Juillet 2021, que s’est-il passé?

WAHOU mais quel mois ! Aussi dense en lecture qu’en événements. J’ai tout d’abord démarré juillet au festival Quais du Polar, tellement heureuse de retrouver les auteurs et l’ambiance du salon littéraire. En plein air cette année, c’était différent mais très agréable. Je suis partie très tôt le vendredi 2 en train pour être là à l’ouverture des portes. Nous n’étions pas pas énormément de festivaliers, j’ai été assez surprise. Peut-être est-ce dû (en plus de la pandémie bien sûr) au fait que cette fois, Quais du Polar n’a pas eu lieu fin mars/début avril mais plutôt au tout début des vacances. Le fait de ne pas avoir le droit (j’en suis toujours fâchée) de venir avec nos livres personnels à dû y jouer aussi je pense tout comme l’absence quasi totale d’auteurs étrangers (à part 2 ou 3). Malheureusement, R.J. Ellory n’a pas pu être présent à cause de la quarantaine imposée aux britanniques, autant vous dire que ma déception a été à la hauteur de mon impatience de le retrouver. Le peu de monde aura eu l’avantage de ne quasiment pas avoir d’attente lors des rencontres. D’avoir le temps de prendre du temps avec les auteurs.

Bref, peu importe, j’ai passé une excellente journée, riche en rencontres, en achats livresques et en soleil ! J’ai flâné près des stands des libraires pendant de longues heures. J’ai découvert de nouveaux auteurs, revu d’autres auteurs que je connaissais, souvent de loin, ne souhaitant pas racheter les livres que j’avais déjà dans le seul but d’avoir une dédicace. En tout cas, ce qui m’a vraiment marqué ce jour là, c’est ce sentiment de plénitude que j’ai ressenti. Malgré le masque, un souffle de liberté et de normalité s’est fait sentir pour commencer l’été, c’était parfait !

J’avais tout particulièrement hâte de rencontrer pour la première fois Franck Thilliez, c’est d’ailleurs le seul livre que j’ai racheté alors que je l’avais à la maison pour avoir un petit mot de sa part. Gentil, discret, il est parfaitement à l’image que je me faisais de lui et j’ai été émue de le voir. J’ai découvert Céline Denjean, au détour d’une librairie. Sa gentillesse m’a interpellée et je n’ai pas pu résister à l’envie d’aller lui parler et de lui prendre deux de ses thrillers. De bons gros pavés que j’ai hâte de lire. Ensuite, les couvertures des éditions Gallmeister ont attiré mon regard et je me suis retrouvée face à un auteur que je ne connaissais que de nom, mais de loin. Extrêmement souriant, bienveillant et sympathique, j’ai eu un coup de cœur pour cette personne. J’ai acheté deux livres à David Vann et il est probablement l’une de mes plus belles rencontres.

J’avoue m’être un peu (beaucoup) lâché concernant les achats… Voilà ce que ça donne deux ans de frustrations. Je suis revenue avec 18 livres donc 7 étaient pour offrir. Je crois avoir compris ce que voulait dire « avoir la fièvre acheteuse ». Je ne me suis pas restreinte, j’ai craqué pour chaque livre qui me faisait envie. J’ai même pris le gauche en achetant du jeunesse avec Michel Bussi (très sympa d’ailleurs!), une grande première. Heureuse d’avoir revu Cédric Sire et Sonja Delzongle, avec qui je me suis contentée de faire une photo (ayant déjà toute leur bibliographie), toujours aussi adorables, humbles et accessibles. Claire Favan et Mo Malø, tout aussi gentils, Grégoire Courtois et Mathieu Menegaux, qui m’étaient complétement inconnus m’ont réservé un accueil chaleureux et amical. Hervé Le Tellier, que je ne connais qu’à travers le dernier prix Goncourt, L’anomalie (que je n’ai pas aimé) a fermé le bal des dédicaces vers 18H30. Souhaitant offrir son livre à mon frangin, je suis allée le voir et sitôt la signature faite, je suis vite partie. A part l’impression de le déranger, je ne peux rien vous dire de plus. Il m’a semblé assez antipathique et il a été ma seule déception sur cette journée incroyable.

Les festivals comme celui de Quais du Polar sont aussi l’occasion de rencontrer d’autres passionnés de lecture. J’ai passé une bonne partie de l’après-midi en compagnie de Noemi, du compte Instagram @labibliodenono et sa maman. Quand la réalité dépasse le virtuel, nous avons pu partager notre passion commune et se rencontrer enfin. Une très belle surprise qui a rendu ce vendredi 2 juillet encore plus beau.

En bref : des moments inoubliables, une journée apaisante avec l’impression d’être là où je le devais.

Petit retour en images


Sinon, que s’est-il passé d’autre?

Juillet a été mouvementé, professionnellement et donc indirectement personnellement. Entre les départs de certains collaborateurs, l’arrivée d’un nouvel étudiant en alternance, les entretiens d’embauche, les clients pas toujours aimables, les heures supplémentaires et surtout… Le passage de ma soutenance ! Je n’ai pas vu le temps passer ! Je suis heureuse d’avoir terminé mon parcours de 3 ans pour l’obtention de mon diplôme (une licence responsable commercial et marketing), que je passe avec mon entreprise. Même si le résultat final ne sera officiellement connu qu’en septembre, je suis sereine car je sais que tout s’est très bien passé. Après un nombre d’heures incalculable à travailler dur, visant toujours l’excellence, je suis soulagée d’avoir terminé. Peut-être que d’autres portes s’ouvriront à moi dans l’avenir, j’y crois et je ferai tout pour.

Côté personnel, rien de très intéressant à signaler, les journées se suivent et se ressemblent : métro-lecture-boulot-lecture-dodo. Vous racontez que je suis allée au restaurant ou chez le coiffeur n’a aucun intérêt donc passons.


Et la lecture dans tout ça?

Malgré le peu de temps libre que j’avais, j’ai lu plus que d’habitude. C’est souvent comme ça avec moi (il faut dire aussi que j’ai terminé de regarder pour la seconde fois l’intégrale de Downtown Abbey!). Moins j’ai de temps, plus je lis car je me gave de mots dès que j’ai 5 minutes de battement. Dans les transports (qui sont passés en horaires d’été donc autant vous dire que j’attends une vie entière mon bus puis mon tram), à ma pause déjeuner, le soir jusque tard, en prenant le petit déj bref… Dès que je ne travaille pas ou que je ne dors pas.

J’ai donc lu 9 livres dont un que j’ai détesté et un qui m’a vraiment marqué. Des thrillers psychologiques, du roman jeunesse, du cosy-mystery, du feel-good et 5 mangas. C’était un mois de lecture assez diversifié, c’est ce que je recherche en ce moment:


La lecture qui m’a vraiment marquée

Sukkwan Island

David Vann

Une île sauvage du sud de l’Alaska, accessible uniquement par bateau ou par hydravion, toute en forêts humides et montagnes escarpées. C’est dans ce décor que Jim décide d’emmener son fils de treize ans pour y vivre dans une cabane isolée, une année durant. Après une succession d’échecs personnels, il voit là l’occasion de prendre un nouveau départ et de renouer avec ce garçon qu’il connaît si mal. Mais la rigueur de cette vie et les défaillances du père ne tardent pas à transformer ce séjour en cauchemar, et la situation devient vite incontrôlable. Jusqu’au drame violent et imprévisible qui scellera leur destin.

Un livre incroyable, vraiment ! Vous pouvez retrouver mon avis juste ici.

Côté manga ça donne quoi ?

J’ai lu les 4 derniers tome de la première partie de La petite faiseuse de livres, j’ai vraiment apprécié cette parenthèse de douceur, un peu enfantine entre deux lectures un peu plus noires. Maïn est attachante et je l’ai laissé avec regret. J’ai hâte de connaître la suite, mais j’ignore à ce jour quand les prochains tomes sortiront.

Que feriez-vous si vous étiez réincarné dans un monde où l’objet de votre passion était complètement inaccessible ? Avide lectrice vivant entourée de livres, Urano Motosu voit sa vie prendre fin, comble de l’ironie, écrasée par le contenu de ses bibliothèques. Mais la voilà réincarnée dans la peau d’une enfant nommée Maïn, au beau milieu d’un monde médiéval au taux d’alphabétisation extrêmement bas, où la lecture est un passe-temps réservé à l’élite. Face à cette situation, l’ex-rat de bibliothèque ne peut rester les bras croisés. Et s’il n’y a pas de livres, alors elle les créera elle-même !


Sur les conseils d’un copain Instagram, j’ai terminé le mois de juillet en lisant Monster, qui est un manga policier/thriller sorti en 1995 au Japon. Les planches sont sublimes, les textes travaillés, l’histoire palpitante ! Bref j’ai acheté le deuxième volume aussitôt après avoir terminé le premier et j’ai pris la carte de fidélité chez Momie, je pense que c’est assez clair concernant ce que j’ai pu en penser non ?

Kenzo Tenma est un brillant neurochirurgien pratiquant son art à l’hôpital Eisler de Düsseldorf (Allemagne). Tenma est comblé, il vient de sauver la vie d’un chanteur d’opéra célèbre… Promis à la belle Eva Heineman, la fille du directeur de l’hôpital, son avenir est tout tracé. Tout lui sourit… Jusqu’à la nuit où arrivent deux enfants, Anna et Johann Liebert, dont les parents ont été découverts sauvagement assassinés. En choisissant de sauver le petit garçon plutôt que le maire de la ville, le docteur perdra tout… Amour, gloire et honneur laisseront place à solitude, rupture et alcool… Surtout qu’autour des deux enfants, les morts se multiplient. Tenma n’aurait-il pas sauvé un MONSTRE?


Voilà un aperçu de mon bilan lectures, vous pouvez retrouver la plupart de mes avis sur le blog, à part les mangas que je ne sais pas chroniquer. J’ai eu un mois riche en découvertes et en genres et j’en suis ravie. Pour le mois d’août, je ne sais pas encore quoi lire si ce n’est Mange, prie, aime de Elizabeth Gilbert qui m’accompagnera la première semaine pour mes vacances puis La Nanny de Gilly Macmillan que je vais lire en lecture commune avec @le_lecteur_suricate puisque la LC du mois avec le bookclub Quartier Noir est un livre que nous avons déjà lu.

Je pars quelques jours entre copines puis je vais aller me ressourcer chez mes parents, en Savoie. De quoi recharger les batteries avant d’attaquer une fin de mois d’août qui s’annonce chaotique au travail.

J’espère que vous avez eu et que vous aurez de magnifiques lectures d’été. N’hésitez pas à partager vos coups de cœur ou même vos déceptions en commentaire. Si vous avez lu certains des livres ci-dessus, dites-moi ce que vous en avez pensé !

A très vite

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s