 novembre donc je peux déjà vous dire que même si je lis peu, que je n’ai eu aucun événement littéraire, j’ai tout de même des choses à vous raconter pour le prochain bilan. J’en profite pour vous remercier d’être toujours fidèles à mes publications. Merci de continuer à me lire, même lorsque le blog est en pause forcée. Promis, je reviens bientôt dans une forme olympique ! En attendant, prenant soin de vous.

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s