Autre-Monde, Tome 3 : Le cœur de la terre – Maxime Chattam

« Et avec la nuit venaient les créatures trop hideuses pour oser se montrer le jour, les monstres fourbes préférant se tapir dans l’obscurité pour surprendre leurs proies, les horreurs se nourrissant des peurs. »

Note : 4.5 sur 5.
En librairie depuis le 1er avril 2010 chez Albin Michel – 468 pages, 20€

4ème de couverture :

L’invasion d’Eden est imminente.
Pour défendre la cité et déjouer les plans maléfiques de la reine Malronce, il n’y a plus d’autre choix : il faut combattre.
Les Pans doivent alors développer leurs pouvoirs, affronter Cyniks et Gloutons dans une guerre sans merci, braver le Raupéroden, dont la vrai nature, comme celle de la reine Malronce, leur restera longtemps inconnue.
C’est l’épreuve ultime pour Matt, Ambre et Tobias, qui doivent apprendre la vie en commun, la politique, et aussi le lien vital et salvateur qu’il faut préserver avec la nature. Pour survivre, pour que le monde change, et que renaisse l’espoir.
Entrez dans l’Autre-Monde, rejoignez l’Alliance des Trois.
Elle vous mènera jusqu’au bout de sa longue quête…

Ce que j’en ai pensé :

Non mais quel bonheur ! Quel bonheur de pouvoir se replonger dans cette histoire incroyable aussitôt après avoir terminé le tome précédent ! Je ne sais pas comment j’aurais fait si il avait fallut que je patiente. IM-POS-SI-BLE ! J’ai été happée par la saga Autre Monde et je suis complétement en amour pour ce trio de personnages aussi attachants qu’intelligents ! Avec Malronce, je vous disais déjà que les choses s’assombrissaient, comment ai-je pu ne pas me douter que ça allait être pire avec Le coeur de la Terre ? Je me le demande encore. Maxime Chattam n’épargne ni ses personnages, ni ses lecteurs. Plusieurs fois, prise entièrement dans l’histoire, j’ai poussé des « OH » d’exclamation ou de surprise. Les révélations sont fracassantes, les péripéties haletantes, le suspense est à son comble, à presque redouter la suite de la saga ! Jusqu’où va-t-il aller? Bon, pour être honnête, je ne me fais guère de soucis, depuis tant d’années, je connais l’imagination sans limites de l’auteur et je suis aujourd’hui persuadée que la suite me réserve encore d’incroyables aventures.

Mon cœur s’est emballé plus d’une fois croyez moi. Les enfants sont face à des situations dramatiques, ils doivent faire des choix, prendre des décisions qui pourront changer le reste du monde, de leur monde. Imaginez un peu, ce ne sont que des gosses, des ados ! Ce 3ème tome clôture le 1er cycle de la saga Autre Monde. Heureusement que l’auteur ne s’est pas arrêté là, j’en veux encore, j’en veux plus. Même si les révélations sont nombreuses, même si nous avons beaucoup de réponses, cette plume et cette trame ne pouvaient s’achever ainsi. Une guerre explose, des stratégies aussi folles et inconscientes les unes que les autres vont être mises en place et à part au cinéma ou dans la littérature, on ne peut pas vivre de telles choses. Voilà pourquoi je suis si prise dans le tourbillon de cette histoire. Elle me transporte, elle me fascine. J’ai lu que certains trouvaient l’écriture ou l’intrigue trop « jeunesse » et je peux vous dire que cette fois, je ne suis pas d’accord. En lisant entre les lignes, en tant qu’adulte (ayant gardé une grosse part d’âme d’enfant quand même), j’ai su voir les messages adressés aux plus grands. Écologie, religion, Évolution… Les mots sont certes accessibles pour un public plus jeune mais cela n’enlève en rien la qualité du récit, d’autant plus qu’ils ne sont nullement infantilisants.

Sur ces 3 premiers livres, il est clair que ma préférence va sur ce dernier. Mon attachement pour les personnages s’étant renforcé, les événements s’accélérants, je ne pouvais qu’être complétement séduite. J’ai voyagé aux côtés de chacun, j’ai chevauché sur le dos des chiens géants, j’ai même eu les larmes aux yeux, une ou deux fois (vilain auteur qui m’a fait peur !). Malronce, le Raupéroden… Vous vouliez des réponses? Vous allez les avoir et j’espère que vous aussi, vous allez être surpris, choqués, de la même manière que moi. Que ce soit les décors, le suspense, les relations entre les enfants, leur périple… Tout y est pour faire de cette série, l’une de celle qui me marquera vraiment et pour toujours.

En quelques mots :

Inutile d’insister sur le fait que je suis complétement fan, je crois que vous l’avez compris. J’ai tant de livres à lire, tant de titres qui me font envie et pourtant, c’est avec Entropia, le 1er tome du second cycle que je vais continuer mes lectures. Quelle joie de les avoir tous dans ma bibliothèque. Tous là, à m’attendre depuis une dizaine d’années. Nul besoin de patienter pour la sortie du prochain, nul besoin de trépigner, je n’ai qu’à tendre le bras pour m’y replonger. C’est bien une chance pour moi qui ne suis pas vraiment dotée d’une grande patience. A part Ambre (que je compte acheter en début d’année), le tout dernier hors-cycle, ils sont tous présents, au chaud et vont tous être lus dans les semaines à venir. Vous allez encore en entendre parler sur le blog, avec l’espoir fou que si vous ne les avez pas encore lus, vous vous jetiez dessus !

Les chroniques des tomes précédents :

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s